Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2003 Unhallowed
2005 Miasma
2007 Nocturnal
2009 1 Deflorate
2011 1 Ritual
2013 Everblack
2015 Abysmal
 

- Style : Voice Of Ruin, Arch Enemy, At The Gates, Carcass, Inferi
- Membre : Cannabis Corpse
 

 Site Officiel (65)
 Facebook Officiel (27)

The BLACK DAHLIA MURDER - Deflorate (2009)
Par T-RAY le 27 Mai 2017          Consultée 275 fois

Trois albums, ça va, quatre, bonjour les dégâts ? Un peu facile comme réinterprétation du bon vieux dicton à Mémé, mais sur un plan musical, le constat peut être tiré régulièrement. Si le troisième album est communément désigné comme celui de la confirmation, ou de la "maturité" (bullshit !), le quatrième est souvent celui de la baisse de régime, du coup de pompe, voire du retour en arrière. Bref : un cap difficile à franchir sans pertes ni fracas. En ce qui concerne The BLACK DAHLIA MURDER, le fracas n’est pas de mise, mais la perte, oui. La perte d’inspiration, en l’occurrence.

Attention, n’allez pas me faire dire que les gars du Michigan se sont foirés dans les grandes largeurs, sur "Deflorate". Non. Mais ils n’ont pas su confirmer la montée en puissance qu’ils ont affichée depuis leur premier effort studio, ni parvenir à la mue protéiforme que laissait présager le très hybride "Nocturnal". Et comme lorsque l’on manque l’occasion de progresser réellement, on a tendance à se reposer sur ce que l’on sait faire de mieux, TBDM se repose un peu trop sur ses acquis d’expert ès Death Mélo. Car expertise, il y a, chez The BLACK DAHLIA MURDER, tout de même…

Des titres comme le très efficace et percutant "Black Valor" prouvent tout le savoir-faire du groupe de Trevor Strnad et Brian Eschbach en matière de Death Mélo, et l’inspiration suédoise qui a toujours été là leur refait son apparition plus que jamais sur "Deflorate". Les autres repères identitaires du quintette sont toujours bien présents également, exploités avec efficacité, comme d’habitude : les vocaux partagés entre screams Black et growls Death de Strnad, les soli hyper mélodiques de Ryan Knight, et les riffs hyper tranchants dignes d’AT THE GATES ou HYPOCRISY. Un savant mélange qu’on connait bien, maintenant. Mais un mélange qui, ici, est plutôt du genre cocktail du Michel, tenancier du Café du Commerce, plutôt que Bloody Mary du barman du Harry's New York Bar.

Allez, n'exagérons pas : TBDM est passé maître dans sa version du Death Mélo à lui. Mais il n’en propose pas plus que ce qu’il a déjà fourni sur ses précédents albums. "A Selection Unnatural", "Denounced, Disgraced", le plus américain "Christ Deformed", le bref "Death Panorama" ou "Throne Of Lunacy" n’ont pas ce petit truc qui fait qu’on les retient, qu’on appuie sur la touche repeat, comme cela pouvait être le cas sur bon nombre de titres de "Miasma" et surtout de "Nocturnal". Dommage, car ils constituent le cœur de ce quatrième L.P… Heureusement que cinq titres, dont le précité "Black Valor", sortent tout de même du lot.

L’agressif et puissant "Eyes Of Thousand" est de ceux-là. Plus Mélodeath, voire un brin Metalcore, "That Which Erodes The Most Tender" offre une bouffée d’air frais après ce cœur d’album un peu fade… Quant à "I Will Return" et "Necropolis", ce sont les deux perles de ce disque. Les deux retrouvent ces élans Death/Black tels que The BLACK DAHLIA MURDER en faisait preuve sur "Nocturnal", en témoigne le son des guitares sur leurs riffs principaux. Si Black et si Suédois dans la parenté que NAGLFAR ne les aurait pas reniées. Les sombres mélodies des riffs principaux rejoignent totalement l'esprit de l’album précédent. Trevor y emploie sa meilleure voix Black, sans pour autant négliger de growler comme il faut. Et Brian y va de soli Heavy s’accordant à merveille à la tonalité des deux morceaux. Et si c'était dans cette veine là que TBDM était le plus efficace ? Malheureusement, ce "Deflorate" n’en donne qu’un semblant de réponse...

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par T-RAY :


The BLACK DAHLIA MURDER
Abysmal (2015)
Mélodies, elles sonnent !




The BLACK DAHLIA MURDER
Miasma (2005)
L'enfant adopté renoue avec ses origines


Marquez et partagez




 
   MAXXX

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Brian Eschbach (guitare)
- Ryan Knight (guitare)
- Shannon Lucas (batterie)
- Trevor Strnad (chant)
- Bart Williams (basse)


1. Black Valor
2. Necropolis
3. A Selection Unnatural
4. Denounced, Disgraced
5. Christ Deformed
6. Death Panorama
7. Throne Of Lunacy
8. Eyes Of Thousand
9. That Which Erodes The Most Tender Of Things
10. I Will Return



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod