Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rammstein

OOMPH! - Glaubeliebetod (2006)
Par CANARD WC le 4 Mars 2007          Consultée 3555 fois
« Croit – Aime – Meurt » c’est la traduction approximative de GlaubeLiebeTod (si mes poussières de restes d’allemand sont encore justes).

« Croit – Aime – Meurt » : quel drôle de postulat ! Ca ressemble à une de ces devises militaires que les corps d’armée brandissent fièrement du haut de leurs drapeaux, genre : Force, Bravoure et Fistfucking.

Tout cela est très étrange, je sens que j’ai titillé votre curiosité et que vous allez lire cette chronique jusqu’au bout.

Le dernier OOMPH! ressemble à un funambule qui avance sereinement sur un fil au dessus d’un précipice abyssal, défiant les règles de l’apesanteur. Suspendu entre Pop et Metal, vacillant entre Electro et Indus, si OOMPH! ne tombe jamais vraiment d’un coté ou de l’autre, cette sensation d’équilibre précaire n’a jamais été aussi forte que sur leur dernier album.

Dans cette logique, c’est presque mathématiquement que le groupe a scindé en deux son album :
• une facette « commerciale » (on va dire), durant laquelle le groupe se veut « séduisant », un brin racoleur versant parfois dans la démonstration tubesque ;
• et une facette « apprivoise-moi si tu peux », où le groupe se montre moins immédiat, plus torturé, à l’approche peu évidente et demandant presque une certaine délicatesse.

On passe donc allègrement de titres presque irrésistibles lorgnant vers un Metal Emo Technoïde à des morceaux plus ambiants et à la mélodie très typée. Seules les grattes tranchantes et la basse grondante - comme des dénominateurs commun trahissant d’un héritage passé - sont là pour nous rappeler qu’on a bien à faire à un groupe de Metal.

Le résultat est formidable de diversité. « Gott Ist Ein Popstar » ouvre l’album tambour battant, c’est Metal « juste ce qu’il faut » et ça déborde d’entrain et de bonne humeur. L’archétype du tube à la OOMPH! – un modèle de référence que le groupe aurait pu facilement dupliquer tout le long de l’album en dix exemplaires. Sans problème. Au lieu de ça, le groupe a tenu à varier admirablement les plaisirs avec des morceaux plus menaçants comme « Mein Schtaz » (ouvertement Metal et d’une excellente tenue), ou plus ambiant comme « Eine Frau Spricht Im Schlaf » (ambiance strange sur synthé céleste ... tout un programme !).

Chaque titre mériterait qu’on s’y attarde. Ne serait-ce que pour s’amuser à retrouver l’illustre parenté des morceaux (NINE INCH NAILS, DEPECHE MODE, KORN, MARYLIN MANSON, Nina HAGEN ...). Aucun titre mauvais donc. Des idées par paquet de dix et des paroles à mettre en lumière (thèmes principaux abordés : religion et pédophilie). En cette époque de disette metallique, que demander de plus ?

Cette profusion de qualité est de surcroît soutenue par un savoir-faire sans faille. Les titres savent être accrocheurs dès la première écoute. Refrains, couplets, choeurs et mélodies ... Tout ce petit monde s’articule sans fausse note. Une construction sans faille sur un timing millimétré (bonne durée pile-poil des morceaux). Ce professionalisme “à l’allemande“ est à saluer. J’insiste.

Parfois un peu démonstratif, OOMPH! semble nous rappeler qu’ils sont les inventeurs du Kit « Je fais mon tube Indus en moins d’une journée » (qui a bien dû servir à RAMMSTEIN). Du coup, OOMPH! est prolixe et son album finit par peser au bout de la dizaine de titres. Disons juste que 14 morceaux, ça fait un peu trop. Faut parfois savoir en retirer un peu.

Certains d’entre vous sont à deux doigts de jeter une oreille sur OOMPH! Pour être encore plus clair, je paraphe : GlaubeLiebeTod est un album exubérant, revigorant, prolifique. Le groupe cumule les qualités.

A ceux qui pensent que le Metal tourne en rond ces derniers temps, je brandis l’album.
A ceux qui pensent que Metal Indus schleu = RAMMSTEIN, je leur crie dans les oreilles : OOMPH!.
A ceux qui pensent que l’Indus est mort point à la ligne, je leur conseille les derniers albums du groupe et ce GlaubeLiebeTod en particulier.

Plus généralement, cet album s’adresse à tous les amateurs de Metal un tant soit peu curieux et qui en ont marre d’écouter les mêmes trucs braillards et bruitistes. Allez hop, je coopte.

Note : 4/5

Morceau préféré du Canard : "Gott Ist Ein Popstar"
Morceaux qui tuent : "Träumst Du, Mein Schatz"




Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



Non disponible


1. Gott Ist Ein Popstar
2. Das Letzte Streichholz
3. Träumst Du
4. Die Schlinge
5. Du Willst Es Doch Auch
6. Eine Frau Spricht Im Schlaf
7. Mein Schatz
8. Dreh Dich Nicht Um
9. Land In Sicht
10. Tanz In Den Tod
11. Ich Will Deine Seele
12. Zuviel Liebe Kann Dich Töten
13. Wenn Du Mich Lässt
14. Menschsein



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod