Recherche avancée       Liste groupes



      
TRIBAL THRASH  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1998 3 Soulfly
2000 1 Primitive
2002 3
2004 Prophecy
2005 Dark Ages
2008 Conquer
2010 Omen
2012 Enslaved
2013 Savages
2015 Archangel
2018 Ritual
 

2015 Archangel
 

- Membre : Sepultura, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace Officiel Du Groupe (518)
 Site Officiel Français (570)

SOULFLY - Enslaved (2012)
Par FENRYL le 22 Septembre 2012          Consultée 3694 fois

Et de 8 ! Nous voilà déjà en train de parler du 8ème opus de SOULFLY.
On aura sans doute déjà beaucoup écrit au sujet de ce groupe. Cavalera ayant pris l(a)'(sans doute mauvaise) habitude de nous pondre des galettes tous les 2 ans, inutile de vous dire que ce n'est pas la surprise qui nous a terrassés lors de l'arrivée de "Enslaved"...

Des tons laids, un artwork loin d'être réussi, le tableau commence mal après le pénible "Omen" (2010), plus que moyen et la bouse "BluntForce Trauma" l'an passé avec le projet CAVALERA CONSPIRACY...
Je me suis d'ailleurs demandé si on avait touché le fond à ce moment là ou bien si le père Max était capable de faire pire... Je vous avoue que cette question métaphysique ne m'a pas empêché de dormir !
Pour être honnête, la véritable interrogation demeurant était de résoudre le problème : quel rôle pouvait-il encore jouer dans le paysage musical du Métal après une telle série de bouses...
En 14 ans, la qualité a foutu le camp, relativement logique vu le peu de temps de gestation à chaque fois, en toute objectivité.

Première constatation : après 3 galettes au line up figé, Maxou reprend son bon vieux principe de faire sauter ses membres, en l'occurrence ici la section rythmique d'un bloc. Zag. Il n'est pas totalement demeuré, il garde le seul taulier du coin, Marc Rizzo (mais pour combien de temps encore ?).
Ce qui va frapper ensuite, c'est indéniablement la qualité de retour ! "Enslaved" est davantage recherché, sérieux et appliqué que ses prédécesseurs, il n'en a pas beaucoup de mérite néanmoins !
Même si le titre ambiance "Resistance" est relativement classique dans son approche bruitiste/mise en condition, on déboule direct dans une ambiance MORBID ANGEL avec "World Scum" en duo avec Travis Ryan de CATTLE DECAPITATION ! Une intro basse/batterie de Deatheux (Kinkade, ex BORKNAGAR) joue de la pédale pour orienter SOUFLY sur un terrain sacrément extrême ! Très plaisant !

Les titres sont construits avec plus de rigueur : "Intervention" déboule à 200 à l'heure (quelle claque, bien classique), "Gladiator" se veut un single en puissance avec son refrain simplissime ("Hail, Hail, Gladi-ator") efficace mais redondant à la longue. Imparable tout de même, c'est difficile de le nier. Le "bien" est fait : on retient pour une fois. "Legions", plus speedé, est plus classique, dans la veine des productions récentes de SOULFLY, tout comme "American Steel" qui nous présente un Rizzo un peu plus "libre", utilisant ses soli en tapping...
Car la principale info ici, c'est que ce diable de Marc, aussi talentueux soit-il, est ici particulièrement sous exploité/en retrait par rapport à d'habitude. Je sais, je me suis également plaint qu'il tenait à lui seul toute la boutique par le passé, mais il ne faudrait pas voir à le museler pour autant !
"Treachery" est toutefois un titre dans la lignée SOULFLY avec des soli plus mélodieux et bien troussés.

Les guest sont nombreux, comme souvent : on retrouve un Dez Fafara (DEVILDRIVER, COAL CHAMBER) sur "Redemption Of Man By God" pour un titre puissant et brutal à souhait, au final plus aérien.
On nous refait le coup de l'arbre généalogique avec la présence de Richie, Igor Jr. et Zyon Cavalera sur "Revengeance" en mode familial.Chants bien extrêmes, riffs minimaliste mais aussi direct qu'un direct du droit d'un sparing partner sous produits dopants.
"Plata O Plomo" nous balance le coup du chant en VO avec des guitares acoustico-hispanisantes. Plaisant avant de s'attaquer à la beaucoup trop longue "Chains", qui semble interminable du haut de ses 7 minutes 18 secondes ! Surtout pour une originalité aussi vaine !

Rassurez vous, "Soulfy VII" existe bien mais uniquement sur la version deluxe, gonflée de 3 autres titres (soit 14 en tout), sans doute zappés pour ne pas tenter le diable et gaver son auditoire... Allez savoir (on arrive à 65 minutes dans ces conditions...).

Au final, SOULFLY rétablit quelque peu le cap après de sacrés errances sans pour autant rassurer totalement et véritablement. On découvre des compositions plus travaillées, c'est indéniable mais la tentation de la facilité est toujours toute proche... En mettant en retrait Marx Rizzo, on ne sait pas si on doit s'inquiéter de cet état de fait (départ prochain?) ou bien y voir un recadrage de la ligne artistique du groupe, aussi ténue soit-elle depuis longtemps...
Un retour aux affaires qui n'empêchera pas les reproches du chien qui se mord la queue, du groupe qui semble avoir fait le tour mais comme c'est intrinsèquement meilleur que les précédents, c'est donc plus "sympa". En tout cas pour moi, c'est moins pire que d'habitude !

Top : "World Scum", "Intervention", "Gladiator", "American Steel".

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


PANTERA
Reinventing Hell (2003)
R.I.P DIME... PANTERA Fucking Hostile !




FUELED BY FIRE
Spread The Fire (2007)
Thrash new school très pro !


Marquez et partagez







 
   FENRYL

 
  N/A



- Max Cavalera (chant, guitare, berimbau sur 'slave')
- Marc Rizzo (guitare)
- Tony Campos (basse, chant sur 'plata o plomo')
- David Kinkade (batterie)


1. Resistance
2. World Scum
3. Intervention
4. Gladiator
5. Legions
6. American Steel
7. Redemption Of Man By God
8. Treachery
9. Plata O Plomo
10. Chains
11. Revengeance
12. Slave (bonus édition Limitée)
13. Bastards (bonus édition Limitée)
14. Soulfly Viii (bonus édition Limitée)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod