Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  LIVE

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Hertz & Silence, Pantera, Kristendom, Slayer, Xentrix, The Defaced , Skinlab, Lowdown
- Membre : Vio-lence, Medication
 

 Myspace Officiel Du Groupe (395)
 Site Officel Du Groupe (384)
 Chaîne Youtube (267)

MACHINE HEAD - Machine Fucking Head Live (2012)
Par FENRYL le 13 Janvier 2013          Consultée 5751 fois

Quand je suis en plein concert, il m'arrive souvent de ne pas passer mon temps à mater la scène. J'aime bien jeter un coup d’œil à droite, à gauche, dénicher la petite anecdote sur le set, sur l'ambiance qui me fera des années plus tard me remémorer ledit concert plus facilement !
Parfois, c'est une boulette, une merde, une chute... Et plus rarement, je me retrouve à me dire que "putain, je suis en train de vivre un pur moment", histoire de parler le pseudo djeun's... Le genre de moment qui me fait juste dire que j'aurais aimé le partager avec de tierces personnes, pour que elles aussi puissent en profiter autant que moi.
Ce sentiment, je l'ai eu donc un petit nombre de fois (malheureusement ou heureusement, tout dépend si on est exigeant ou pas !) mais je me souviens bien des plus récentes : mon premier MACHINE HEAD au Hellfest 2009. Mon meilleur concert. Une ambiance de folie, un groupe donnant sans compter et une audience chauffée à blanc. Ma gueule ? Vous savez, le loup de Tex Avery ! Une claque totale et presque K-O debout j'avais pu voir que tout le monde était dans le même état autour de moi ! Je les avais vus à Bercy quelques mois plus tôt en ouverture de METALLICA mais là, c'était totalement autre chose.
Quand cette année, ils sont revenus au HELLFEST, je les attendais de pieds fermes, tout enthousiasmé par leur "Unto The Locust" que j'étais ! Et là, la même, en stéréo ! Une folie furieuse. Et la même remarque : "putain mais si seulement tout le monde pouvait goûter à cela, une fois, d'une manière ou d'une autre..."...

Ce long monologue introductif et narcissique aux yeux de certains, pour vous signaler que mon vœu a été finalement exaucé en cette fin d'année 2012 par l'un des groupes les plus enthousiasmants de cette décennie... A moitié en fait. Un album live, le premier depuis "Hellalive" en 2003. 2 CD, 15 titres enregistrés au cours des tournées des années 2011-2012, on est servi en quantité.

Ce qui donne dans le terrible, c'est que la qualité est surtout au rendez-vous : à la fois en terme de rendu, de production mais surtout de setlist.
MH a le bon goût de faire la part belle au petit dernier (logique) avec rien de moins que 6 titres mais pas des moindres, j'y reviendrai, mais sans renier (totalement) son glorieux passé récent. Ainsi, on peut se délecter de 3 titres de "The Blackening", un de "TTAOE", un de "Supercharger", un de "The Burning Red", un de "The More Things Change..." et deux de "Burn My Eyes". En jetant d'ores et déjà un coup d’œil à la composition du bébé, vous avez donc vu que bien évidemment, on parlait ici de la crème de la crème des compos des Américains !

On ne poussera pas plus loin la discussion inutile autour de la compo de l'équipe donc, car comme tout bon best-of et donc live, on trouvera toujours des incompris, des rabats joies et j'en passe, à se plaindre. En ce qui me concerne, je prends le Metal là où il est bon et c'est ici foutrement le cas.

Soyons clairs : MACHINE HEAD enfonce un peu plus le clou à chaque sortie, histoire de bien montrer qu'ils sont les rares maîtres à bord du navire "Metal burné qui se sort les doigts du fût" en ce moment. Les retouches sont sans doute légion, c'est la loi du commerce, mais on s'en cogne. On a le droit à une prestation de haut vol saisie à différents endroits du globe, avec toujours la même ferveur.
Robb laisse à chaque fois exploser son énergie et son talent face au micro et 6 cordes à la main. Car n'oublions pas que le type assure autant des 3 côtés : frontman hors pair et charismatique (au début d'"Aesthetics Of Hate" il réclame les poings en l'air... et les tétons !), chanteur charismatique (j'assume) et guitariste enthousiasmant (même contenu de parenthèse que précédemment...).
A ses côtés, la stabilité du line-up paye chaque année davantage un peu plus. Les twin guitares font merveille ("Aesthetics Of Hate", "Locust"...) avec Phil, Dave est un mec à voir live tellement un dégage de puissance et de technique avec tant de facilité, couplé à Adam, présent depuis les origines du groupe...

Je suis totalement conquis par "Unto The Locust" depuis sa sortie (il ne se passe pas 2 journées sans que j'y revienne) mais encore davantage depuis que je sais qu'en live, c'est toujours aussi bon voire grandiose ! Les 6 nouveaux membres de la tracklist sont donc aussi fantastiques sur le cd studio ! Quel plaisir de retrouver en même temps un "Imperium", un "Halo", l'énorme "Aesthetics Of Hate" dédiée à Dimebag, un bon vieux "Old" (sans mauvais jeu de mot) et un "Ten Ton Hammer" après toutes ces années avant de se faire littéralement marcher dessus par un "Davidian"qui ravage tout. Entre temps, MACHINE HEAD assumera sa géniale "Darkness Within" tant décrié au pays de l'Oncle Sam (ce qui n'aura de cesse de me faire dire que les Américains n'ont vraiment pas compris grand chose avec certains de leurs groupes) et son coup de poker "Who We Are" à base de chœurs d'enfants.
On notera tout de même le bon goût consistant à nous épargner les errances nu Metal machin truc de la décennie précédente pour ne nous garder que le top du top !

MACHINE HEAD nous délivre là rien de moins qu'un FANTASTIQUE épisode live de son histoire... Tout est fait pour prendre – et c'est bien le cas – un pied monstre. Une nouvelle pièce à ajouter au dossier que je compose sur mes recherches autour du dénigrement dont fait preuve le groupe dans son propre pays. Comment peut-on considérer MH comme un groupe de seconde zone quand on est en mesure de produire quelque chose de la sorte !
Ce live vous permettra d'en avoir pour votre argent, je vous l'assure ! Vous allez vous réconcilier avec l'industrie de la capture de son sur scène, c'est moi qui vous le dis ! Ce que vous entendez ici, c'est l'essence même du groupe, de ce que MACHINE HEAD sait faire à merveille.
A noter que les prises de son du public sont elles aussi très à propos et savamment mixées. La classe totale je vous dis !
Mon seul et unique regret ? Putain, mais où est le DVD live de ce petit bijou ???

A consommer sans modération, le poing levé en gueulant "Machine Fucking Head"... Laissez vous gagner, fermez les yeux, on s'y croirait presque... Il ne vous reste plus qu'à aller les voir live, si ce n'est pas encore (re)fait !

Note réelle : 4,5/5.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


DESTRUCTION
Mad Butcher (1987)
Boucherie de malade ? !




SEPULTURA
Chaos Dvd (2002)
Compilation des vhs de la grande époque ! r.i.p...


Marquez et partagez







 
   FENRYL

 
  N/A



- Adam Duce (basse, chant)
- Dave Mcclain (batterie)
- Robb Flynn (chant, guitare)
- Phil Demmel (guitare)


- Cd 1 :
1. I Am Hell (sonata In C#)
2. Be Still And Know
3. Imperium
4. Beautiful Mourning
5. The Blood, The Sweat, The Tears
6. Locust
7. This Is The End
8. Aesthetics 0f Hate
9. Old

- Cd 2 :
1. Darkness Within
2. Bulldozer
3. Ten Ton Hammer
4. Who We Are
5. Halo
6. Davidian



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod