Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Cellador, Gamma Ray, Pathfinder
- Membre : Biomechanical, Razor Of Occam, Intense, Solstice, Bal Sagoth
- Style + Membre : Heavenly, Power Quest
 

 Fan Site Francophone (284)
 Site Officiel (263)
 Myspace (288)
 Chaîne Youtube (235)

DRAGONFORCE - Maximum Overload (2014)
Par T-RAY le 1er Avril 2017          Consultée 253 fois

S’il a fallu un album à DRAGONFORCE pour encaisser, artistiquement, le départ de ZP Theart, la Multinationale du Power a vite recouvré la forme. "Maximum Overload" est un bon album. Vraiment. Meilleur, de toute façon, que "The Power Within", et au niveau de "Ultra Beatdown", sinon supérieur. Pourquoi ? Parce que DRAGONFORCE s’y montre plus cohérent et parvient à mêler sa recette habituelle aux meilleurs traits du Power Mélo classique… et de quelques autres genres, venus inspirer discrètement le sextet. Dès les premières notes de "The Game", DRAGONFORCE attaque avec un plan Thrashy rappelant les riffs typiques du Death Mélo. Innovant, avant de poursuivre sur un pur Power bien speed agrémenté des célèbres soli hyper rapides qui ont fait la renommée du groupe.

Autre enseignement qu'a retenu DRAGONFORCE de son décevant album précédent : rester plus concis. L’une des rares qualités de "The Power Within" se retrouve également ici. Qualité également indéniable, le chant de Marc Hudson, qui pousse encore plus loin ses capacités vocales, déjà prouvées sur l’album précédent. Qu’il s’agisse de rester dans les médiums ou de pousser loin les aigus. Là où DRAGONFORCE rassure également, c’est sur sa capacité à retrouver les refrains qui tuent. Ouf ! On croyait presque ce talent disparu. "Three Hammers", qui reprend lui aussi quelques parties Thrashisantes, en est un excellent exemple. "No More" aussi propose un très bon refrain, des parties vocales et des mélodies comme on n’avait encore jamais entendu le groupe produire. "Defenders" semble taillé dans le même Metal : un petit côté Mosh s’en dégage, et c’est fort appréciable.

"Tomorrow’s Kings", lui, fait figure de très bon morceau à l’ancienne pour DRAGONFORCE, avec la première vraie explosion vocale dans les suraigus pour Hudson. "Symphony Of The Night" la joue baroque, clavecin et mélodies de chant en tête. Superbe exécution de la part du groupe sur ce titre. Ensuite, l’album s’essouffle tout de même. Jusqu'à cette étonnante reprise du "Ring Of Fire", de Johnny Cash. Sûrement l’une des meilleures reprises Metal d’un titre hors Metal ces dernières années. DRAGONFORCE se l’approprie totalement, mais il faut dire que le thème musical de départ s’y prête parfaitement, sur le plan de la tonalité. Tout compte fait, "Maximum Overload" replace le groupe comme valeur sûre du Power Mélo, sans pour autant déclencher l’enthousiasme puéril des trois premiers albums. C’est peut-être la maturité qui frappe à la porte, ce cliché de la critique musicale qui, pour le coup, s’applique totalement ici.

A lire aussi en POWER METAL :


ORDEN OGAN
Easton Hope (2010)
Magnifique Power allemand

(+ 2 kros-express)



WHITE SKULL
Forever Fight (2009)
Avec une chanteuse c'est excellent


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Herman Li (guitares)
- Sam Totman (guitares)
- Vadim Pruzhanov (claviers)
- Gee Anzalone (batterie)
- Frédéric Leclercq (basse)
- Marc Hudson (chant)


1. The Game
2. Tomorrow's Kings
3. No More
4. Three Hammers
5. Symphony Of The Night
6. The Sun Is Dead
7. Defenders
8. Extraction Zone
9. City Of Gold
10. Ring Of Fire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod