Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


REFUSED - Freedom (2015)
Par CHAPOUK le 22 Juillet 2015          Consultée 2083 fois

Après environ 17 ans d'inactivité (je ne compte pas les prestations dans les différents festivals que le groupe a fait pour annoncer sa reformation en 2012) les revoilà, les idoles de la scène HxC scandinave, j'ai nommé REFUSED.

Le groupe s'était séparé en 1998 (car il ne voyait pas comment concilier sa pensée anarchiste et sa carrière) sur une note des plus étranges : lors de la sortie de "The Shape Of Punk To Come", cet album qui fait office d'ovni dans leur discographie. Une manière de dire au revoir à la musique de façon théâtrale et mémorable.
Ce dernier élan de créativité devait fortement les démanger depuis toutes ces années puisqu'ils remettent le couvert aujourd'hui avec "Freedom".

Ce qui leur vaut actuellement de nombreuses critiques sur leur engagement politique, leur "ligne de conduite" et leur côté "vendu". Beaucoup n'ont pas apprécié le fait qu'un groupe militant pour l'anarchisme puisse aller "vendre son cul" dans des festoches "mainstream" tels que le Sonisphère ou le Hellfest apparemment. D'autres n'ont pas du tout apprécié que sur ce nouvel album les suédois osent réchauffer la recette de "The Shape Of Punk To Come" et regrettent leur période réellement Punk Hardcore.

Il est vrai que le groupe nous a de nouveau pondu une galette étrange : un mélange de plusieurs styles musicaux avec une touche de Prog dans la structuration des morceaux. Il suffit d'écouter la progression de "Françafrique" pour s'en apercevoir, avec ces voix synthétiques empruntées à la SNCF qui se manifestent de temps à autres pour lancer leur petit jingle composé du mot "murder" répété en boucle, ce refrain Pop Rock et ce final façon RATM. Dans le style bizarre vous avez aussi "Old Friend / New War". Un morceau que je ne saurais classer car on passe d'une intro a cappella composée uniquement de voix graves synthétiques à une sorte de mix mi Folk, mi Indus, mi New-Wave où le refrain est tout de même hurlé à la mode Core. Pour vous donner une idée de ce que ça donne musicalement, ça se rapproche de ce qu'a fait MANSON sur son dernier album ("The Pale Emperor"). La dernière piste "Useless Europeans" a plus ou moins été pensée de façon à ressembler à une ballade acoustique, même si le chant se fait arraché par moment, mais pas n'importe quelle ballade : une ballade impressionnante et ambiancée qui conclut très bien cet opus (ce groupe a vraiment l'art de trouver l'épilogue qui fait mouche). Quant à "Thought Is Blood", il démarre sur un mélange chelou de sonorités Electro que n'auraient pas renié The PRODIGY avant de dériver sur une sorte de Rock Garage plutôt traditionnel.

Mais contrairement à "The Shape Of Punk To Come" tout l'album n'est pas comme ça ! Certes le groupe s'est quand même un peu ramolli depuis ses deux premiers albums et le Punk Hardcore n'est plus une évidence pour eux. Les seuls titres un peu "bourrins" de cet album sont "Destroy The Man" qui semble être un croisement entre un jeune FAITH NO MORE et un ANTHRAX mou du genou, mais qui reste agréable à l'écoute à partir du moment où on fait abstraction de ces putains de chœurs féminins fantomatiques qui répètent inlassablement des "ouw ouw" sur les couplets. Et "Dawkins Christ" où le son crade des guitares et la rythmique viennent apporter des sonorités proches du Thrash au morceau. Pour le reste, on s'en aperçoit dès l'intro de "Elektra", le groupe a opté pour une sorte de Rock Garage aux riffs burnés qui viennent de temps en temps flirter avec des mélodies plus Pop, voire même Hard-Rock ("War On The Palaces"), ou carrément Funk comme sur le final de "Servants Of Death".

Dans l'ensemble c'est un très bon travail très agréable à l'écoute, malgré les petites bizarreries présentes ici et là, car on sent qu'il a été réalisé par un groupe qui possède de la maîtrise et de la maturité dans ses bagages. Cependant c'est aussi là que ça pêche… La spontanéité qui émergeait de certains éléments de "The Shape Of Punk To Come" a complétement disparu à cause de ces deux facteurs… Or cette petite touche de folie impulsive c'était justement ça qui permettait aux REFUSED de garder leur côté Punk, en laissant leur créativité s'exprimer de manière brute. Ici elle est un peu trop contrôlée, et même si le Hardcore est toujours présent dans certaines lignes de chants, l'esprit Punk des débuts a disparu.

C'est un mal pour un bien, car la formation qui a voulu réitérer l'expérience périlleuse de produire un nouvel album complexe a plutôt réussi son coup. Mais on peut s'interroger sur la finalité de cette tentative. Est-ce que le groupe n'a pas été légèrement influencé par l'énorme succès de l'album précédent sa séparation ? Et par conséquent n'a-t-il pas voulu retrouver cette gloire en composant un nouveau "The Shape Of Punk To Come" ? Si c'est le cas pari presque gagné : "Freedom" est lui aussi un imbroglio musical réfléchi mais jamais il n'égalera le fameux 3ème album des suédois…

Pour résumer c'est un retour en force qui ne nous permet pas de douter du talent de ces zikos, mais qui laisse quand même une impression de déjà-vu et peut nous laisser penser que le groupe a cédé à la facilité pour retrouver sa fan base... Et ça par contre c'est décevant.

A lire aussi en FUSION par CHAPOUK :


SKINDRED
Kill The Power (2014)
Bonne surprise !




NO ONE IS INNOCENT
Propaganda (2015)
Un vent de révolte qui souffle ici !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Dennis Lyxzén (chant)
- David Sandström (batterie)
- Kristofer Steen (guitare)
- Magnus Flagge (basse)


1. Elektra
2. Old Friends / New War
3. Dawkins Christ
4. Françafrique
5. Thought Is Blood
6. War On The Palaces
7. Destroy The Man
8. 366
9. Servants Of Death
10. Useless Europeans



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod