Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Endstille, Necrowretch
- Membre : Abruptum, Edge Of Sanity, Disfear, Dimension Zero, The Lurking Fear , Funeral Mist, Witchery, Hellfest Open Air Edition, Devian
- Style + Membre : Nordjevel, The Legion
 

 Site Officiel (1215)
 Myspace (289)
 Chaîne Youtube (270)

MARDUK - Frontschwein (2015)
Par MEFISTO le 4 Février 2015          Consultée 3171 fois

L'intérêt, le seul en fait, qui me garde près de MARDUK, probablement comme plusieurs d'entre vous, est ce deuxième souffle qui guide les Suédois depuis la venue de Mortuus derrière le micro. On peut aisément dire que depuis "Rom", MARDUK ne respire plus le même air poisseux qui l'alimentait avant, lui faisant pondre blasphème sur blasphème tel que le culltissime "Nightwing", des débâcles sans subtilités, se déversant à haute vitesse dans nos esgourdes engourdies.

Or, le MARDUK nouveau est toujours motivé par cette haine intrinsèque qui a guidé ses premiers pas, comme la haine suscitée par la guerre. Ouais, pas très original direz-vous, mais les Suédois ont été un des premiers combos métalliques à jongler avec autant de thèmes, dont la guerre, le satanisme et l'histoire font partie. "Frontschwein" est guerrier, impossible de rater le coche, c'est l'héritage de "Panzer Division Marduk". Et pas juste en raison de la pochette fort évocatrice, car le Black en kevlar du MARDUK seconde vague qu'on nous balance comme une bombe transpire les affrontements. Serait-ce le pont sur la Rivière Kwai entre le passé et le présent ?

Fans d'ENDSTILLE, BOLT THROWER ou HAIL OF BULLETS, vous serez servis, car MARDUK mélange bien la vélocité des rythmes, passant du blastbeat TGV au mid-tempo boueux qui s'infiltre durant de longues et souvent interminables minutes. "Rom" nous avait habitués à cette dualité et, à l'époque, ça avait son charme. Mais là, on sent un peu de redite. On arrive presqu'à deviner qu'après une tempête de riffs assassins, les Suédois vont nous attaquer avec un tank avançant lentement pour mieux nous broyer les os. Vous aimez ou pas, c'est selon. Moi, mon cœur balance encore, car ces morceaux tels que "The Blond Beast", "Nebelwerfer" ou "503" me font l'effet d'intermède santé, pas nécessairement de trouvailles du siècle.

Sauf que, force est d'admettre qu'ils sont essentiels à la bonne marche de cette troupe militaire, car "Frontschwein" est si bien produit, si bien exécuté, qu'il devient lourd. Surtout qu'il s'étend sur 52 minutes, ce qui en fait l'album le plus long du groupe après "Rom". Et ça paraît, car dès la moitié du skeud, vous risquez de ressentir une certaine lassitude, malgré les variations de sortilèges privilégiés par le général des ombres MARDUK. À moins d'être archi fan et masochiste sur les bords, vous ne pourrez vous empêcher de penser que le manège est sur le pilote automatique !

Ce qui sauve le disque de la désertion des auditeurs est sans contredit le son absolument parfait de "Frontschwein" et le brio de Mortuus au micro. Ça me fait sourire de l'avouer, car j'ai trouvé par le passé que le chantre prenait trop de place, autant dans MARDUK que dans FUNERAL MIST, mais que peut-on y faire… Avec un timbre si particulier et une telle puissance nichée dans ses entrailles, Mortuus incarne le mal, la douleur et l'impétuosité à son meilleur sur ce disque concept. C'est le capitaine parfait pour mener ces soldats à la guerre, que les compos de Morgan soient des mitraillades en règle ou des tirs d'artillerie.

Mais… Après maints essais, des tonnes de séances chez le psy, des cours spécialisés en bonne foi et en ouverture d'esprit, je suis incapable de me pâmer devant les Suédois. C'est ainsi. Un feeling nauséabond me transperce le cœur, car ma raison me dit que mon pied, je ne le prends pas chez MARDUK. Les goûts et les couleurs et tout ça, ok, mais c'est plus que ça. Quelque chose me dérange, cette même bestiole qui rongeait ma patience de ses mandibules à l'écoute de "Wormwood" et "Serpent Demon". Est-ce la présentation étincelante du produit, savamment placé sur l'étagère, la musique qui détonne un peu avec le chant, le sentiment d'avoir déjà entendu ces riffs et mélodies nerveuses des centaines de fois ? Toute cette merde et sans doute encore plus.

Reste que "Frontschwein" respecte le concept de départ, défonce les tympans et offre de divertissants moments. Mon podium que voici vous aiguillera ! Alors non, MARDUK n'est pas en queue de peloton, sur la première ligne, mais peut s'avérer un vétéran archer aguerri qui touchera la cible sur une base régulière.

Note : 3,5/5.

Podium : (or) "Falaise: Cauldron Of Blood", (argent) "Doomsday Elite", (bronze) "Afrika".

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


DØDHEIMSGARD
A Umbra Omega (2015)
Belle entrevue de Dark Schneider !




MONARQUE
Ad Nauseam (2009)
Bienvenue dans la vallée des laaaaaaaarmes !!!


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Mortuus (chant)
- Morgan 'evil' Steinmeyer Håkansson (guitare)
- Fredrik Widigs (batterie)
- Magnus Andersson (basse)


1. Frontschwein
2. The Blond Beast
3. Afrika
4. Wartheland
5. Rope Of Regret
6. Between The Wolf-packs
7. Nebelwerfer
8. Falaise: Cauldron Of Blood
9. Doomsday Elite
10. 503
11. Thousand-fold Death



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod