Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  LIVE

Commentaires (14)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pantera, Kristendom, Slayer, Xentrix, Skinlab, Lowdown, The Defaced
- Membre : Medication, Vio-lence
 

 Myspace Officiel Du Groupe (326)
 Site Officel Du Groupe (333)
 Chaîne Youtube (224)

MACHINE HEAD - Hellalive (2003)
Par POSSOPO le 30 Octobre 2003          Consultée 5302 fois

Qui sortira gagnant de la nouvelle promotion de la Star Academy? Bien difficile de parier sur untel ou unetelle après seulement quelques semaines d’émission, je m’abstiendrai donc de tout pronostic prématuré. A la limite, les amateurs de paris stupides peuvent déjà miser leurs bonbecs sur le moment où cette tête à claques de Patxi se ramassera sa première gifle, sur le premier touche-pipi au château, ou encore sur le vainqueur du concours officieux entre Jean-Pascal et Nikos Aliagas pour le titre de bipède au poil sombre le plus ridicule.

Tout cela ne vous passionne pas? Tant pis pour vous. Dans ce cas, je vais chroniquer le nouvel album de MACHINE HEAD.

Cela ne vous intéresse pas non plus? Vous ne seriez pas un peu chiants par hasard? Remarquez, si Star Academy mérite bien plus que de bêtes railleries (tu rigoles ou tu es sérieux?), Hellalive ne risque pas de réellement captiver les foules. Je m’en vais vous en expliquer les raisons immédiatement.

Tout d’abord, les albums live ne recèlent que très rarement de réelles surprises. Ils ne permettent généralement même pas de se rendre de la valeur d’un artiste sur scène puisqu’ils sont polis en studio afin d’éviter de montrer les lacunes de celui-ci dans ce domaine. De plus, la tracklist est rarement surprenante, se devant de contenter tout le monde.
Au contraire du récent live de GAMMA RAY, original par le fait qu’il propose des morceaux oubliés et rarement joués en concert, cette livraison des thrasheurs de la Bay Area ne se prête pas vraiment à une chronique longue de trois pages.
Les quatre albums studio sont représentés de manière à peu près égale. Rob Flynn dialogue avec le public (y compris durant les morceaux) sans nous plus nous saouler de discours trop longs et encombrants (au contraire d’un escrimeur anglais prétentieux connu de tous). Capturé à la Brixton Academy de Londres (sauf deux titres enregistrés à Leipzig), le son est vivant, ce qui n’est malheureusement pas le cas sur tous les albums de ce type.
MACHINE HEAD a plusieurs reprises sympathiques dans son répertoire, l’excellent et original negative creep de NIRVANA, du CRO-MAGS pour montrer que les gars connaissent leurs classiques, un peu de SLAYER depuis leurs premières parties historiques pour les rois du thrash et le tube interstellaire message in a bottle de POLICE. Comme toujours et pour mon propre malheur, celles-ci sont passées à la trappe.

Soit vous continuez à suivre Rob Flynn et ses amis du bois joli dans leurs aventures musicales et vous serez ravi de la sortie de ce document en public, soit vous trouvez comme moi que MACHINE HEAD a mal vieilli, que le virage nu metal n’a rien apporté de réellement réjouissant et vous ne lisez même pas ces dernières lignes.

A lire aussi en THRASH METAL par POSSOPO :


DEATH
Symbolic (1995)
Techno thrash

(+ 3 kros-express)



SUICIDAL TENDENCIES
Lights... Camera... Revolution (1990)
Groove metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Robb Flynn (chant, guitare)
- Ahrue Luster (guitare)
- Adam Duce (basse)
- Dave Mcclain (batterie)


1. Bulldozer
2. The Blood, The Sweat, The Tears
3. Ten Ton Hammer
4. Old
5. Crashing Around You
6. Take My Scars
7. I'm Your God Now
8. None But My Own
9. From This Day
10. American High
11. Nothing Left
12. The Burning Red
13. Davidian
14. Supercharger



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod