Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  E.P

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Opeth
- Membre : Hellfest Open Air Edition, Bloodbath
- Style + Membre : October Tide, Trees Of Eternity

KATATONIA - Jhva Elohim Meth...the Revival (1992)
Par MOX le 23 Décembre 2003          Consultée 3381 fois

C'est en 1991 que Katatonia, petit groupe suédois, voit le jour, crée par le duo Anders Nyström et Jonas Renske, alias respectivement Blackheim et Lord Seth. En 1992 sort leur première démo "Jhva Elohim Meth...The Revival" peu de temps avant l'intégration de Guillaume "Israphel" Le Huche comme bassiste. La même année cette démo sera repressée par Vic Records en mini-cd. Ces 17 petites minutes sont donc les tous premiers pas ambigüs d'un futur grand.

La majeure partie des gens (groupe assez restreint je vous l'accorde) ne connaît que les récentes heures de Katatonia. On éclipse souvent leurs débuts bien différents et pour cause, Katatonia a commencé par jouer du doom. L'intro "Midwinter Gates" ne laisse rien préjuger mais lorsque "Without God" déboule avec ses riffs froids et son rythme ultra-ralenti il n'y a plus de doutes. Bien que les morceaux soient courts, ils sont travaillés, présentant une musique cyclique qui se base sur une alternance de notes pesantes et de passages légèrement plus fougueux. Le véritable désagrément se situe au niveau du chant: il traduit certes une impression de vanité et de haine, mais bien qu'écorché il n'est pas maîtrisé et trahit sa jeune voix. Un défaut heureusement pallié par d'excellents effets: notes de piano et passages calmes à la guitares; et surtout une atmosphère triste et noire, parfaite pour du doom en somme.

"Without God", bonne entrée en matière musicale. "Palace of Frost" s'accapare des riffs plus alambiqués mais la mélodie ne se retient pas et la musique est déjà beaucoup plus quelconque cependant "The Northern Silence" (elle aussi très courte pour du doom) innove en plaçant derrière la lourdeur des guitares saturées une acoustique et des voix claires très intéressantes, et c'est sans compter ces rythmes à peine plus rapides accueillant des riffs toujours plus sombres, à la limite du black-metal. Malheureusement tout est déjà terminé, "Crimson Tears" distille sa pureté par ces gouttes d'eau et ces notes de claviers.

Katatonia présente quelques qualités non négligeables et même si tout reste encore à faire, "Jhva Elohim" suscite au moins le pessimisme. La machine est en marche.

A lire aussi en DOOM METAL par MOX :


MY DYING BRIDE
The Light At The End Of The World (1999)
Doom metal

(+ 1 kro-express)



DUSK
Mourning...resurrect (2002)
Vieux doom/death aride de chez aride et gé-ant!


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Anders Nyström (guitare, basse)
- Jonas Renkse (batterie, chant)
- Dan Swanö Alias Day Disyraah (chant, clavier)


1. Midwiner Gates (prologue)
2. Without God
3. Palace Of Frost
4. The Northern Silence
5. Crimson Tears (epilogue)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod