Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL MODERNE  |  DVD

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Black Veil Brides
- Membre : Adrenaline Mob
 

 Site Officiel Du Groupe (526)
 Myspace Officiel Du Groupe (360)

AVENGED SEVENFOLD - Live In The Lbc & Diamonds In The Rough (2008)
Par FENRYL le 4 Avril 2011          Consultée 4867 fois

Ce qui est plaisant dans le fait de chroniquer, c'est que l'on n'arrête pas notamment de faire des découvertes.
Et puis, négligemment ou pour des raisons bien obscures, on s'obstine à ne pas vouloir écouter un groupe ou un artiste pour des "on dit que..." ou des "réputations"... On en oublierait presque que la musique est avant tout une histoire de son et de créativité...
AVENGED SEVENFOLD fait partie de cette seconde catégorie et il est ici question de faire abstraction de toute référence au statut de "poseur" dont le groupe se voit affublé depuis... bizarrement qu'il rencontre un certain succès, voire un succès certain.

Alors, tromperie de masse ou réelle récompense ? Je vais tenter ici d'être le plus objectif et de ne me concentrer que sur le fond et pas la forme... On tente ?

Le 10 Avril 2008, A7X après 4 albums studio se décide à franchir le cap de la prestation scénique filmée. Depuis l'explosion de "City Of Evil"(couplée à l'apparition de "Beast And The Harlot" sur une franchise comme Guitar Hero pour les kids... Ouuuh les vendus ! (*)), nos américains ont enflammé les scènes du monde entier. Passés par la France en première partie de IRON MAIDEN, ils gardent d'ailleurs un mauvais souvenir du public de l'hexagone (M. Shadows et Synyster Gates ayant avoué le détester !) vu l'accueil qui leur a été réservé...
Donc un premier DVD et hop, basta ?

C'est bien là que l'affaire se corse : A7X ne se contente pas de nous balancer un DVD mais bel et bien un album (pas franchement le 5ème mais bon...) dans un superbe digipack au passage (joli délire artistique à l'intérieur avec des dessins typés zombie bien sympa) comprenant en plus un cd compilation. Ce qui finit par me faire dire qu'il est bien délicat de savoir si nous avons affaire à un DVD bonus ou à un cd bonus finalement. Comme le boitier est celui d'un album, je prends le parti de placer notre objet dans la section galette compilation. Et puis non, en fait car d'après le titre, le DVD est mis en avant...

Allons-y...

Un menu classique (le concert, la sélection des morceaux, le son et bonus). On lance le bousin pour voir M. Shadows avec sa casquette et ses lunettes de soleil, ses gros muscles et ses tatoos. La caricature du poseurs (**)... Sauf que... Sauf que je n'avais jamais vu le groupe en live et que j'ai pris une putain de claque. De toute façon dès le premier titre la messe était dite : "Critical Acclaim" et son ouverture hurlée magistralement défoncent tout. On pourra dire tout ce que l'on veut ensuite, AVENGED SEVENFOLD sur scène, c'est pro, couillu et réglé comme du papier à musique.
Entre la position de Synyster et de Zacky (un gratteux gaucher et un droitier), le placement appliqué de Christ et l'application de Shadows, on en prend plein la vue.
De toute façon, comment à la lumière des évènements récents ayant frappé le groupe peut on rester de marbre lorsque l'on voit The Rev (R.I.P) assurer ses parties de chant ? (depuis sa disparition et son remplacement par Portnoy de toute façon le groupe balance le sample sur ce titre...).
Voilà c'est dit, c'est fait. Pour le reste, je ne peux que vous inviter à vous prendre dans la tronche le très Speed Metal "Second Heartbeat" au solo final dantesque, avant le groovy "Afterlife".
Les kids explosent sur "Beast And The Harlot" (aux lyrics très classes !!) introduit par un placement là encore aux p'tits oignons avant de lâcher les fauves.
A ce sujet, pour "Scream", on a le droit à un mini film noir et blanc de quelques secondes avant de découvrir le groupe entouré de superbes créatures en sous-vêtements et poses lascives (intérêt ?).
Tout le monde s'y colle au chant : Johnny Christ pour lancer "Seize The Day", tout le groupe sur le titre final ("A Little Piece Of Heaven") et même un type du public qui vient suppléer Shadows sur la reprise de "Walk" (trop bien d'ailleurs, j'en viens à me demander si le coup n'était pas préparé avant pour les besoins du DVD). En tout cas super moment pour le lascar qui finira la soirée backstage !
Histoire d'enfoncer le clou, la power ballade "Seize The Day" vient calmer les ardeurs même si les deux grands vainqueurs de la soirée sont une fois encore M. Shadows et Synyster Gates : chant splendide, tout en retenue et en émotions avec un solo de gratte d'une mélodicité exacerbée.
La dernière ligne droite ne laisse toujours pas poindre le moins coup de mou : "Bat Country" fait toujours son effet même si ce n'est pas l'un de mes titres fétiches avant un furieux "Almost Easy" qui rebooste tout le monde, puis "Gunslinger", tout en retenue, qui vient s'intercaler avant le furieux "Unholy Confessions" de "Waking The Fallen".
Le rappel est plutôt marrant : on voit le groupe en vidéo backstage dans une piscine à bain bouillonnant se relaxant après le concert, coupes de champ' à la main, avant que le tourneur (ou un roadie) ne viennent leur demander de se sortir les doigts du fût pour faire plaisir à la salle. La sortie de Christ à poil avec un flouté particulièrement flatteur sur son entre jambe est bien trouvée, pour ne pas dire marrante !

Vous l'aurez compris, on pouvait dire ce que l'on voulait jusqu'alors, mais là c'est officiel : AVENGED SEVENFOLD assure méchamment et défonce tout. M. Shadows peut être particulièrement insupportable à voir parader (de prime abord) mais c'est un putain de chanteur. Il est toujours capable de hurler comme au premier jour, (même si on ne trouve aucun morceau du très metalcore "Sounding The Seventh Trumpet" ce qui prouve que A7X n'a pas renié ses premiers albums ce que l'on pouvait redouter étant donné que le chant clair étant présent partout sur le dernier opus en date), mais il module à merveille son chant clair pour être finalement un frontman complet.
The Rev et Johnny Christ composent une section rythmique puissante et appliquée et le duo de grattes n'est pas en reste même si objectivement Synyster Gates m'a bien bluffé.
Un excellent moment donc.

Côté bonus, on retrouve les deux extraits de vidéo projetés durant le concert et pour une fois un truc assez original : les intros du groupe en vidéo qui sont balancés dans la salle 15 minutes avant l'arrivée dur scène des natifs de Huntington. Variées et parfois marrantes, elles sont le reflet d'un groupe qui ne semble pas se prendre la tête.
Côté technique : rien à redire. Camera HD, réalisation relativement frénétique sans pour autant devenir désagréable malgré un changement d'angles de vue toujours aussi hystérique !

Pour la seconde partie du package, on est dans le doute au départ également...
Car là encore, c'est loin d'être clair notre histoire : AVENGED SEVENFOLD nous balance rien de moins que 11 titres répartis en 7 B-sides (non retenues pour l'album éponyme de 2007), 2 covers et 2 remixes.

1) Morceaux originaux : soyons francs, quand il s'agit de morceaux recalés, il faut bien avouer qu'ils ne le sont généralement pas trop par hasard. Même si "Avenged Sevenfold" était truffé de titres enthousiasmants, on était en droit de ne pas avoir trop de crainte. Et c'est vérifié : sans à proprement crier au génie, on est franchement bien doté.
"Démons" est un hit en puissance : efficace, speedé et entraînant. Principal reproche : il est trop long et répétitif et aurait mérité à être raccourci pour prendre un format plus tranchant. Mais Shadows fait preuve comme à son habitude d'une facilité déconcertante au chant (clair et nasillard ici). "Crossroads" est de la même veine et M. retrouve pour quelques moments son chant burné. Top.
"Girl I Know" ne fait pas baisser la pression même si on est franchement sur un aspect très accessible du Metal proposé par le groupe. Le refrain un poil niaiseux ne doit pas pour autant vous faire fuir. Gros riff et un Synyster Gates toujours inspiré en lead.
Une ballade popisante plus tard ("Until The End") avec claviers et orchestration qui font le travail sans pour autant se démarquer dans le rayon sursaturé du titre larmoyant, un "Tension" qui fait la part belle à la basse claquante de Johnny Christ. Il faut noter à ce titre la prestation de la section rythmique sur cette track. C'est groovy, chaud et ronronnant à la fois.
"The Fight" est franchement plus anecdotique et largement dispensable. Du A7X prévisible ou trop facile. Reste "Dancing Dead" qui est sauvé par son solo bien technique.
Au final, on ne se fout pas trop de notre tronche en nous balançant de VRAIS morceaux, relativement homogènes dans leur qualité. Pas de pépite(s) mais juste un bon moment.

2) Covers : excellent travail à ce niveau. Si on retrouve sans grande surprise la reprise de PANTERA que le groupe joue donc sur scène ("Walk" où M.Shadows fait franchement honneur à Phil Anselmo avec un voix franchement à la hauteur), on a le droit à "Flash Of The Blade" de IRON MAIDEN... Et là, il faut bien avouer que le groupe dépoussière méchamment cette compo. J'irais presque à dire que l'original se fait souffler la vedette, c'est dire ! (***) Si il s'agit ici d'un exercice désormais bien classique, AVENGED SEVENFOLD fait la preuve ici de ses influences en se mettant en valeur. Bel exercice et franche réussite.

3) Remixes : là par contre, un exercice que j'ai toujours trouvé plus que dispensable. A7X ne va pas me contredire. Deux tubes ("Almost Easy" et "Afterlife") dont le premier ne varie que très peu tandis que le second est très légèrement réorchestré.


Un excellent concert + un cd pas franchement bidon pour ne pas dire dense et plaisant.
Vous tenez là la formule de ce p'tit ensemble qui pour moins de 7 € m'a franchement régalé. Sur NIME on apprécie AVENGED SEVENFOLD et c'est assurément avec des cadeaux de la sorte que le groupe n'a pas fini de nous contenter.
Faites vous plaisir et ne vous fiez pas aux apparences : on peut avoir un look de poseurs (putain mais ils sont classes leurs tatouages merde à la fin !) et faire du bon Metal. La relève est assurée, en tout cas bien en route.

(*) Hé merde, j'ai craqué... Pfff, aucune volonté ce type...
(**) Merde j'ai recraqué... Sorry.
(***) : non pas taper les mordus de MAIDEN...

A lire aussi en HEAVY METAL par FENRYL :


WASP
Babylon (2009)
Blackie encore et encore !!

(+ 1 kro-express)



CHILDREN OF BODOM
Hate Crew Deathroll (2003)
La fin de la triplette magique !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   METALINGUS

 
   (2 chroniques)



- M. Shadows  (chant)
- Synyster Gates  (guitare)
- Zacky Vengeance  (guitare)
- The Rev  (batterie)
- Johnny Christ  (basse)


- Dvd :
1. Critical Acclaim
2. Second Heartbeat
3. Afterlife
4. Beast And The Harlot
5. Scream
6. Seize The Day
7. Walk (pantera Cover)
8. Bat Country
9. Almost Easy
10. Gunslinger
11. Unholy Confessions
12. A Little Piece Of Heaven

- Cd :
1. Demons
2. Girl I Know
3. Crossroads
4. Flash Of The Blade (iron Maiden Cover)
5. Until The End
6. Tension
7. Walk (pantera Cover)
8. The Fight
9. Dancing Dead
10. Almost Easy (cla Mix)
11. Afterlife (alternate Version)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod