Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (18)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nightwish, Within Temptation, Haggard
- Membre : Candlemass, Notre Dame, Dream Evil, Dimmu Borgir, Memento Mori, Illwill, Luciferian Light Orchestra, Sorcerer, Entombed, Sinergy, Evergrey, Demonoid, Diablo Swing Orchestra, Amaseffer, Krux, Cradle Of Filth, Angtoria, Dismember, Evil Masquerade
 

 Site Officiel Du Groupe (439)
 Chaîne Youtube (386)

THERION - Sitra Ahra (2010)
Par AAARGH le 10 Décembre 2010          Consultée 6949 fois

Les chroniques se suivent et les points de départs se ressemblent ; après TRISTANIA, c'est au tour de THERION de voir aborder son petit dernier par l'aspect RH. On ne revient pas sur les départs, on va au but (Oui, très drôle ! On peut aussi aller aux putes... Si ça t'amuse.)
Une nouvelle section rythmique qui a un groove d'enfer, on y reviendra, un nouveau guitariste, la confirmation de Vikstrom, remplaçant de Leven sur la dernière tournée, et en plus de tout ça le vrai-faux départ de Shaw chez DIMMU BORGIR sur lequel contractuellement il ne peut s'étendre (Hé oui, un contrat ça se respecte, nom de Dieu !).

Il est toujours difficile de mesurer quelle influence un changement de membre a sur l'orientation musicale d'un groupe, l'exemple le plus flagrant restant Tommy Olsen chez THEATRE OF TRAGEDY directement responsable de la couleur de "Aegis" : il y a eu un instant précis et un avant et après.
On est en droit de penser que pour THERION cela ne peut que peu jouer vu que c'est toujours le même boss qui chevauche la bête. Possible, mais le compositeur ne fait pas tout, on peut s'appuyer sur l'exemple de la chanson "Maniac" rendue célèbre par le film "Flashdance", à laquelle les versions de CARNIVAL IN COAL ou celle de Willy dans "Les Simpsons" offrent une autre dimension. Bien évidemment, je tairai la reprise de FIREWIND, parce qu'il faut quand même pas déconner, ça ne sert en rien mon propos.

Mais revenons à l'objet du délit. Différent, voire pas pareil, il s'inscrit dans une sorte de "rupture tranquillou" chère à Michel Sardouille. Oui mais pas trop quand même.
Il a été annoncé par un single de facture classique avec son clip promenade du chien le dimanche dans la forêt mais sans le chien, titre permettant, au passage, de présenter les talents de compositeurs de Vikstrom. Si le single est du THERION tel qu'on peut l'attendre, le reste l'est moins.

On a clairement une perte de Metal pour plus d'arrangements avec ses hordes d'instruments moins usités par d'autres groupes. La flûte (comme sur "Gothic Kabbalah"), l'harmonica, l'accordéon, le piano, etc...
Des expérimentations : le très arcturusien "Hellequin" tellement théâtral, difficile dès lors de ne pas le rapprocher de "La Masquerade Infernale", les chœurs d'enfants ("After The Inquisition: Children Of The Stone").
Mais aussi des échos du passé avec "Din" et son retour au chant Death, seul morceau qui bastonne de tout l'album ou le très notredamesque "Unguentum Sabbati", particulièrement ressemblant par son solo renvoyant à "Daughter Of Darkness" ou encore par son clavier fantomatique final.

De cet album riche, zoomons sur 2 morceaux de près de 9 minutes ou plus qui offrent des os à ronger à ceux qui aiment décortiquer, s'approprier des chansons. Des arpèges introductifs de "Kings Of Edom" via ces durcissements de tons à "Land Of Canaan", THERION explore le monde, la musique. C'est d'autant plus criant avec cette dernière piste où il semble qu'il est interdit de répéter une seule fois un thème développé dans la chanson. Morceau donc riche en thèmes mais aussi en ambiance : perso-arabique avant le voyage astral sur solo de guitare, précédant un harmonica sonnant très BO de western spaghetti, avant de se retrouver plus tard avec un piano très dans l'esprit "Porque Te Vas". Le groupe avec cette chanson tenait là de quoi faire un deuxième album !

Mais il y a aussi des idées simples "Hellequin" (et sa phrase musicale en canon à trois voix reprise plus haut), voire répétitives vu que "Cu Culhainn" le fait aussi. Il en va de même pour les très en avant chœurs masculins à tendance armée rouge ("Cu Culhainn") avec une aptitude à être un peu trop récurrents dans leur utilisation ... C'est d'ailleurs un point commun avec "Deggial" ; il est riche en chœurs... Et moins Metal... Ça n'est pas le très Heavy (Skycladien?) "2012" ou les accents de "Kali Yuga III" (suite du diptyque entrevu sur "Sirius B") qui compenseront.

Mention spéciale à la basse sur cet album groovant comme jamais et jamais aussi audible sur un album de THERION. Saluons la présence de ce bon Waldemar Sorychta en tant que bassiste, complétant ce groupe de multi-instrumentistes en live. J'espère que tu y étais, ami lecteur, ça a du te permettre de confirmer que Vikstrom offre plus de possibilité que Leven et que c'est du solide aussi sur scène.


En résumé: Un bon album, déroutant, confirmant une nouvelle mue de la bête qui perd à nouveau de son côté Metal et renforce sa structure classique. La bête a pris son temps, son envol et les âmes de ses suiveurs (cette dernière phrase vous est offerte par le collectif des chroniqueurs du Zeugma Power Lovers United !).


Le morceau où Snowy refait le crapaud et King Diamond jeune apparaît : "Hellequin"
Le morceau où chante "New Orleans" : "Cu Culhain"
Le morceau où le riff d'intro rappelle : "The Clerical Conspiracy" de SABBAT
Le morceau sorti trop tard pour être sur la BO du film : "2012"

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE :


THERION
Lemuria (2004)
Une pépite signée par ce génie du metal orchestral




RHAPSODY
Rain Of A Thousand Flames (2001)
Le point G du Metal Epique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   AAARGH

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Thomas Vikström (chant)
- Christofer Johnsson (guitares, claviers)
- Christian Vidal (guitares)
- Nalle Påhlsson (basse)
- Johan Koleberg (batterie)
- Invités
- Snowy Shaw (chant)
- Lori Lewis (chant)
- Linnéa Vikström (chant sur 'sitra ahra', 'kings of edom' et 'hellequin')
- Marcus Jupither (chant sur 'hellequin')
- Petter Karlsson (chant sur '2012')
- Mika 'belphagor' Hakola (chant écroché sur 'din')


1. Introduction/sitra Ahra
2. Kings Of Edom
3. Unguentum Sabbati
4. Land Of Canaan
5. Hellequin
6. 2012
7. Cú Chulainn
8. Kali Yuga, Pt. 3
9. The Shells Are Open
10. Din
11. After The Inquisition: Children Of The Stone



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod