Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Tora Tora, Thunder
- Style + Membre : Bar 7
 

 Inoxydable (810)
 Myspace (505)

TESLA - Five Man Video Band (1991)
Par THE MARGINAL le 24 Janvier 2005          Consultée 3678 fois

"Five man video band" est la réédition de la vidéo du même titre sortie en 1991. Puisque la reformation de Tesla en 2001 s'est fort bien déroulée, Geffen a eu la "bonté" de rééditer en DVD les 2 VHS du combo de Sacramento "Time's makin' changes - The videos & more" et "Five man video band". Ainsi, ces 2 références ne sont pas perdues et les fans les plus récents peuvent toujours se les procurer afin de mieux connaître le groupe.

"Five man video band" retrace le concert acoustique qu'avait donné Tesla en juillet 1990 à Philadelphie, au Trocadero(il s'agissait de l'une des 5 dates non-électriques du groupe). Pour ceux qui auraient la version CD de "Five man acoustical jam", sachez que sur ce DVD, il y a 1 titre en plus("Little Suzi"), une jam instrumentale de Frank Hannon(également présente sur le CD, mais non-mentionnée car rattachée à "Love song") et surtout, vous pouvez avoir les images de ce concert.

La chronique de "Five man acoustical jam"(qui fut, rappelons-le, l'un des éléments précurseurs de la mode des MTV Unplugged) étant déjà présente sur le site, je vais plutôt me cantonner à commenter l'évolution de ce show.

Le groupe est bien en place: le batteur Troy Luccketta est solidement installé derrière les fûts, tandis que les 4 musiciens sont assis sur un tabouret. Très vite, on se rend compte que l'ambiance au Trocadero est excellente. Le public est très chaleureux, de bonne humeur, et il en est de même pour le groupe. Sur "Heaven's trail(no way out)", Frank Hannon se permet de jouer un peu d'harmonica au début et au milieu de la chanson, tandis que Jeff Keith a du mal à tenir en place sur son tabouret. Tout au long du show, d'ailleurs, ce sera comme ça... Lorsque le groupe attaque "The way it is", la section rythmique s'éclipse de la scène et Jeff Keith se retrouve juste entouré de Tommy Skeoch et Frank Hannon, lesquels assurent vraiment à la guitare acoustique(là, on s'en rend particulièrement compte). Peu avant l'entame de "We can work it out", pendant que Brian Wheat et Troy Luccketta regagnent leurs places, Frank Hannon présente cette chanson comme datant de 1963 et Jeff Keith le corrige en précisant qu'elle date de 1964.

Le show se poursuit avec "Signs"(qui sera un hit pour le groupe), "Gettin' better" et "Before my eyes", sur lequel on sent(et on voit) vraiment le feeling bluesy des musiciens. Au moment d'entamer "Paradise", Troy Luccketta s'éclipse à nouveau et Brian Wheat se met au piano. Le groupe se permet quelques blagues pour détendre l'atmosphère. "Mother's little helper", une cover des Rolling Stones, permet d'apprécier les choeurs de Tommy Skkeoch et Brian Wheat, tandis que Troy Luccketta a le sourire, preuve de la bonne humeur qui règne lors de ce show. Lorsque le groupe s'attaque à "Modern day cowboy", Jeff Keith se retrouve à nouveau entourés des seuls Tommy Skeoch et Frank Hannon, particulièrement appliqués, et qui démontrent, une fois encore, l'étendue de leur talent. Il convient de signaler que cette version est excellente. Peu avant que débute "Love song", le sieur Frank Hannon se fend d'une jam acoustique en solitaire avec quelques plans flamenco. Puis au moment de l'intro de "Love song", la foule exulte. Jeff Keith, souvent debout, est à créditer d'une interprétation magistrale, tandis que Troy Luccketta, clope au bec'une première dans ce show !), muscle la rythmique plus que d'ordinaire. Puis Frank Hannon s'empare d'une guitare électrique au milieu de la chanson et assène 2 splendides solos, méritant par la même occasion d'être taxé de guitar-hero. Voilà assurèment le temps fort du concert et l'on se rend compte à quel point cette chanson apparait comme intemporelle.

Après une petite pause, le groupe revient sur scène pour le rappel. Tommy Skeoch, accompagné de sa seule guitare, chante "Tommy's down home", une chanson bon enfant et sans prétention. Puis, après quelques blagues sympathiques entre les membres du groupe, celui-çi se remet en place pour jouer "Little Suzi", dont l'interprétation est un peu différente. On appréciera la jolie démonstration de Tommy Skeoch, alors que Jeff Keith, déchainé, ne cesse de gesticuler. Puis vient enfin "Down fo' boogie", une chanson aux allures retro qui conclut brillamment le show, le mot de la fin revenant à Jeff Keith qui se fend d'un "That's all folks".

Tesla a délivré une superbe prestation scénique, pleine de feeling et d'enthousiasme, et un parfum 70's a plané sur Philadelphie ce jour-là. Si les musiciens étaient appliqués durant le show, ils ont quand même gardé leur bonne humeur et se sont permis quelques improvisations sympas. On peut aussi constater qu'il y avait une très bonen interaction entre le groupe et le public, lequel n'a cessé d'acclamer Jeff Keith & Co. tout au long du concert. En tout cas, "Five man video band" apporte la preuve, tant visuelle que sonore, de ce qu'est un bon show acoustique et Nirvana, 3 ans plus tard, aurait mieux fait de s'inspirer de cette video au lieu de délivrer une prestation insipide et nullissime aux MTV Unplugged.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The DONNAS
Spend The Night (2002)
Hard rock




D.A.D
No Fuel Left For The Pilgrims (1989)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jeff Keith (chant)
- Frank Hannon (guitare, harmonica)
- Tommy Skeoch (guitare)
- Brian Wheat (basse, piano)
- Troy Luccketta (batterie)


1. Comin' Atcha Live/truckin'
2. Heaven's Trail (no Way Out)
3. The Way It Is
4. We Can Work It Out
5. Signs
6. Gettin' Better
7. Before My Eyes
8. Paradise
9. Lodi
10. Mother's Little Helper
11. Modern Day Cowboy
12. Frank Hannon Jam
13. Love Song
14. Tommy's Down Home
15. Little Suzi
16. Down Fo' Boogie



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod