Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK HARD BLUESY  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Angels , Glorious Bankrobbers, Led Zeppelin
- Membre : Tony Montana , Dokken

GREAT WHITE - Back To The Rhythm (2007)
Par THE MARGINAL le 18 Septembre 2007          Consultée 3963 fois

Le combo américain Great White est de retour aux affaires en 2007, soit 8 ans après la sortie de "Can't get there from here", son dernier album studio de compositions personnelles en date. Entre-temps, le Grand Blanc avait sorti un album de reprises ("The final cuts"), un live et plusieurs compilations. Le combo a surtout été confronté à la terrible tragédie de Rhodes Island en 2003, où plusieurs personnes (dont un membre du groupe) ont trouvé la mort dans un incendie. D'ailleurs, ce nouvel album de Great White est dédié aux victimes de cet incendie, ainsi qu'à leurs familles.

Il aura fallu beaucoup de courage aux musiciens du groupe pour surmonter une telle épreuve. Concernant ce nouvel album de Great White, intitulé "Back to the rhythm", celui-ci reprend les choses là où elles avaient été laissées sur "Can't get there from here". D'ailleurs, on retrouve sur "Back to the rhythm" les mêmes musiciens qui formaient le line-up de Great White à l'époque. Donc, la nouvelle galette du Grand Blanc est orientée rock-hard bluesy et on y retrouve sans surprise les influences de Led Zeppelin, des Rolling Stones.

Le mid-tempo "Back to the rhythm", qui ouvre l'album, correspond exactement à ce que l'on est en droit d'attendre de Great White: du hard rock très roots, hyper-accrocheur. Ce morceau, un sacré tube en puissance, soutient aisément la comparaison avec un "Lady red light" ou un "Call it rock n' roll" et son titre est bien approprié. Le reste de l'album est assez bien ficelé, mais reste tout de même conventionnel. Les compos les plus foncièrement hard sont le groovy "Take me down", avec ses guitares crues et très "american dream" dans l'esprit, "Still hungry". Et si elles ne sont pas novatrices, elles démontrent quand même que Great White maitrise à la perfection ce style musical et toutes ses ficelles. A part ça, le combo emmené par Jack Russell, toujours excellent vocalement, propose à l'auditeur des titres plus rock que hard, comme l'attestent "Here goes my head again", très "Rolling Stonien" dans l'esprit, alternant couplets mélodiques et refrains, plus rock, plus brut, on retient en particulier son splendide refrain , mais aussi le catchy et accrocheur "Standin' on the edge", "Neighborhood" (ce dernier se voulant quand même un poil plus hard).

Ceux qui connaissent bien Great White savent que les albums du groupe américain ont presque tous une ou plusieurs ballades. Et bien, ce "Back to the rhythm" ne fait pas exception à la règle. J'ai même tendance à penser qu'il y a trop de ballades, 5 au total, ce qui constitue le "maillon faible" de l'album. Si "Play on", très émouvante, la bluesy "Was it the night ?", pleine d'intensité et assez prenante avec un refrain aux petits oignons, et "How far is heaven ?", une compo acoustique aux accents folks empreinte de sensibilité et plutôt introspective, sont des ballades que je qualifierais de bonne facture, en revanche "I'm alive", sans relief, et "Just yesterday", suscitent l'ennui et il n'était pas franchement nécessaire qu'elles figurent sur le disque.

En fin de compte, on peut dire que cet album de Great White, entièrement mid-tempo, est très mature. Le groupe joue bien, de façon très propre et avec beaucoup de classe, de sobriété, et on peut vraiment dire que c'est du solide. Seulement, 5 ballades sur un album de hard rock (ou de rock tout court), c'est beaucoup trop, d'autant que 3 suffisaient largement. C'est d'ailleurs pour cela que la note n'est pas un peu plus élevée. D'autre part, même si "Back to the rhythm" est un disque fort plaisant, le groupe n'atteint pas les hautes sphères comme ce fut le cas avec "Once bitten" (1989), "Hooked" (1991) et "Psycho city" (1992). Ce qu'il faut retenir de ce disque, en fin de compte, c'est qu'il n'a pas la prétention de révolutionner le monde hard/metal, mais qu'il ravira ceux qui cherchent un disque de rock-hard influencé par les Rolling Stones et Led Zeppelin, sans prise de tête.

Note: 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


SLAM ST. JOAN
Saved By Grace (1993)
Bonne surprise hard us/sleaze en 1993




GUNS N' ROSES
Live Era 87-93 (1999)
Rock hard bluesy

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   THE MARGINAL

 
   MULKONTHEBEACH

 
   (2 chroniques)



- Jack Russell (chant)
- Mark Kendall (guitare)
- Michael Lardie (guitare, claviers)
- Sean Mcnabb (basse)
- Audie Desbrow (batterie)


1. Back To The Rhythm
2. Here Goes My Head Again
3. Take Me Down
4. Play On
5. Was It The Night?
6. I'm Alive
7. Still Hungry
8. Standin' On The Edge
9. How Far Is Heaven?
10. Neighborhood
11. Cold World
12. Just Yesterday



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod