Recherche avancée       Liste groupes



      
RAGGA METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (265)
 Facebook (270)

SKINDRED - Babylon (2002)
Par CHAPOUK le 3 Janvier 2014          Consultée 2564 fois

Formé sur les cendres de DUB WAR, SKINDRED apparaît en réutilisant la recette plutôt surprenante de son prédécesseur : un mix étrange mais efficace qui alliait Ragga et Metal dans une seule et même musique, faisant d’eux les créateurs du style dans le mouvement Neo Metal. Oui je précise dans le Neo parce que côté Punk Hardcore les BAD BRAINS s’y essayent depuis un moment, mais peut être de façon un chouïa plus discrète.

Si le mot Ragga s’apprête à vous faire fuir ami metalleux, finissez au moins de lire ce paragraphe, car ce que vous imaginez de SKINDRED est bien loin d’être aussi inaudible ou popeux qu’un morceau de SIMPLE PLAN en featuring avec Sean PAUL. Non, ce groupe ne se cantonne ni au Ragga ni au Metal, il puise dans ses influences issues des deux styles principalement, mais aussi dans le Thrash, le Punk, le Rock, et même la Drum'N'Bass pour créer une sorte d’hybride entre les deux mondes et au final offrir un album original, très frais et très entraînant.

Ce qui donne le plus d’impact aux compos de SKINDRED c’est évidemment les vocalises de Benji, qui allie un chant Ragga/Reggae (à la sonorité très particulière) à du chant Death que l’on retrouve de temps en temps sur les passages les plus couillus. Par rapport à DUB WAR c’est une innovation, peut-être est-ce dû au fait que ce monsieur côtoie Max Cavalera sur "Prejudice" (chanson présente sur le premier skeud de SOULFLY) ? Bref fréquenter des metalleux pousse au growl, et dans le cas présent c’est plutôt une bonne idée, surtout qu’il est utilisé à bon escient et insuffle aux morceaux une sonorité Raggacore (rien à voir avec le Breakcore ou le Ragga Jungle, non voyez ça plutôt comme un mélange de Hardcore et de Ragga) puissante comme sur "Nobody", "Star First", "Firing The Love" ou encore l’étrange "Set It Off". Pourquoi étrange ? Parce que ceux qui sont allergiques aux musiques Electro en général risquent d’être complètement déstabilisés par le beat Drum'N'Bass et le cafouillis des machines en intro… Jusqu’à ce que les guitares disto viennent se greffer au mélange, que Benji vienne donner de la voix par-dessus et que le titre prenne quelques accents Metal.

Car oui les énergumènes savent à quel public ils s’adressent et ne se permettent ainsi de passer du coq à l’âne que s’ils savent proposer quelque chose qui plait quand même au metalleux, même le plus ouvert d’esprit. On enchaîne donc du Thrash bondissant ("Bruises" ou "World Domination" et ses chœurs de dingos) avec du Neo Metal ("Pressure" ou "Firing The Love") tout en privilégiant de temps en temps sur certains titres des côtés Reggae ("The Fear") et Dub ("The Beginning Of Sorrows") voire même des ballades ("Tears", que je trouve d’ailleurs complètement ratée à cause de son côté FM très prononcé).

Le tout entrecoupé d’interludes bien mérités (trois en tout sur l’édition de 2004) car l’album est long et dense. Le chant Ragga est quand même bien « prise de tête » au bout de 17 pistes, pas littéralement chiant mais à la longue il devient aussi épuisant qu’un chant Black (désolée les blackeux, même si je doute qu'il y en ait beaucoup qui lisent cette chronique ^^) et surtout aussi agressif. Même si dit comme ça on peut en rire, je vous jure que c’est un peu éprouvant au bout de 45 minutes de se faire marteler le crâne par ce chant aussi rythmé et aussi variable dans ses intonations.

Néanmoins "Babylon" reste un très bon skeud, très engagé (en même temps vu le nom de l’album et l’appellation de certains titres, on s’en doute un peu…), très rythmé et surtout qui a le mérite de ne pas lasser l’auditeur malgré sa longueur. Comme quoi, le mélange des styles a du bon lorsque le résultat est bien fait ! Allez maintenant on headbangue et on bouge son boule en même temps !!

A lire aussi en FUSION par CHAPOUK :


MASS HYSTERIA
Matière Noire (2015)
Une énorme baffe qui fait du bien

(+ 1 kro-express)



MASS HYSTERIA
L'armée Des Ombres (2012)
Sombre furie...


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
  N/A



- Benji Webbe (chant)
- Daniel Pugsley (basse)
- Mikey Demus (guitare)
- Dirty Arya (batterie)
- Jeff Rose (guitare sur les premières éditions)
- Martyn Ford (batterie sur les premières éditions)


1. Intro
2. Nobody
3. Pressure
4. Start First
5. Interlude 1
6. Selector
7. Bruises
8. We Want
9. Interlude 2
10. Set It Off
11. Firing The Love
12. Tears
13. World Domination
14. The Fear
15. Interlude 3
16. Babylon
17. The Beginning Of Sorrows



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod