Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

1998 3 Soulfly
2000 1 Primitive
2002 3
2004 Prophecy
2005 Dark Ages
2008 Conquer
2010 Omen
2012 Enslaved
2013 Savages
2015 Archangel
2018 Ritual
 

2015 Archangel
 

- Membre : Sepultura, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace Officiel Du Groupe (540)
 Site Officiel Français (592)

SOULFLY - Savages (2013)
Par FENRYL le 13 Février 2014          Consultée 3364 fois

Max Cavalera est tellement productif qu'il arrive une nouvelle fois à tenir le rythme d'une sortie annuelle avec son SOULFLY... Et vous savez ce que nous sommes obligés de faire, nous, les pauvres auditeurs et par là même ici chroniqueur ? Et bien c'est de tout simplement allonger les délais de rédaction pour ne pas friser l'overdose !

Il faut bien reconnaître que la dernière livraison ("Enslaved") avait remis du baume à mon petit cœur de metalleux en me faisant quelque peu plaisir. Le groupe avait retrouvé un semblant de "férocité" (ah ah !) et s'orientait de nouveau vers de l'extrême.
C'est donc avec une certaine curiosité que ce "Savages" arrive entre mes oreilles : essai transformé ? Poursuite de la descente vers l'agressivité ? Bouse quelconque de nouveau ?
Bien évidemment, aucune autre possibilité, à la lueur du passé de ce combo !

Vlan, première surprise : je n'avais pas prévu la solution "on change de registre" ! Ce neuvième opus lorgne outrageusement sur un Groove Metal assez inattendu... pour ne pas dire surprenant.
10 compositions, et une certaine homogénéité dans le propos.
Bref, c'est un pas en arrière vers ce groove visible vers la fin de vie de SEPULTURA période Cavalera.
On retrouve dans tout cela des éléments Thrash et burnés ("El Comegente", "Master Of Savagery", "Cannibal Holocaust" comme le très célèbre film ultime d'horreur italien ou "This Is Violence") très typés qui viennent donner du corps à une galette ouverte par un traditionnel tube/hymne blindé pour la scène ("Bloodshed").

Côté déception, inutile de tourner autour du pot : c'est toujours les mêmes sempiternelles remarques autour du manque d'originalité, de créativité des morceaux. Rien de bien neuf, la tambouille semble toujours autant inexorablement réchauffée. En même temps, vu le rythme des sorties, on est droit de penser que l'on écoute toujours les morceaux oubliés des sessions précédentes.
Un morceau comme "Fallen" par exemple résume assez bien tout cela. C'est vu, revu et réentendu. L'ensemble manque terriblement d'unité et de ligne directrice, tout comme "K.CS" dans la même veine...
"Spiral", dont les premières secondes vous rappelleront des riffs dignes de SLIPKNOT (!) ne sera sauvée que par les interventions de Marc Rizzo toujours aussi appliqué à sa tâche.
Notre responsable des leads retrouve à la fois du temps de jeu et donc du crédit avec des interventions réconfortantes tant sur le fond que sur la forme. En quantité donc, mais surtout en qualité : notre lascar retrouve sa verve, son feeling, bref ce groove dans son jeu de solo qui (me) fait tellement plaisir. Terriblement addictif.
Néanmoins, c'est à se coller une balle dans le pied tellement on le sent en pilote automatique à côté des autres qui viennent cachetonner.
Seule nouveauté côté line-up : l'arrivée du fiston Zion Cavalera derrière les fûts ! Quand je pense que j'entendais les battements in utero du gamin il y maintenant beaucoup trop d'années (immense "Chaos A.D"), la boucle est bouclée quand on le découvre sur le dernier album en date de son père !
À son niveau, pas grand chose non plus à rajouter : rien de transcendant, rien de catastrophique par rapport à ses prédécesseurs. C'est déjà pas trop mal...
Et le père Max dans tout cela ? Le jeu de guitare, on va l'oublier direct pour vous annoncer que côté voix, on arrive en fin de course. Assez linéaire, loin de délivrer la dose d'énergie attendue, il faut bien se rendre à l'évidence que le frontman n'est plus celui que nous connaissions de part le passé... Mais objectivement, la prod' de Terry Date donne à l'ensemble un côté bien fini...

Côté réussite, on appréciera donc le passage acoustique de "El Comegente" qui vous rappellera à vos bons souvenirs des titres comme "Kaiowas" entre autres. Un "Ayatollah Of Rock'N Rolla" ouvre quelques perspectives intéressantes avec son intro ambiancée avant de lâcher les chevaux.
Et... et c'est déjà pas mal. Les nombreux invités comme d'hab' ne changent pas grand chose à notre affaire... que ce soit Neil Fallon (de CLUTCH, qui sauve sans doute le morceau "Ayatollah...") ou Mitch Harris (NAPALM DEATH) pour ne citer qu'eux.

"Savages" n'est pas l'album de l'année, encore moins une daube. C'est faire preuve de bien peu d'objectivité que de le classer dans l'une de ces 2 catégories. C'est un album "Kleenex" malheureusement. Utile au départ, très dispensable par la suite. Son écoute fonctionne comme une courbe de Gauss. Au départ, c'est pas la joie, puis on l'appréciera avant de s'en lasser, la faute à tous ses plans qui paraissent interchangeables à l'infini comme des putain de Skylanders Swap Force (putain la loose quand même cette comparaison les mecs !).
Sa capacité intrinsèque à vous y faire revenir est bien maigre.
Bref, un p'tit moment pour passer l'hiver en compagnie des Cavalera père et fils désormais, mais rien de plus. Encore une association familiale aussi inutile qu'inintéressante (cf Will Smith et son fiston).

Note réelle : 2,5/5.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


KREATOR
Gods Of Violence (2017)
Déflagration musicale... Deutsche qualität

(+ 1 kro-express)



SUICIDAL TENDENCIES
Prime Cuts (1997)
Still Cyco after all these years… Un art de vivre


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Max Cavalera (chant, guitare)
- Marc Rizzo (guitare)
- Tony Campos (basse)
- Zion Cavalera (batterie)


1. Bloodshed
2. Cannibal Holocaust
3. Fallen
4. Ayatollah Of Rock 'n' Rolla
5. Master Of Savagery
6. Spiral
7. This Is Violence
8. K.c.s.
9. S
10. El Comegente
11. Soulfliktion



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod