Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sidilarsen, Oneyed Jack
 

 Myspace Offciel (459)
 Facebook (141)

MASS HYSTERIA - Failles (2009)
Par FREDOUILLE le 24 Novembre 2009          Consultée 5401 fois

Si vous avez entre les mains "Failles", le dernier album de MASS HYSTERIA, eh bien je n’ai qu’une chose à dire :

« Envoyez le son » !
Puis, puis…
« Sautez, Hurlez, Dansez » !!!!

Car le sixième opus de MASS HYSTERIA n’est ni plus ni moins qu’une putain de claque dans la figure ! Le combo a fait le « clean ». Il a fait table rase de l’époque qui a suivi le désormais mythique "Contraddiction" et de son célébrissime hit "Furia". Loin du pop/rock moribond de l’album "Mass Hysteria" (2005) et de l’aspect quelque peu ambiant du décevant "De Cercle En Cercle" (2001), nos furieux parisiens, riches d’une volonté sauvage, avaient déjà retrouvé en 2007 une certaine fougue et une énergie carrément positive avec "Une Somme De Détails" qui marquait un certain retour aux sources, époque "Contraddiction". Même si moins novateur et inspiré.

Un signe annonciateur d’un durcissement de ton ? A n’en pas douter.

Car "Failles" ne fait décidément pas dans le détail. Agité plus qu’aucune mer, cet opus enfonce indéniablement le clou (il supplante d'ailleurs son prédécesseur) à coup de grosses rythmiques et de grosses guitares. Incisives, corrosives. Le résultat est infiniment puissant, compact et indubitablement METAL. J’adhère totalement !

Pour tout vous dire, cela faisait un petit moment que je n’avais plus écouté aussi assidûment MASS HYSTERIA. Il faut reconnaître que depuis l’excellent "Contraddiction" sorti en 1998, le groupe m’avait plutôt laissé de marbre. Il y avait bien eu "Une Somme De Détails" bien sur, mais cela restait insuffisant pour que j’y revienne davantage.

Et c’est tout à fait par hasard que je suis tombé sur "World On Fire". Genre de titre qui vous marque de suite, à l’image de "La Peau" des NO ONE IS INNOCENT (pour rester dans les groupes français). Agrémenté de riffs saccadés ultra puissants, d’une rythmique implacable avec ce coté un peu RAGE AGAINST THE MACHINE (« World On Fire ! World On Fire ! ») et de paroles quelque peu engagées (« Ne laissez pas la haine du système, ne laissez pas la haine s’installer »…), ce titre ne vous laisse pas une seconde de répit et mes lèvres ont le sourire à chaque fois que je l’écoute ! Bien évidemment, ce titre m’a fait acheter l’album.

Et je ne le regrette pas. Car "Failles" est telle une bombe (sur le Landerneau). De quelle force va-t-il falloir être pour résister à des compositions aussi incisives et percutantes que "L’archipel Des Pensées", "Plus Qu’aucune Mer" (RAMMSTEIN n’a qu’à aller se rhabiller niveau rythmique) ou encore que le tonitruant "Clean" avec son intro à la batterie légèrement tribale. Les fans de "Contraddiction" apprécieront. La première partie de l'album avoine sec d'ailleurs.

De toute évidence, MASS HYSTERIA a cherché à être le plus direct et efficace possible sans pour autant oublier le coté mélodique de la chose. Et c'est plutôt réussi (écoutez-donc les refrains !).

L'objectif premier néanmoins ?
Puissance et efficacité. De ce coté-là, le résultat est plutôt impressionnant. Objectif accompli de mon point de vue.

Même le chant de Mouss, qui s'essaie à l'anglais (avec réussite) sur "Get High" (là encore ça défouraille sec), paraît bien agressif dans l’ensemble si l’on excepte les quelques moments de répit tels les refrains doucereux de "Dysphoria" ou de "Aller Trop Loin" (quelque peu pop/rock celui-là pour le coup).

Les fans de l'album "Contraddiction" pourront apprécier le coté "in your face" de ce nouvel album et l'aspect "dansant" de titres comme "Dysphoria" ou "Respirer". De toute évidence, ça risque encore de bouger dans les fosses de concert. Il n'en reste pas moins que derrière ce son, pachydermique, qui pousse à l'hystérie (les furieux !), le groupe a quelque peu délaissé les samples, les machines qui avaient fait aussi de MASS HYSTERIA un groupe à la personnalité affirmée. Oh, il en reste bien évidemment, et suffisamment, mais ils sont en moins grand nombre que sur "Contraddiction" par exemple ou encore que sur "Une Somme De Détails". Leur intégration est ici plus subtile je trouve.

On relèvera donc des samples sur les introductions de "Failles" et de "Le Magnétisme Des Sentiments", ceux de "Dysphoria" et de "Rien N'être Plus", leur conférant un aspect aéré voire planant, ou encore les passages "technoïdes" de "Respirer" ou de "Get High". Une nouvelle fois, l'alliance Metal/samples électro/sons technoïdes que nous propose le groupe, est particulièrement judicieux et fait mouche à chaque coup.

On regrettera néanmoins que ce que gagne "Failles" en efficacité, il le perd en variété et en folie. Plus basique que "Contraddiction", moins riche et diversifié, "Failles" n'en demeure pas moins un très bon album qui en fera headbanguer plus d'un. La première partie de l'album est en tout cas particulièrement jouissive !

On ne peut pas nier, la machine est bien huilée !

Note : 3,5/5

Morceaux préférés : "World On Fire", "Plus Qu'aucune Mer", "Clean", "L'archipel Des Pensées"

A lire aussi en FUSION :


RED HOT CHILI PEPPERS
The Uplift Mofo Party Plan (1987)
1987, naissance de la fusion : un beau bébé

(+ 1 kro-express)



SKINDRED
Babylon (2002)
Ragga + Metal = boomb(astick) !!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   CHAPOUK
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Mouss (chant)
- Yann (guitares)
- Nico (guitares)
- Raphaël (batterie)
- Stephan (basse)
- Julien (samples)


1. World On Fire
2. Plus Qu'aucune Mer
3. Failles
4. L'archipel Des Pensées
5. Clean
6. Dysphoria
7. Le Magnétisme Des Sentiments
8. Aller Plus Loin
9. Respirer
10. Get High
11. Rien N'être Plus
12. Comme On Danse



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod