Recherche avancée       Liste groupes



      
UN PEU FATIGUé  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Def Leppard, Danger Danger, Trixter, Pink Cream 69, Poison, Manic Eden, Jaded Heart, Gotthard, Heart
- Membre : Richie Sambora

BON JOVI - Burning Bridges (2015)
Par MULKONTHEBEACH le 8 Septembre 2015          Consultée 7484 fois

Il est difficile d'apprécier un nouvel album de BON JOVI de nos jours. D'abord parce que sa carrière est scindée ou deux, voire trois parties. Les années 80 et son Hard FM et le succès commercial immense, avec notamment les albums "Slippery When Wet" et "New Jersey", les années 90 avec la reconnaissance critique, un style remanié aussi, plus travaillé, plus rock, avec les exceptionnels "Keep the Faith" et le plus varié "These Days". Une formidable cure de jouvence pour un groupe qui a su se renouveler alors qu'il était le plus représentatif d'un genre musical amené à disparaître des médias à cette période. Puis arrivèrent les années 2000, aie ça pique, excusez-moi je coupe des oignons ! Nous allons tranquillement passer sous silence cette décennie pas toujours heureuse artistiquement pour l'homme à la mèche et ses sbires...

Après le départ impromptu de Richie Sambora en pleine tournée mondiale de l'album "What About Now", le groupe a honoré ses prestations grâce à la contribution du canadien Phil X, appelé en urgence afin de pallier à la défection soudaine et maladroite du guitariste... Celui-ci a d'ailleurs relevé le défi haut la main, sans toutefois faire oublier son « prédécesseur ».

Tout le monde le sait, et les fans de la première heure en particulier que BON JOVI n'est plus que l'ombre de lui-même depuis 15 ans, se complaisant dans un registre Rock US, souvent médiocre.
Attention, il ne s'agit pas ici de décrier un changement de style, mais de qualité. Car il faut bien le reconnaître, nombre de ses albums sortis depuis 2000, souvent composés dans l'air du temps, n'ont en rien marqué de leur empreinte une époque par une signature affirmée, alors que le groupe ne nous avait jamais habitué à ça. Un comble pour un chanteur aussi charismatique que Jon Bon Jovi...

Alors que le groupe, du moins ce qu'il en reste a déjà enregistré un nouvel album dont la sortie est prévue au printemps 2016, sort ces jours-ci un albums de raretés, de chansons non retenues pour un album officiel. Étant parti pour être déçu une fois de plus, votre chroniqueur a décidé de l'écouter d'une oreille distraite, histoire de ne pas se coucher idiot...
Oh surprise, ce "Burning Bridges" recèle de bons morceaux, oui oui, vraiment. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cet album est plaisant, loin, très loin de la standardisation assez consensuelle abordée par le groupe ces dernières années. On comprend mieux dès lors que ces chansons n'aient pas été choisies pour figurer sur un album officiel. "Fingerprints", longue complainte acoustique pourvue d'un solo lancinant et non millimétré du plus bel effet est magistrale.
Ne vous attendez-pas à un retour aux sources, mais l'esprit de composition est là, tout comme "Who Would You Die For", à mi-chemin entre l'acoustique et la programmation, sincère et juste.

Point de Hard FM, tout juste un peu de Rock US baveux, mais la qualité se trouve au sein des balades intimistes, voire acoustiques, réussies car elles ne seront jamais des singles, à l'instar de l'excellente "A Teardrop To The Sea", avec encore une fois un solo magnifique en toile de fond. On présume que c'est Sambora qui l'assure mais rien n'est moins sûr. En effet, le livret du cd est pour le moins sommaire, et le guitariste n'y est pas crédité, seulement en tant que compositeur sur le très prévisible et fatiguant "Saturday Night Gave Me Sunday Morning".
Il faut surtout être attentif aux paroles, notamment sur "Burning Bridges", sorte de Pub-Rock satirique, une diatribe contre le label de toujours de la formation, Mercury, qui lâche son poulain pour la première fois en 30 ans de carrière... Bichon, ne sois pas si amer, je ne doute pas une seule seconde de ta capacité à rebondir, Richie est parti, ton label te remercie pour tes bons et loyaux services, ce n'est pas la fin du monde beau gosse ! D'autant que le chanteur peut se targuer de rameuter des foules immenses lors de ses concerts autour du globe...

Il y a donc à boire et à manger sur cet album destiné aux fans, étant donné qu'il s'agit d'une fin de contrat ou aucune promo ne sera faite, et encore moins d'interview donné pour le lancer.
Des dates sont prévues dans des Pays tels que l'Indonésie et Québec, mais une véritable tournée mondiale verra le jour dès le printemps prochain pour promouvoir donc un nouvel album officiel, le premier depuis la « capitulation » de Sambora... J'ai peur d'avance, mais ne l'on ne peut présager de rien après tout. Peut-être aurons-nous la chance d'écouter du tout bon ??!! J'en doute mais bon...
Patientons alors...

Parmi les titres les plus Rock figurent "We Don't Run", passable mais aussi "I'm Your Man" et "Life Is Beautiful" aux relents Country-Folk, insupportables, ressorties sans doute des tiroirs de l'ère "Lost Highway", exécrable album de la bande sorti en 2007... Le vrai bon titre est destiné au Japon en bonus-track avec "Take Back The Night", suffisamment Rock pour être apprécié des fans, et pourvu d'une trame atmosphérique qui fait son petit effet, soyons justes...

Au final un album d'inédits dont on ne s'émerveillera pas, mais qui possède un charme palpable là ou l'inspiration non convenue est au rendez-vous. Avec le temps, BON JOVI s'est certes fourvoyé plus d'une fois, mais a su aussi s'offrir quelques escapades intimistes, qui vous raviront ici.
Pour le reste, bah... Du BJ post-2000, vous m'avez compris.

Un 3/5 bien gentil tout de même...

A lire aussi en POP ROCK / METAL par MULKONTHEBEACH :


Phil LYNOTT
Solo In Soho (1980)
Phil en solo, déconcertant mais jouissif !




SAIGON KICK
Devil In The Details (1995)
Un parfait ovni


Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   MULKONTHEBEACH

 
  N/A



- Jon Bon Jovi (lead vocals)
- David Bryan ( keyboards, accordion)
- Tico Torres (drums, percussion)
- Hugh Mc Donald (bass)
- John Shanks (guitar, keyboards)


1. A Teardrop To The Sea
2. We Don't Run
3. Saturday Night Gave Me Sunday Morning
4. We All Fall Down
5. Blind Love
6. Who Would You Die For
7. Fingerprints
8. Life Is Beautiful
9. I'm Your Man
10. Burning Bridges



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod