Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO-RAGGA-ELECTRO  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (621)
 Facebook (454)

SKINDRED - Volume (2015)
Par CHAPOUK le 28 Mars 2016          Consultée 2881 fois

Depuis 2011 le groupe est sur une pente ascendante, "Union Black" et "Kill The Power" le montrent très bien, le groupe maîtrise de plus en plus ce qu'il fait tout en restant un ovni pour la scène Neo Metal.
Alors atteint-il l'apogée en 2015 avec "Volume" ?

Comme j'aime bien gâcher le suspens aux gens (supeer connaaaaaaasse !!) j'vous le dis direct : ici les SKINDRED sont très proches de "Babylon" au niveau de la qualité des morceaux. Mais différemment… (haha comme ça je vous oblige à lire le reste du papier, supeer connaaaaaasse le retour !).

"Under Attack" nous emmène direct dans le feu de l'action avec, en vrac : sonorités RATMiennes, vocoder et énergie surpuissante. BAM dans ta gueule d'entrée !
Tandis que "Hit The Ground" nous prouve que le Dancehall et le Punk font très bon ménage, "Volume" et "Shut Ya Mouth" continuent d'envoyer du pâté avec un chant psychotique de Benji sur le break qui suit le refrain tubesque de "Volume" et un gros mélange de Neo-crado et de Ragga sur "Shut Ya Mouth".

Heureusement qu'on a un premier petit interlude Reggae pour souffler ("I") avant de reprendre sur "The Healing", toujours baigné dans un son RATM/Garage. Là on s'aperçoit que Benji n'a pas perdu son talent pour créer des lignes de chant bien efficaces. "Saying It Now" nous le confirmera. Même si ce titre a une approche un peu trop radio-friendly pour moi, il n'en reste pas moins sympa à l'écoute (mais où est passée super connasse ?).

Et "Sound Siren" on en parle ?
Euh comment dire… Ce morceau a vraiment été une surprise, à la première écoute je me suis dit :" Mais ils vont où comment ça ?". C'est vrai que les percus et la ligne de chant m'ont fait me poser des questions : vont-ils enchaîner sur un "Waka Waka" Metal ? Mais en fait les grosses guitares sont bien amenées, Benji se fait moins gentil dans son chant au fur et à mesure que les couplets défilent et le tout fait bien monter la pression pour l'explosion du premier refrain, qui doit faire son petit effet en live.

RAS jusque-là c'est un sans-faute pour moi.

Et ! Oh ! Déjà le second interlude ! Tiens mais… D'accord !!! C'est là que l'Electro se fait sa plus grande place !
Ok, du coup je comprends mieux pourquoi les parties Electro se font plus discrètes dans les morceaux (tout en étant quand même présentes).

Et puis, bien joué de reprendre le dernier loop de l'interlude pour l'intégrer dans "Straight Jacket" !
Malheureusement je crois qu'à partir de là le groupe semble commencer à s'essouffler. Car l'énergie foudroyante du début d'album se fait moins ressentir sur ce morceau. Pourtant la recette ne semble pas avoir changé…

Encore un interlude ? Pourquoi là ?
Bref je me pose pas plus de questions, j'apprécie le mix entre Rap et Ragga et… Je me fais surprendre par les chœurs de "No Justice" qui relance la machine !
La rythmique à la guitare apporte un peu de variété par rapport aux grands coups de Neo qu'on prend dans la tronche depuis tout à l'heure. Le tout sonne un peu plus Rock Garage que Metal mais ça reste très appréciable, le refrain est encore une fois tubesque. Vraiment, c'était le morceau qu'il fallait pour redonner une impulsion à l'album.

Par contre dommage pour la fin ! "Stand Up" essaye de continuer dans la lignée de "No Justice" mais ça ne fonctionne pas du tout, même si le titre est bon, il manque cruellement d'énergie. Et même "3 Words", avec son intro Electro épurée, n'arrive pas à relever le niveau.

Du coup la fin de cette galette se révèle un peu chaotique par rapport à la machine très bien huilée, écrasant tout sur son passage, qu'on a rencontré au début de ce "Volume". Elle s'est essoufflée en cours de route, mais par contre a eu le mérite de reste cohérente de A à Z et ça c'est cool.

Mis à part le petit cafouillage final, c'est un très bon album de SKINDRED. On sent que le groupe a une bonne carrière dans les pattes et qu'il maîtrise maintenant l'intégration des divers éléments qui composent sa musique tout en ayant encore l'énergie de ses débuts. Franchement si cet album avait été légèrement raccourci, il aurait pu être excellent !

A lire aussi en FUSION par CHAPOUK :


MR BUNGLE
Mr Bungle (1991)
Nik nak padiwak !!

(+ 1 kro-express)



ZE GRAN ZEFT
Gorilla Death Club (2019)
Gorilla ! Gorilla ! Gorilla hey !!


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Benji Webbe (chant, synthétiseur)
- Daniel Pugsley – (basse)
- Mikey Demus (guitare, chœurs)
- Arya Goggin (batterie)


1. Under Attack
2. Volume
3. Hit The Ground
4. Shut Ya Mouth
5. I
6. The Healing
7. Sound The Siren
8. Saying It Now
9. Ii
10. Straight Jacket
11. Iii
12. No Justice
13. Stand Up
14. 3 Words



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod