Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL/GROOVE  |  SINGLE

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Voice Of Ruin, Iron Altar, Eye Of The Enemy, Dyscarnate, Malevolence, Upon A Burning Body, Devildriver
- Membre : Firstborne, Burn The Priest, Megadeth
- Style + Membre : Mark Morton
 

 Site Officiel (897)
 Myspace (1021)
 Facebook Officiel (931)

LAMB OF GOD - State Of Unrest (2023)
Par T-RAY le 11 Juillet 2023          Consultée 2273 fois

L'un des gros événements de cette année 2023 sur la scène Thrash Metal au sens large (Groove et Crossover inclus) était incontestablement le "State Of Unrest Tour", dont KREATOR et LAMB OF GOD partageaient la tête d'affiche. En ce qui me concerne, comme tous les autres fans des deux formations ayant pris leur billet dès l'annonce de la tournée, c'est même un événement que j'ai attendu trois ans ! En effet, la pandémie de Covid-19 est passée par là et est venue repousser non pas une, ni deux, mais trois fois les concerts que les deux combos devaient donner en Europe. Heureusement, les quintettes allemand et américain n'ont jamais esquissé l'idée d'annuler purement et simplement leur co-headlining.

Tant mieux, car les sets qu'ont envoyé les deux groupes à l'Olympia en février dernier étaient dantesques. Et si KREATOR a mis tout le monde d'accord avec un mélange de titres récents et de grands classiques, avec la précision et l'efficacité qu'on lui connaît, LAMB OF GOD a tout ravagé sur son passage, malgré un son quelque peu brouillon. Jamais n'avais-je autant morflé dans la fosse d'un concert ! Même pas la possibilité de reprendre en chœur mes morceaux favoris du groupe tant la brutalité des vagues humaines en bord de pit ne laissait aucun moment pour souffler ni hurler quoi que ce soit d'intelligible. Ceux qui se bousculaient à l'intérieur ne devaient pas être loin du 8 sur l'échelle de Richter, en termes de secousses.

"Mais, T-Ray, tu nous fais un Live report ou une chronique, bordel ?" Je concède ne pas avoir pu faire l'impasse sur ce concert éminemment physique en introduction de ce texte. Car il permet notamment de recontextualiser la conception de l'unique morceau qui nous intéresse aujourd'hui : "State Of Unrest". Oui, c'est bien dans un état d'agitation et de tourment que s'est organisée cette tournée et que s'est conçue cette chanson. D'abord parce que le contexte sanitaire et social mondial créé par la pandémie rendait la tenue future d'événements musicaux ambitieux plus qu'incertaine. Ensuite, parce que le décès soudain de Riley Gale, emporté par une surdose inopinée de Fentanyl, alors que son groupe POWER TRIP devait ouvrir cette tournée en première partie de la co-tête d'affiche, ajoutait encore plus d'incertitude et de trouble à toute l'organisation.

Si la tournée a finalement pu avoir lieu et que MUNICIPAL WASTE a remplacé POWER TRIP quasiment au pied levé, reste que KREATOR et LAMB OF GOD avaient à cœur de marquer enfin le coup d'envoi de leur assaut sur le Vieux Continent. Et de ne pas s'en tenir à la tournée elle-même, tout en rendant hommage à ce charismatique leader qu'était Riley Gale. Ainsi est né le morceau éponyme à cette tournée européenne. Un single collaboratif dont tous les bénéfices ont été reversés à Dallas Hope Charities, association caritative venant en aide aux jeunes LGBTQIA+ sans abri de la métropole texane. Et que l'on ne soit fan que de KREATOR ou que de LAMB OF GOD, force est de constater que "State Of Unrest" est bien né. Car il permet de relever combien les styles actuels des deux groupes sont miscibles l'un dans l'autre. Et de juger sur pièces que cette série de concerts en double tête d'affiche était d'une totale cohérence.

En effet, depuis que KREATOR a globalement ralenti le tempo de sa musique, en a alourdi l'atmosphère et rendu ses riffs plus gras, son Thrash Metal n'est plus si éloigné que cela du Groove Metal pratiqué par LAMB OF GOD. D'autant que les deux formations ont aussi souvent lorgné vers le Melodeath l'une que l'autre, quoiqu'à des époques différentes et sans jamais s'y adonner pleinement. Rien d'incongru, donc, dans le rendu final de cette composition brève et efficace comme se doit de l'être un morceau intitulé "État De Troubles". Tout semble aller de soi et l'on y reconnaît tout de même la patte de chacun des deux combos. Le couplet et son riff, bien sûr, sont éminemment LAMB-OF-GODiens, la graisse des guitares aussi et le solo de final crie "Mark Morton m'a composé" à chaque note…

Aussi l'on pourrait croire que ce morceau n'est que du LAMB OF GOD featuring Mille Petrozza. C'est oublier que le refrain est tout à fait conforme aux canons KREATORiens. Cette scansion autrement plus martiale, ces chœurs si fréquents sur les disques les plus récents des Allemands, cette ligne de guitare sur laquelle le refrain est bâti : ça ne trompe pas. Et le tout est efficace et se retient très bien. Bien sûr, ça ne révolutionne rien. On est sur un morceau d'à peine plus de trois minutes, qui n'apporte pas grand chose au catalogue de compos de chacun des deux groupes. Mais il est fidèle à son intitulé. C'est une chanson coup-de-poing qu'il aurait fait du bien d'entendre sur la scène de l'Olympia, où les deux groupes auraient pu l'interpréter ensemble. Tel est mon seul véritable regret suite à la parution de "State Of Unrest" : ne pas avoir eu droit à une interprétation commune par les deux groupes en guise de rappel sur la fin du concert parisien du 27 février. Ç'aurait eu tout d'un final feu d'artifice.

A lire aussi en THRASH METAL par T-RAY :


NOCTURNAL GRAVES
...from The Bloodline Of Cain (2013)
Blackened. Thrash. Metal.




KREATOR
Live Kreation (2003)
KREATOR plus vivant que jamais


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- D. Randall 'randy' Blythe (vocaux)
- Mille Petrozza (vocaux)
- Mark Morton (guitare)


1. State Of Unrest



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod