Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  LIVE

Commentaires (9)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Endstille, Necrowretch
- Membre : Abruptum, Devian, Hellfest Open Air Edition, Witchery
 

 Site Officiel (1169)
 Myspace (249)
 Chaîne Youtube (234)

MARDUK - Infernal Eternal (2000)
Par JULIEN le 9 Septembre 2004          Consultée 4402 fois

Avec un compteur indiquant deux démos, sept albums studio, un live et deux Eps lorsque paraît, en l’an 2000, ce « Infernal Eternal », MARDUK peut se targuer d’une récolte pour le moins abondante et d’une rare constance dans le monde du Black ! Et ce nouveau Live, séparé de son prédécesseur par les deux pavés que sont « Nightwing » et « Panzer Division Marduk », vient là célébrer le culte d’une formation surpuissante, assurément l’une des plus redoutables des entités gravitant dans les sphères du Metal Noir. Et ce double manifeste en forme de casus belli, capté dans l’enfer des fosses françaises (eh oui), ne risque pas d’infléchir le jugement de votre serviteur !

Ravageur, rapide, enragé, carré et impressionnant, MARDUK convoque tous les épithètes de la destruction et les rassemble en une grappe d’arguments péremptoires : Fort de publications de grande qualité, allant de la révélation brutale et maléfique « Heaven Shall Burn » au conceptuel « Nightwing » en passant par le jusqu’au-boutiste « Panzer Division Marduk », nos suédois enquillent les obus Black et entreprennent cette fois de les exposer dans leur radicale crudité, aux oreilles d’un public féroce. Le résultat ? Deux disques chauffés aux brasiers infernaux, dix huit coups de cornes sanglants, et au final une mise à l’épreuve des planches qui démontre, si « Live In Germania » ne vous avait pas encore convaincu, la suprémacie du groupe suédois dans l’exercice de la communion Live.

Egrainant les classiques d’un répertoire touffu, profitant d'une excellente et habile set list n’omettant strictement aucun album ou Ep, MARDUK entreprend ici des travaux d’importance dans vos conduits auditifs, et décrasse le tout à grand coup de Black violent et guerrier, ultra rapide ou monstrueusement lourd. Front man certifié, Legion ne manque pas de haranguer la foule, et ça bastonne du feu de Satan (bah oui) derrière lui. Impérial MARDUK, qui érige là une cathédrale sonore reflétant dans ses vitraux les teintes rougeâtres des profondeurs sous-terraines, à l’image d’une pochette qui résume bien le propos.

Sans failles dans son exécution, dôté d’un son tuant et sculpté dans un bloc de haine pure, « Infernal Eternal » ne recèle en fait qu’un défaut, malheureusement assez irritant : L’absence d’enchainement entre les titres, blancs dommageables qui portent atteinte à l’immersion totale dans l’ambiance des salles prise d’assaut par les légions suédoises. En outre, la musique de MARDUK ne laissant guère de place à la fantaisie, les titres ici sélectionnés ne diffèrent guère des versions studio... A ce titre, on comprendra que l’on puisse bouder cette sortie et garder ses sous pour les oeuvres studio. Mais le track list qui évite autant que possible de faire double emploi avec « Live In Germania » (par exemple, "Heaven Shall Burn" était représenté par cinq titres sur "Live In Germania", et n'a plus ici qu'un seul ambassadeur), l'intensité impressionnante du son, et la radicalisation affirmée de MARDUK au fil des ans - agissant ici comme le plus efficace des dépoussiérants sur les compos datées d’avant 1996 (année de parution de l’album charnière « Heaven Shall Burn ») – sont d’indéniables arguments en faveur de ce massif « Infernal Eternal », et on se doit de les faire peser dans la balance au moment de rendre son jugement. Et celui-ci est plus que positif ! All Hail MARDUK !

PS : Trois vidéos d’assez piètre qualité visuelle et sonore figurent en bonus de cet ouvrage live... un petit geste sympathique, à considérer comme tel.

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


OBTAINED ENSLAVEMENT
Witchcraft (1997)
Un must de Black symphonique à l'état pur

(+ 1 kro-express)



HECATE ENTHRONED
Upon Promeathean Shores (unscriptured Waters) (1996)
Il n'y a pas que CRADLE OF FILTH en Angleterre !


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Morgan (guitare)
- Legion (chant)
- B War (basse)
- Fredrik (batterie)


1. Panzer Division Marduk
2. Burn My Coffin
3. Baptism By Fire
4. The Sun Turns Black As Night
5. Of Hell's Fire
6. 502
7. Materialized In Stone
8. Beast Of Prey
9. Those Of The Unlight
10. Sulphur Souls
11. Dreams Of Blood And Iron
12. Fistfucking God's Planet

1. On Darkened Wings
2. Into The Crypts Of Rays
3. Still Fucking Dead
4. Slay The Nazarene
5. Departure From The Mortals
6. Legion



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod