Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Divine:decay, Exumer, Destruction, Bonded By Blood, Merciless Death, Fueled By Fire, Megadeth, Metallica, Testament
- Style + Membre : Generation Kill, Slayer

EXODUS - Shovel Headed Kill Machine (2005)
Par FENRYL le 20 Janvier 2022          Consultée 450 fois

EXODUS fait du ménage et ne conserve que Gary à la guitare et Jack à la basse ! Paul Bostaph est un premier sacré coup côté mercato, en allant le récupérer à la sortie de SLAYER ! L'arrivée de Lee Altus (membre fondateur de HEATHEN) aux côtés de Holt n'a rien pour nous déplaire et c'est surtout la découverte de Rob Dukes qui va finir de magnifier le joyau !

Ce dernier renvoie Zetro à ses études et apporte une diversité bienvenue, laquelle penche terriblement vers le Death pour mon plus grand plaisir. C'est bien simple, la claque est totale ! Il suffit de savourer le Thrash entraînant d'un "Going Going Gone" pour en prendre la mesure, s'il fallait faire vite mais ce serait une gabegie.
En toute sincérité, les titres les plus décevants ouvrent l'album selon moi : "Raze" ne me marque pas et j'ai mis pas mal de temps à apprécier véritablement "Deathamphetamine" (mais je vous rassure, tout va mieux maintenant) car trop longue.

Je prends totalement mon pied dès que le riffing gagne en mélodicité (!) et en gros murs de grattes Thrash : "Karma's Messenger" qui lance un gimmick que j'adore à savoir écouter Rob balancer des lyrics marquantes comme "Vengeance is mine" à pleins poumons puis "I Am Abomination" au refrain entêtant. Ce dernier titre constitue avec "Altered Boy" le duo vainqueur par KO de cet opus. J'adore ce mid-tempo qui en outre constitue une diatribe sans retenue contre les agissements de l'église catholique pédocriminelle.

Comment ne pas savourer le gros break à la basse sur l'excellente et nerveuse "Now Thy That Death Day Come" qui me retourne la nuque à chaque fois ? Cette basse qui claque très souvent (intro de "Altered Boy") est marquante et contribue à densifier la production, excellente, d'Andy Sneap !

Les soli sont toujours aussi bons et viennent parfaitement mettre en valeur des morceaux d'une immédiateté folle ! L'énergie folle Punk de Rob, apportée avec son chant, galvanise les musiciens aussi bien les gratteux que Paul derrière ses fûts.
Aucune fioriture, rien que du "straight to your face" !

EXODUS frappe aussi fort que son artwork ! À son image, cet album dévaste tout sur son passage et permet d'y savourer un groupe en pleine forme, totalement décomplexé et sacrément inspiré. Une nouvelle ère s'ouvre et c'est clairement la période "Pain Blanc" après celle des vaches très maigres.
Quel retour aux affaires !

Sans doute l'un de mes préférés du groupe voire même mon chouchou !

Top : "Altered Boy", "I Am Abomination", "Now Thy That Death Day Come", "Going Going Gone" pour ne citer que la crème !

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


AUSTRIAN DEATH MACHINE
Triple Brutal (2014)
Énergie pure, défouloir et pas de prise de tête...




MUNICIPAL WASTE
Hazardous Mutation (2005)
Une démonstration grandiose de Thrash Crossover

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   DARK BEAGLE
   FENRYL
   ODIN

 
   (4 chroniques)



- Rob Dukes (chant)
- Gary Holt (guitare)
- Lee Altus (guitare)
- Jack Gibson (basse)
- Paul Bostaph (batterie)


1. Raze
2. Deathamphetamine
3. Karma´s Messenger
4. Shudder To Think
5. I Am Abomination
6. Altered Boy
7. Going Going Gone
8. Now Thy Death Day Come
9. 44 Magnum Opus
10. Shovel Headed Kill Machine



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod