Recherche avancée       Liste groupes



      
SET ACOUSTIQUE  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Opeth, Amorphis
- Membre : Hellfest Open Air Edition, Bloodbath
- Style + Membre : October Tide, Trees Of Eternity

KATATONIA - Sanctitude (2015)
Par BIONIC2802 le 1er Novembre 2015          Consultée 1504 fois

Il n'est des groupes qui ne cessent de vous déconcerter, il y en a d'autres qui se confinent dans une voie qu'ils ont créée...

KATATONIA trouve la sienne en 1998 - avec le fabuleux "Discouraged Ones" - et depuis améliore - tout au moins explore - son art... bien que ce soit en 2012, grâce à son "Dead End Kings" (et surtout son double acoustique "Dethroned & Uncrowned" d'un an son cadet) qu'ils se sont reconnectés sur l'introversion qui les caractérisait jadis.

Plus confiné, plus intimiste, plus mélancolique que jamais mais aussi plus calme, plus fluide ; en somme, nous percevons peut-être bien là de... l'apaisement, en quelque sorte ! Oh, rassurez-vous : tourmentée, la bande à Renkse & de son compère de toujours, Anders Nyström (le grand Blakkheim de DIABOLICAL MASQUERADE, tout de même) demeurent d'une humeur tombale à ciel ouvert - par grand vent humide et crépusculaire, évidemment ! - tant la dégradation de leur cercueil en devenir se languit d'ores et déjà de vers de terre à profusion...

Nous, en tant qu'auditeur, c'est effectivement reposant et "joli" à ouïr (mais attention, ce même concert soft (ah bon, je n'en ai pas encore parlé ?) est soporifique au possible dans sa version DVD; nous y reviendrons sommairement.

Vous l'avez compris, KATATONIA nous offre son Unplugged.

L'intérêt ? Bah, une autre version de chanson parfois en moins poignante - les percussions perturbent alors que le jeu de la batterie sur album studio était plus perspicace, plus nuancé bref, mieux, de mon point de vue ! Parfois en plus intimiste, je vous l'accorde mais, sans pour autant perdre de leur charme, les compositions repêchées dans tous les albums (enfin, depuis le monstrueux "Brave Murder Day"de 1996, plus exactement), se sont pratiquement appauvries, vidées - à quelque exception près - de ce qui fait la force des Suédois : dosage parfait de la tristesse universelle et du Metal qui la forge.

Bien sûr, en musique d'ambiance - Oups, ça y est, certains écrivent déjà leurs commentaires, hiiii ! - "Sanctitude" passera aisément dans votre tuyauterie auditive, c'est sûr, et vous plongera plus dans la relaxation que dans le voyage, l'introspection ou encore le recueillement.
Et c'est dommage ! KATATONIA est attachant parce qu'en général, ce groupe trouve les failles, les plaies, les non-dits que l'on ressent toutes et tous à un moment ou à un autre... Gageons que c'était plus un souvenir de leur tournée "D&U" qu'ils partagent avec nous, prétexte à débrancher les grattes (sans leurs effets métalliques, si vous voulez) tout en retirant également l'imposante batterie et...

Tiens, au fait ! Il est passé où Dany Lilijekvist ? Et les frangins Norman (guitare & basse respectivement) ? Ah oui, j'avais un peu lâché l'affaire, il est vrai mais alors, ceci explique-t-il cela ?

79' et 50", c'est effectivement longuet, certes, cependant les fans pourraient y trouver quelque satisfaction ; d'autres pourraient découvrir un combo qu'ils n'auraient pas approché en temps normal ; enfin, d'autres, à n'en point douter - dont votre serviteur - n'y trouveront pas leur compte...

Et ce n'est pas la prestation filmée qui va me ragaillardir ! Ok, le décors de la Union Chapel - toute londonienne qu'elle soit - est approprié (les bougies, ouaiiis) mais, rien ne se passe vraiment, communication de rigueur, public endormi ? Ah non, entre les morceaux, ils ont l'air content. Effectivement, je veux bien les croire : assister à ce live devait être une expérience intéressante mais une fois la surprise offerte, que reste-t-il, si ce n'est une trace de plus ? ...


P.S. : le documentaire n'est réservé que pour les true fans qui veulent voir nos deux compères (non pas Heckel and Jeckel,d'autres corbeaux plus festifs, dirons-nous ) déblatérer sur le pourquoi du comment ils en sont arrivés là ! A vous de voir (sans bruit de fond cette fois-ci ou alors en simultané avec le CD).

Que votre journée soit triste et pluvieuse (ça peut peut-être faire passer la pilule, du coup (de foudre ? Que nenni !)... Bon, je sors.

A lire aussi en DIVERS par BIONIC2802 :


VISCERAL EVISCERATION
Incessant Desire For Palatable Flesh (1994)
O.V.N.I salement magnifique, lis vite !




APOCALYPTICA
The Life Burns Tour (2006)
Du tout grand art original !


Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Jonas Renkse (voix et guitare)
- Anders Nyström (guitare et choeur)
- Bruce Soord (guitare, clavier et choeur)
- Niklas Sandin (basse)
- Jp Aslund (percussion)


1. In The White
2. Ambitions
3. Teargas
4. Gone
5. A Darkness Coming
6. One Year From Now
7. The Racing Heart
8. Tonight's Music
9. Sleeper
10. Undo You
11. Lethean
12. Day
13. Idle Blood
14. Unfurl
15. Omerta
16. Evidence
17. The One You Are Looking For Is Not Here
18. ⋕⋕ Dvd
19. Concert Entier Filmé
20. Documentaire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod