Recherche avancée       Liste groupes



      
POST-CORE PROGRESSIF  |  E.P

L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Breach, Converge
 

 Site Officiel Du Collectif (765)
 Communauté Francophone Officielle (363)
 Myspace Officiel Du Groupe (322)

The OCEAN - The Grand Inquisitor (2012)
Par WËN le 29 Juillet 2012          Consultée 1995 fois

Robin Staps est un passionné. Le bonhomme, tête pensante de THE OCEAN et boss de Pelagic Records (THE OCEAN, GOD IS AN ASTRONAUT, ABRAHAM, HYPNO5E …), agissant comme tel, ne manque donc jamais une occasion de bichonner ceux qui lui permettent de vivre sa passion, son amour pour la musique, à son plein potentiel. Nous le savons, Staps et son subaquatique de rejeton, ne sont pas avares lorsqu’il s’agit de mettre la main à la pâte (et au portefeuille) pour nous livrer, outre une musique de qualité aux concepts chiadés, des supports à l’esthétique véritablement digne d’intérêt. Je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne le double digipack de "Precambrian" (2007) laissant le magma poindre au travers de ses strates cartonnées, ses livrets en surimpression ainsi que ses jeux de transparences entre les deux CDs, me procure encore, à chaque fois que je le sors, cet indescriptible sentiment de fierté d'avoir un bel objet entre les mains. Idem pour la doublette "Heliocentric / Anthropocentric" (2010) présentés dans un sympathique coffret garni de CDs bonus.

Ce "The Grand Inquisitor" s’inscrit donc dans une logique toute similaire. Disponible seulement en vinyle (transparent de surcroit) et limité à 302 copies, on devine donc d'emblée la volonté du groupe à vouloir faire plaisir à sa fan base, présentant cet EP comme un produit de collectionneurs pour les collectionneurs. Et bonne nouvelle pour les Allemands/Suisses, la rareté de la chose en faisant son attrait, les copies se sont vendues comme des petits pains.

Attardons nous maintenant un peu sur le contenu. Peu de surprises pour les heureux possesseurs de "Anthropocentric" car, vous l'aurez deviné, ce disque reprend la trilogie "The Grand Inquisitor" ("Karamazov Baseness", "Roots & Locusts", "A Tiny Grain Of Faith") à laquelle vient se greffer une quatrième et ultime partie en la présence de l'inédit "Exclusion From Redemption". Inédit ? Oui et non, ce morceau étant déjà présent sur l'édition vinyle limitée de "Anthropocentric" … Mais nous y reviendrons plus tard. Musicalement, tel le Pechod affrété pour sa poursuite endiablée, THE OCEAN nous sort la grosse artillerie, son détonnant Post-core progressif se voulant moins céleste qu'à son habitude, mais au contraire plus sale et abrasif comme le reflètent les deux premier morceaux, titres phares de l'album précédent. Cependant la griffe du groupe demeure belle et bien présente et nous ne saurons jamais à l'abri, au détour d’un des gros riffs surnageant au sein de ce maelström sonore fouetté des incessants assauts d'une basse déchainée, de tomber nez à nez sur une lame ravageuse ou, à l’inverse, sur un îlot de tranquillité le temps d’arpèges en son clean. Au gouvernail, Loïc Rossetti, quoiqu’il advienne, maintenant le cap en toute circonstance nous prouvant l’étendue de son talent et de son répertoire, très diversifié.

Alors que les noirs nuages s’éloignent vers l’horizon, le changement d'atmosphère sera aussi surprenant que soudain pour l’auditeur le temps de l'interlude "A Tiny Grain Of Faith" aux accents résolument trip-hop agrémentés de sibyllines mélopées féminines et d’un violon habité et exalté. Mais rien que les habitués du combo ne connaissent déjà. Pour beaucoup "Exclusion From Redemption" sera donc LA nouveauté de cet EP. Furieusement typée Hardcore sur sa première partie (plus que les productions récentes du groupe en tout cas), ce morceau en surprendra plus d'un lorsque le tempo se ralentira, débouchant sur un passage plus groovy, presque psychédélique, rehaussé par l'apparition inopinée d'un solo de flute n'allant pas sans rappeler THE MOODY BLUES de la grande époque. De la manière dont il débute, le morceau, lors de son final, verra de nouveau le groupe envoyer la purée, en bonne et due forme ! La boucle est bouclée, la galette terminée.

Pas de doute là-dessus, les quatre morceaux composant ce "Grand Inquisitor" sont d'excellente facture et le fait de les regrouper ensemble, sur cet hommage appuyé à l'œuvre de Fyodor Dostoyevsky ("Les Frères Karamazov" (1880), pour ceux qui ne suivent pas), entérine la réflexion globale menée par le groupe sur ses deux précédents opus à savoir le rôle qu'a joué (et que joue encore) l’Église, campée sur ses positions archaïques et désireuse de garder en son giron son troupeau de fidèles, face au progrès de la Science tendant à vouloir placer l'Homme à sa réelle place au sein de cet univers tumultueux qu'est le nôtre.

Alors pourquoi une telle note, mitigée, qui pourra paraitre sévère au regard de la qualité intrinsèque du disque ? Cela est en grande partie du à ce simple constat : outre le fait de posséder l'objet, l'aficionado aguerri restera sur sa faim, ne trouvant finalement aucune nouveauté à se mettre sous la dent. "Exclusion From Redemption" ? Atteint de collectionnite aiguë, notre fan possédera déjà sans doute le vinyle de "Anthropocentric". Et pour tous les autres, la rareté de l'EP jouera sans doute sur le fait que l'inédit ne le reste à jamais. Peut être qu'à trop vouloir en faire, les allemands en oublient qu'il ne faut pas vendre la peau du mérou avant de l'avoir pêché et pèchent, justement, un peu par l'absence de 'contenu'. Par ce léger manque de discernement, nous ne savons finalement plus trop à qui s'adresse ce "The Grand Inquisitor". Mais une chose est sure, et c'est là l'essentiel : vite épuisé, l'EP a trouvé son public.

A lire aussi en POST-HARDCORE :


DANCE GAVIN DANCE
Mothership (2016)
Tu sais pas ce que tu rates !




ISIS
The Red Sea (1999)
Passage sous la meule


Marquez et partagez




 
   WËN

 
  N/A



- Loïc Rossetti (chant)
- Robin Staps (guitare, clavier)
- Jonathan Nido (guitare)
- Louis Jucker (basse)
- Luc Hess (batterie)


1. Karamazov Baseness
2. Roots & Locusts
3. A Tiny Grain Of Faith
4. Exclusion From Redemption



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod