Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/DEATH  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SVART CROWN - Abreaction (2017)
Par MEFISTO le 1er Avril 2017          Consultée 1087 fois

Certains illustres lecteurs de NIME avaient avoué leurs craintes quant aux risques de SVART CROWN de rapidement tourner en rond avec leur Death/Black unique, violent, crasseux et burné. C'est un avis que je peux désormais comprendre et accepter, en toute objectivité. Oui, oui... Ne faites pas de grimaces ironiques.

Le fait est que les Niçois de SVART CROWN ont montré leurs cartes assez tôt sur "Witnessing The Fall", dévoilant un jeu bourré d'as et de frimées capables d'écrabouiller n'importe quel adversaire. Cette musique dantesque, à la limite du Sludge, un Death/Black qu'on a bien tenté de comparer de loin à des contemporains, mais qui a habilement tracé sa propre voie dans nos conduits tel un ULCERATE français ou un The RUINS OF BEVERAST version molosse enchaîné aux pieds de Lucifer. Version musclée, possédée, huileuse et sablonneuse, pétrolifère, couverte de suie et de sang.

Autre percutante et romantique image, que j'ai rarement utilisée et décrivant SVART CROWN à la perfection : le minotaure, cette bête assoiffée de chair, consumée par sa rage, une créature solide à la charpente quasi indestructible. Ce gros taureau enflammé a fait son apparition très tôt dans la disco des Français, enfin dans ma tête, et elle ne cesse de ruer et nous hypnotiser de son sévère regard rubis. Ça fout les jetons, ça nous fascine, cela même si on a l'impression que déjà, chaque album de SC se ressemble.

En plus de se ressembler, de brillante façon toutefois, ces albums, surtout "Abreaction", envoient du lourd dans une suite ininterrompue de pièces complémentaires. Chaque morceau du puzzle s'emboîte en évitant d'ombrager les autres, rendant l'exercice de comparaison inutile. C'est ainsi que les disques homogènes se distinguent, SC préférant miser sur un bloc compact qu'une flopée de morceaux éparpillés en dents de scie. Certes, on identifiera sur "Abreaction" quelques trouvailles plus ambiancées, aux accents ethniques, mais elles font pâle figure face à l'atmosphère prégnante « à la SVART CROWN » qu'on se farcit depuis la naissance du groupe. Ce climat à cheval entre le marécage et le four crématoire, entre un baptême du feu et un désert empêtré de cadavres piétinés par le minotaure.

Que SC blaste, qu'il vocifère, nous fauche de son groove infectieux ou de ses grattes trempées dans le poison, on reste béat d'admiration devant autant de haine projetée, mais de la sourde colère contenue, délimitée par un doigté expert, une technique irréprochable. SVART CROWN est de retour aux affaires avec la même hargne contagieuse qui avait frappé le monde métallique sur "Witnessing The Fall". "Profane" s'avérait une continuation de qualité, alors que "Abreaction" confirme que le trio a désormais sa place parmi les leaders du Death/Black. Et si ça déchire en live, c'est loin d'être mauvais sur disque ; y a qu'à lever le son pour que la déferlante enflammée nous happe de plein fouet et nous menotte à notre casque !

Je refuse ainsi de décortiquer "Abreaction" comme je fais d'habitude avec la majorité des albums que j'analyse. Je préfère le considérer comme une expérience à vivre les yeux fermés, sans podium ou poudre aux yeux. SVART CROWN nous insuffle la même rage qui le brûle de l'intérieur, alors nous devons tenter de digérer tout ça tranquillement, avec un élixir à la main.

Indice de violence : 3/5.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


IMMORTAL
Sons Of Northern Darkness (2002)
Le dessous de l'iceberg d'IMMORTAL

(+ 3 kros-express)



PALACE OF WORMS
The Ladder (2016)
Chemin de croix inversée


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Jb Le Bail (guitare, chant)
- Ludovic Veyssière (basse)
- Kévin Paradis (batterie)


1. Golden Sacrament
2. Carcosa
3. The Pact: To The Devil His Due
4. Upon This Intimate Madness
5. Khimba Rites
6. Tentacion
7. Orgasmic Spiritual Ecstasy
8. Transsubstantiation
9. Emphatic Illusion
10. Lwas
11. Nganda



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod