Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


GEGERS - 2015
Consulté 1718 fois
JORN LANDE & TROND HOLTER - Dracula - Swing Of Death

Jorn Lande parvient enfin à nous faire vibrer de nouveau par le biais d'un metal-opera ultra-inspiré et aux mélodies flamboyantes. Un véritable sans faute qui peut prétendre sans rougir au titre de meilleur album de l'année écoulée.

Age Sten Nilsen's AMMUNITION - Shanghaied

Après Trond Holter, un autre WIG WAM nous a réjouit les esgourdes cette année. Age Sten Nilsen propose un album de hard rock direct et énergique, qui confirme qu'en Scandinavie, on sait braver le froid à grands coups de riffs efficaces et de refrains flamboyants.

WASP - Golgotha

Blackie Lawless est sans doute une tête de mule, mais le bonhomme n'a pas son pareil pour écrire une musique qui, agrémentée de sa voix à la fois puissante et fébrile, sait nous prendre aux tripes. Un excellent album, dans la droite lignée des deux précédents.

POWERWOLF - Blessed & Possessed

Après un petit coup de mou, les prêtres allemads du heavy metal nous sont revenus gonflés à bloc et désireux de répandre de nouveau la bonne parole. Alléluia.

21 OCTAYNE - 2.Ø

La confirmation pour ce jeune groupe album qui, porté par l'ex-AXXIS Marco Wriedt, propose un hard rock direct, agrémenté de quelques touches prog parfaitement dosées. Un album audacieux, et un essai transformé.

DANKO JONES - Fire Music

Danko Jones, c'est le rock fait homme. A l'heure ou l'on commémore l'impact de Lemmy et Motörhead sur la musique, il est évident que Fire Music fait partie de ces albums qui doivent beaucoup à cette audace qui fut de rassembler punk et hard rock au sein d'un même album. Du grand art.

CIVIL WAR - Gods & Generals

En se démarquant de son influence majeure (SABATON), CIVIL WAR a proposé en cette année 2015 un deuxième opus à la fois plus personnel et tout autant efficace que son prometteur prédécesseur.

CHÂLICE - Overyears Sensation

Après une si longue absence, nous n'attendions plus grand chose des CHÂLICE qui, du coup, nous cueillent avec un hard rock audacieux et inspiré, porté par une osmose remarquable entre guitares et claviers. A la fois direct et ambiancé, l'album s'impose comme l'un des meilleurs de la formation allemande.

Marius DANIELSEN - Legend Of Valley Doom Pt. 1

Avec son metal-opera, Marius DANIELSEN prouve que le Speed-Metal peut, en 2015, parvenir à nous surprendre. De grandes pièces épiques et un sens inné de la mélodie constituent les atouts essentiels d'un album long et savoureux, à ranger la droite d'AVANTASIA.

ULI JON ROTH - Scorpions Revisited

Alors que l'exercice du réenregistrement est casse-gueule (voir le WHITESNAKE plus bas), Uli Jon ROTH vient nous cueillir avec ces nouvelles versions de ses morceaux favoris issus de son répertoire avec SCORPIONS. Bien aidé par un excellent chanteur, le guitariste redonne vie à ces morceaux avec une vigueur décoiffante, et se voit bien aidé par une production impeccable et puissante signée Helge Engelke (Fair Warning).

The DARKNESS - Last Of Our Kind

Après un "Hot Cakes" très réussi, THE DARKNESS rate le coche avec un album froid et sans inspiration, qui ne propose aucune mélodie marquante. Si les envolées de Justin Hawkins masquent la vacuité de cet album, on ressort de son écoute avec la triste impression que les Britanniques ont depuis longtemps tout dit.

BON JOVI - Burning Bridges

Un album de b-sides, contractuel et sans vie, à peine sauvé par un bon morceau, l'inédit "We Don't Run". Pour le reste, BON JOVI ne parvient qu'à nous faire regretter un peu plus le départ de Ritchie Sambora, qui nous laisse dubitatif quant à l'avenir artistique de la formation du New Jersey.

SAXON - Battering Ram

Un album besogneux, qui doit essentiellement au talent toujours intact de Biff Byford. Derrière le mirage de l'efficacité, il est évident que SAXON se "contente" de bastonner sans proposer quoi que ce soit de réellement intéressant. Alors que l'album "du retour" (The Inner Sanctum) n'est pas si vieux, la déception est de mise.

WHITESNAKE - The Purple Album

En voulant "actualiser" son répertoire au sein de DEEP PURPLE, David Coverdale se plante royalement. L'essence-même des titres du pourpre profond ici repris est vidée au profit d'un hard rock au son certes plus moderne, mais totalement dénué de vigueur. Un opus poussif, qui laisse tout de même un goût bien amer en bouche...







1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod