Recherche avancée       Liste groupes



      
POST METAL EXPé PROG  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Breach, Converge
 

 Site Officiel Du Collectif (765)
 Communauté Francophone Officielle (363)
 Myspace Officiel Du Groupe (322)

The OCEAN - Pelagial (2013)
Par FENRYL le 9 Février 2014          Consultée 3241 fois

Dire que THE OCEAN est sans doute l'un des groupes les plus enthousiasmants qu'il m'ait été donné de découvrir ces dernières années est un doux euphémisme et le retour e la troupe aux affaires en cette année 2013 a de quoi en réjouir plus d'un.
Que de chemin parcouru depuis la mise en place du combo qui, rappelons le, à ses débuts était un collectif de plus de 25 musiciens et chanteurs qui se relayaient sur différents titres.
Depuis quelques années maintenant, le line-up a été réduit (!) et le post de chanteur est trusté par l'excellent Loïc Rossetti, sous les ordres de la tête pensante du groupe Robin Staps.

Ne tournons donc pas trop autour de cette organisation pour entrer directement dans le vif du sujet : THE OCEAN enfonce le clou et ne cède pas un pouce sur la forme (au bassiste près)... et poursuit sa mutation/évolution dans ce Post Metal Prog' qui lui va si bien.

Comme à son habitude, un album de THE OCEAN se découvre par le biais de son artwork sublimissime. C'est tellement frustrant de devoir vous en parler à l'écrit alors que vous devez tout simplement le voir que j'en resterai là. J'espère que vous pourrez voir le précieux objet avec vos petits yeux pour vous émerveiller du travail de précision diabolique à ce niveau. Encore une fois la patte de Robin qui ne laisse rien passer.

Histoire de contenter tout le monde, "Pelagial" existe donc en version double cd, la seconde galette vous offrant les 11 morceaux en mode instru (légèrement réorchestrés). Pour la première partie qui va ici nous intéresser donc davantage, c'est bien plus de 53 minutes de ce que le groupe sait faire presque de mieux qu'on nous sert ! A savoir un concept album (de rigueur dans le cahier des charges), une fois encore autour des S.V.T (moi qui les enseigne, je n'ai pas à me plaindre !), mais ce coup-ci reposant sur un seul titre ! Alors histoire de nous faciliter l'écoute (merci les mecs !), on a le droit à 11 chapitres.
En ce sens, cet album s'écoute véritablement comme un tout. Les lignes de riffs reviennent en rappel parfois dans certains morceaux, pour notre plus grand plaisir, dans des constructions alliant avec beauté et douceur les passages atmosphériques, planants et aériens avec des plans plus rudes, nous rappelant le passé pas si lointain du groupe qui œuvrait dans l'extrême !

Le chant growlé de Loïc, toujours aussi prenant, se montre ponctuellement ("Bathyalpelagic II : The Wish In Dreams", "Demersal : Cognitive Dissonance" ou le brutal "Bathyalpelagic III : Disequilibrated") ou vient conclure une montée en puissance au cours du morceau ("Hadopelagic II : Let Them Believe", …). Pour la voix claire, c'est toujours aussi beau, précis et efficace ! Chapeau bas mister !
Il est nécessaire une fois encore de ne pas tenter de faire ressortir l'un des membres du groupe tant l'unité est de rigueur. De toute façon, on sent que Robin a tout géré avec brio !
Ici, c'est le royaume du Sludge, du Hardcore, du Post Metal, du Progressif, avec parfois un sentiment de tourner en rond ou de faire dans le stérile ("Benthic : The Origin Of Our Whishes", je n'oserais dire qu'on touche le fond... benthique/le fond... Mouais...).
Comment ne pas succomber pour autant avec un enchainement "Epipelagic"/"Mesopelagic : Into The Uncanny" voire "Bathyalpelagic I" et "Bathyalpelagic II" ? Je vous le demande ! C'est du THE OCEAN pur jus. Inventif (un peu), techniquement au top (beaucoup) et surtout entêtant...

Depuis que j'ai découvert ce "Pelagial" (et cela commence à dater car je suis tout de même bien loin d'être dans les temps d'une sortie nouveauté), je n'arrête pas de me dire qu'il va certainement diviser encore davantage les auditeurs. Les fans vont se diviser en criant soit au génie classique ou en mettant en avant une galette un ton en dessous, moins "innovante" qu'à l'accoutumée, moins dans l'émotion...
Indéniablement, cet opus est moins retournant que ses frangins à mon sens. Néanmoins, le talent intrinsèque du combo germanique est indéniable et transpire à grosse goutte de ce "Pelagial". On plonge certes dans les abysses des océans (écoutez la fin de "Demersal : Cognitive Dissonance" pour vous en convaincre avec ses samples aquatiques !) mais dans des conditions plus que superbes !
Reposant sur cette unité d'un seul titre, l'album nous délivre une succession de scènes assez variée au final par rapport au contexte créatif antérieur du groupe.
THE OCEAN nous sert donc ici une œuvre sans doute moins ambitieuse qu'à l'accoutumée mais plus accessible, que vous ne devez en tout cas pas bouder pour autant...

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en POST-HARDCORE par FENRYL :


DEVIL SOLD HIS SOUL
Blessed & Cursed (2010)
Un pur moment de Metal habité et dépressif




DEVIL SOLD HIS SOUL
A Fragile Hope (2007)
Première claque aussi belle que cet artwork...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Luc Hess (batterie)
- Chris Breuer  (basse)
- Loïc Rossetti  (chant)
- Jonathan Nido  (guitares)
- Robin Staps  (guitares, claviers)


1. Epipelagic
2. Mesopelagic: Into The Uncanny
3. Bathyalpelagic I: Impasses
4. Bathyalpelagic Ii: The Wish In Dreams
5. Bathyalpelagic Iii: Disequilibrated
6. Abyssopelagic I: Boundless Vasts
7. Abyssopelagic Ii: Signals Of Anxiety
8. Hadopelagic I: Omen Of The Deep
9. Hadopelagic Ii: Let Them Believe
10. Demersal: Cognitive Dissonance
11. Benthic: The Origin Of Our Wishes



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod