Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Angels , Glorious Bankrobbers, Led Zeppelin
- Membre : Tony Montana , Dokken

GREAT WHITE - Twice Shy (1989)
Par THE MARGINAL le 21 Septembre 2004          Consultée 3789 fois

Le succès ayant enfin souri à Great White avec "Once bitten" après des années à travailler dur, le combo americain se doit de confirmer et revient en 1989 avec un successeur intitulé "Twice shy". Par rapport au précédent album, il n'y a pas de profonds bouleversements et Jack Russell et ses acolytes nous gratifient d'un hard rock n'roll bluesy efficace et plein de classe. Tant mieux: c'est ce qu'ils savent faire le mieux et ils assurent comme des bêtes dans ce domaine.

Pour commencer l'album, on entend un bus qui quitte la station où il était arrêté; puis déboule "Move it", un mid-tempo foncièrement hard rock et rythmé à souhait avec un solo de guitare du plus bel effet. Il s'agit assurèment d'une belle mise en jambe et Great White confirme par la suite avec "Heart the hunter", un autre mid-tempo accrocheur avec d'excellentes parties de guitares; mais aussi(et surtout) "Mista bone", terriblement groovy avec sa basse assassine, son refrain ultra-entêtant et son final accéléré; le musclé "Baby's on fire", sans oublier "Once bitten twice shy", une reprise bien rock n'roll de Ian Hunter, qui fut un hit aux USA et a permis au Grand Blanc de faire un carton plein dans le Billboard (de plus, le clip est clichesque, certes; mais rigolo à mater).

Par ailleurs, on retrouve aussi un surprenant mais néanmoins agréable medley de 3 titres des Rolling Stones côtes-à-côtes: "Bitch", "It's only rock n'roll" et "Women". Le tout est joué à la guitare acoustique, à l'harmonica; puis à la fin, ça se durcit un peu avec les guitares électriques qui prennent le relai. 3 ballades sont à l'appel sur "Twice shy":s'il n'y a pas grand chose à redire sur "The angel song", entièrement composé au piano, et "House of broken love", mis sur orbite par une longue intro guitaristique; la ballade acoustique "She only", trop fade, n'est franchement pas indispensable. Comme on dit, trop de ballades tuent la ballade et "She only" est vraiment en trop, en l'occurence.

Avec cet album, Great White a soigneusement élaboré ses compos puisque celles-çi durent 5, voire 6 minutes. La voix de Jack Russell se pose à merveille dessus, tandis que la paire guitaristique Mark Kendall/Michael Lardie et la section rythmique sont irréprochable (à noter que la production met beaucoup en avant la batterie).

On pourra regretter toutefois qu'il y ait quelques titres de remplissage(une reprise - "Wasted rock ranger" - de trop ? une ballade en trop...) et que "Twice shy" soit un poil moins foncièrement hard que son prédécesseur. Ceci dit, ça reste quand même un bon album de Hard US avec suffisamment de titres qui font mouche. Si "Twice shy" n'est pas forcément le meilleur album de Great White, il aura été son plus gros succès puisque ses chiffres de ventes ont surpassé ceux de "Once bitten": multiplatine aux USA et une bonne notoriété en Europe.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


KINGS OF THE SUN
Full Frontal Attack (1990)
2ème album réussi de kings of the sun




BRITNY FOX
Bite Down Hard (1991)
Du très bon hard rock bluesy


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jack Russell (chant)
- Mark Kendall (guitare)
- Michael Lardie (guitare, claviers)
- Audie Desbrow (batterie)
- Tony Montana (basse)


1. Move It
2. Heart The Hunter
3. Hiway Nights
4. The Angel Song
5. Bitches And Other Women
6. Mista Bone
7. Baby's On Fire
8. House Of Broken Love
9. She Only
10. Once Bitten Twice Shy
11. Wasted Rock Ranger



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod