Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (10)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Amberian Dawn, Barren Earth, Children Of Bodom, Kreator, Falchion, Ensiferum, Sinergy
 

 Myspace (811)
 Site Officiel (601)

WALTARI - Below Zero (2009)
Par MEGATHERION le 22 Mars 2010          Consultée 8716 fois

WALTARI est un vénérable ancien. Voilà plus de 20 ans que le groupe finlandais œuvre dans son coin. Il s’est constitué au fil du temps une impressionnante discographie. N’ayant prêté allégeance à aucune paroisse métallique, le combo, qui dans une autre vie avait des racines punk, ne fait plus que ce qui lui plaît et il serait complètement vain de vouloir lui coller une étiquette, tant cela est périlleux. Il faut dire que Kärtsky Hatakka et sa bande excellent à déjouer les pronostics, chacune de leur production se révélant inattendue. Explorant tous les styles et en les amalgamant sans vergogne, le résultat est parfois inégal ou excellent.

Ainsi, la dernière véritable offrande datant de 2007, "Release Date", ne m’avait pas vraiment convaincu. La compilation fêtant les 20 ans de carrière du groupe, parue en 2008, proposait un best-of de titres sortis entre 2000 et 2007, agrémentée de quelques morceaux « unplugged » et d’un inédit plutôt réussi intitulé "In The Cradle". Que voulez-vous ? Il faut bien vivre. Aussi, il y avait de quoi avoir quelques appréhensions face au dernier-né, surtout que celui-ci fût baptisé "Below Zero", un patronyme difficile à porter en cas de plantage mais qui offre de belles opportunités au chroniqueur cruel prêt à sanctionner la moindre faute.

Prêt à en découdre, une seule écoute a pourtant suffi pour remiser mes armes et mon arsenal littéraire vindicatif. Oui, j’ai offert ma reddition à WALTARI, car il était évident que "Below Zero" était une réussite éclatante. En effet le groupe, original et fidèle à lui-même, mélangeant toujours de nombreux styles, est parvenu à réaliser ce qu’il n’avait jamais réussi à faire pleinement depuis bien longtemps, c’est-à-dire une œuvre enjouée et efficace du début à la fin. De plus, après quelques errements dans des sphères plus pop, le groupe semble ici faire un retour plus marqué dans le Metal.

Il est très difficile de décrire la musique de WALTARI, mais sans prendre trop de risques, on peut considérer qu’elle possède une base Heavy Metal qui lorgne souvent volontiers vers un Power Metal traditionnel genre HELLOWEEN, STRATOVARIUS et consorts. A cette base viennent se greffer, selon les morceaux, des éléments aussi variés que de la techno, de l’électro-indus, du Hardcore, du rap, du Thrash et j’en passe. Comment fait WALTARI pour assembler tout cela et à en faire un tout cohérent ? C’est simple, il faut avoir un réel talent, et assurément WALTARI en est pourvu.

Pour s’en convaincre, il faut écouter des hymnes dans le genre de "My Own Satisfaction", "Travel On", ou encore "Dubbed World", pour avoir envie d’headbanguer comme un épileptique. Il faut se laisser prendre au refrain de "I Hear Voices", qui emporte tout sur son passage, merveilleusement conclu par un solo aérien particulièrement convaincant. Ce qui est étonnant, c’est que les morceaux possèdent souvent des structures simples et compliquées à la fois. Comme un secrétaire Louis XV, il y a de multiples tiroirs, pas forcément apparents, mais qu’une étude attentive révèle. Cet album est en fait foisonnant, il fourmille d’idées potentielles pas toujours exploitées à fond, mais qui ne font que le hisser vers le haut. Il y a aussi par moments, des clins d’œil à d’autres groupes. Ainsi le début de "Travel On", par exemple, me rappelle furieusement un morceau de THERION. Les ambiances aussi varient, parfois oppressantes, parfois high-tech, souvent guillerettes (dans le bon sens du terme), faisant passer WALTARI pour un habile caméléon.

Certes, le genre pratiqué ici ne peut pas plaire à tout le monde, tant il brasse des styles différents, tant il est peut-être déroutant. Mais force est de constater que le quintet finlandais a atteint un niveau de maîtrise impressionnant, qui lui permet de vraiment s’éclater tout en donnant entière satisfaction à l’auditeur à l’esprit non étroit et libre de toute œillère.

Surtout, il se dégage de cet album une authentique fraîcheur, une énergie incroyable, capable de regonfler à bloc n’importe quel déprimé. Si vous vous sentez mal, nul besoin d’aller consulter un psy ! Ecoutez donc cet album, et il n’est pas impossible que la Sécurité Sociale vous le rembourse !
Blague à part, je pense vraiment que WALTARI n’a jamais été plus moderne que maintenant. Le groupe a su magnifiquement opérer une synthèse de styles très différents et il me semble même avoir acquis une position avant-gardiste sacrément en avance sur son temps.

4,5/5

A lire aussi en FUSION :


MOTHER TONGUE
Mother Tongue (1994)
Roswell existe, je l'ai vu et entendu !




WALTARI
Torcha! (1992)
Torcha! ça déboîte toujours 24 ans après…


Marquez et partagez






 
   MEGATHERION

 
   METALOMANE

 
   (2 chroniques)



- Kärtsy Hatakka (chant, basse, programmation)
- Jariot Lehtinen (guitare, chant)
- Sami Yli-sirniö (guitare, chant)
- Janne Immonen (claviers, programmation, chant)
- Ville Vehviläinen (batterie)


1. Below Zero
2. I Hear Voices
3. In The Cradle
4. Without Lies
5. Dubbed World
6. Endless Highway
7. Syntax Error
8. My Own Satisfaction
9. 10 Reasons Why Not To Hate Me
10. Travel On



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod