Recherche avancée       Liste groupes



      
FUSION  |  STUDIO

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sidilarsen, Oneyed Jack
 

 Myspace Offciel (484)
 Facebook (164)

MASS HYSTERIA - Matière Noire (2015)
Par CHAPOUK le 14 Mars 2016          Consultée 8191 fois

Oh putain !
Dès les premières secondes de cet album on sent que les MASS sont très énervés.
Si "L'armée Des Ombres" constituait les bases du retour de MASS HYSTERIA sur la scène Metal française, ce nouveau skeud l'affirme haut et fort : ils sont revenus en force !

Dès "Chien De La Casse" on le comprend aisément, avec ces samples de violons bien agacés et ce riff d'intro à la "Suite-Pee" de SOAD qui amorcent la bombe. Le reste déboule dans un torrent de gros riffs et de textes acérés.

Pfiou ! Ça commence fort ! Le skeud va vraiment être à l'image de la pochette : froid, visqueux, sombre, industriel comme cette fameuse matière noire. C'est un vrai concentré de colère, de rage bien viscérale, d'urgence et de puissance qui se dégage des morceaux.

"Vae Soli!", par exemple, nous pète à la gueule comme un gros bâton de dynamite. Entre les arrangements Electro qui bipent de partout, cette rythmique furieuse, qui possède un côté très martial tout de même, et ces riffs bien lourds, l'ambiance se fait oppressante. Par contre je salue ce break monstrueux où Mouss s'arrache les cordes vocales de rage, ainsi que ce petit son d'harmonica sur le refrain qui vient accentuer le côté sombre des paroles.

Allez, je tiens plus ! Venons-en tout de suite aux paroles !
Si vous avez écouté ces deux morceaux, ben vous aurez votre réponse sur le contenu des textes : "Matière Noire" c'est une des œuvres les plus engagées que MASS HYSTERIA a produit depuis "Contraddiction".
On a l'impression que le monde est en train de s'écrouler au fur et à mesure que Mouss nous conte son écœurement de la race humaine et nous invite à la révolte… Mais ce qui est beau c'est que dans le même temps il se dégage des morceaux une certaine mélancolie, voire nostalgie d'une époque plus harmonieuse mais révolue depuis longtemps…

Autre chose intéressante sur ce skeud : c'est que malgré une musique très froide et des paroles engagées le groupe arrive à nous pondre des passages bien catchy !
Je prends par exemple "L'Enfer Des Dieux" qui démarre sur des percus Indus qui rappellent une marche militaire. Rien, absolument rien ne laisse présager que le refrain qui déboulera, après quelques piques de Mouss lancées aux religions, va être aussi… beau en fait ! Beau et en même temps facilement mémorisable !
Tenez ! Jetez une oreille sur les violons qui précèdent le break sur "Mère d'Iroise", ou simplement sur le refrain de cette même chanson et dîtes moi que vous ne l'avez pas retenu avant la fin du titre ?
Pourtant c'était pas simple de mélanger autant d'éléments et d'en ressortir quelque chose de percutant.
Idem pour le monstrueux "Plus Que Du Metal" qui doit déclencher pas mal de cirlce pits dès l'intro. Ce morceau à tendance Rap Metal est taillé pour la scène (en témoignent la dédicace au Hellfest, l'invitation au wall of death) et possède un refrain un peu bas du front, certes, mais terriblement fédérateur ! Ou encore "Matière Noire" dont les riffs donnent une envie furieuse de sauter sur place avec la grâce d'un pachyderme.
Et si vous recherchez plutôt "le beau" sur cet album, et bien je vous conseillerai de vous attarder un petit moment sur "Vector Equilibrium" qui possède une intro majestueuse avec ses chœurs lyriques qui reviennent de temps à autres appuyer l'ambiance bien lourde du titre.
D'ailleurs, niveau lourdeur, on est servi avec ce break bien Thrashy qui vient nous mettre un petit coup dans la nuque juste avant la fin du titre.

Je vous l'avais dit qu'ils étaient agacés chez MASS HYSTERIA ! Le Thrash est aussi présent dans "Notre Complot", dans "Tout Est Poison", dans "L'Espérance Et Le Refus", habilement marié avec divers éléments Electro et également dans "À Bout De Souffle" où l'on peut entendre un joli jeu de percussions qui vient habiller le morceau (coucou SLIPKNOT on vous fait de l'ombre !).

Une tuerie cet album ! Voilà ! Y a pas d'autre mot !
MASS HYSTERIA vient de confirmer qu'il est bien l'as des as de la Fusion, il n'y a qu'à écouter comment sont habilement assemblées toutes les influences de ce skeud pour donner un rendu à la fois compact et terriblement hétérogène sans que cela ne choque l'auditeur. Et dans le même temps, le groupe sait prendre sa place, se faire agressif et percutant pour secouer les masses.

Ce retour il se fait à la fois en force et tout en élégance ! Le disque ultime de MASS HYSTERIA pour cette année 2015.

Comme le dirait si bien Mouss "Restez comme vous êtes !!!"

A lire aussi en FUSION par CHAPOUK :


REFUSED
Freedom (2015)
On les attendait au tournant !




MASS HYSTERIA
Maniac (2018)
Ça va aller ! Ça va, ça va aller aller !


Marquez et partagez






 
   CHAPOUK

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Mouss Kelai (chant)
- Yann Heurtaux (guitare)
- Frédéric Duquesne (guitare)
- Vincent Mercier (basse)
- Raphaël Mercier (batterie)


1. Chiens De La Casse
2. Vae Soli !
3. Vector Equilibrium
4. Notre Complot
5. L'espérance Et Le Refus
6. Tout Est Poison
7. L'enfer Des Dieux
8. À Bout De Souffle
9. Matière Noire
10. Plus Que Du Metal
11. Mère D'iroise



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod