Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK FADASSE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sidilarsen, Oneyed Jack
 

 Myspace Offciel (515)
 Facebook (196)

MASS HYSTERIA - Mass Hysteria (2005)
Par CHAPOUK le 13 Mars 2015          Consultée 2212 fois

Si "De Cercle En Cercle" marquait un tournant important dans la discographie du groupe car il était à l'origine d'un changement musical plutôt surprenant, alors cet éponyme semble être la nouvelle voie empruntée par MASS HYSTERIA.

On oublie complètement "Contraddiction" ou "Le Bien-être Et La Paix", cette époque semble révolue. La formation officie dans un style qu'on pourrait vulgairement qualifier de Rock, mais un Rock sympa quoi, un Rock gentillet et un peu trop lisse malheureusement. Musicalement il est clair qu'avec cet opus ils vont décevoir une énorme partie de leurs fans…

Pas seulement parce que leur musique pourrait passer sur Le Mouv' aisément, mais aussi parce que le groupe a perdu tout ce qui faisait l'âme de MASS HYSTERIA : cette énergie positive, cette puissance furieuse et même ces mélodies très travaillées que l'on a pu croiser sur le controversé "De Cercle En Cercle".

Alors oui, sur certains titres comme "Un Homme A La Mer" on entend quelques samples, ou bien quelques gros riffs, accompagné par un chant un peu plus vigoureux, sur "Désaxé" et sur "La Permanence" mais ça reste bien maigre pour du MASS HYSTERIA. Seul "Laissez Pensez " est vraiment dans l'esprit originel du groupe, avec ses riffs bondissants sur les couplets et ses paroles chantées à la Mouss. On s'attendait quand même à quelque chose de plus convaincant, car même si le groupe nous a prouvé, avec son précédent skeud, qu'il savait s'assagir, ici ça reste très médiocre. Beaucoup de titres sont fades ("Instant Film", "L'Emo Clef" et "Fausse Route", même avec son refrain plus Pop et plus catchy que les autres). On les entend mais on ne les écoute pas réellement.

Peut-être est-ce dû au fait que les textes ont été écrits par MIOSSEC ? Honnêtement, je le pense. Mouss écrit avec une patte bien particulière et surtout assez innocente et juste en même temps, si bien que même les paroles les plus capilotractées, philosophiques ou lyriques qu'il ait pu écrire collent tout de même avec le personnage. Or là, c'est pas le cas ! Objectivement il n'y a pas grand-chose à dire, les textes sont quand même bien écrits et restent engagés dans une certaines mesures mais ils colleraient nettement mieux à MIOSSEC qu'à MASS HYSTERIA.

D'ailleurs tout le long de l'album, j'ai ressenti un grand désintérêt de la part des zikos vis-à-vis de ce qu'ils étaient en train de jouer… C'est surement pour ça qu'il n'est pas convaincant du tout ! On a l'impression que le groupe essaye de rentrer dans un costume politiquement correct qui n'est pas taillé pour lui. Beaucoup trop engoncé dans cet univers musical qui n'est pas le sien cet album me fait le même effet, dans une certaine mesure, qu'AQME avec "La Fin Des Temps". Il y a un côté un peu ridicule dans les paroles : pas dans les écrits eux-mêmes (je le reprécise au cas où) mais plus dans la façon globale dont ils sont déclamés. Et en même temps, ça m'inspire une sorte de pitié : comme si on voyait un bon pote prendre un chemin de vie qu'on ne comprend absolument pas et qui surtout ne colle vraiment pas avec sa personnalité.

Heureusement MASS va vite le comprendre et reviendra à des valeurs sures avec "Une Somme De Détails". Cette expérience leur aura surement servi de leçon et Mouss et sa bande auront sans doute compris que non, vraiment, ce style musical c'est pas possible, c'est pas crédible. Après tout, personne n'est parfait et on apprend surtout de ses erreurs.

Paradoxalement à tout ce que je viens d'écrire au-dessus, le skeud passe tout de même très rapidement, et heureusement j'ai envie de dire, car c'est ce qui le rend supportable. Les titres plutôt insignifiants s'enchaînent sans traîner en longueur et finalement lorsque l'on sort de ce "Mass Hysteria" on ne s'en veut pas d'avoir gaspillé des minutes de notre vie à l'écoute de cette galette (ça nous est tous arrivé un jour avec n'importe quel groupe !). Non, l'expérience était loin d'être des plus agréable mais bon pas spécialement dérangeante non plus.

A part si on vous a forcé à l'écouter en boucle plusieurs heures d'affilée… Dans ce cas, je serai vous je porterai plainte, ça s'appelle de la torture et vous devez surement être retenus contre votre gré à Guantanamo…

A lire aussi en FUSION par CHAPOUK :


SKINDRED
Babylon (2002)
Ragga + Metal = boomb(astick) !!




SKINDRED
Volume (2015)
Comment passer à un millième près de la perfection


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Mouss Kelai (chant)
- Yann Heurtaux (guitare)
- Olivier Coursier (guitare et samples)
- Stéphan Jaquet (basse)
- Raphaël Mercier (batterie)


1. Poison D'asile
2. Instant Film
3. L'emo Clef
4. Fausse Route
5. On Coule !
6. Intérieur A Revoir
7. Un Homme A La Mer
8. Désaxé
9. La Permanence
10. Pures Heures
11. Laissez Pensez
12. La Démesure



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod