Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rebirth Of Nefast

The RUINS OF BEVERAST - Unlock The Shrine (2004)
Par ONCLEGUUD le 11 Avril 2009          Consultée 2623 fois

« Certains font de l'Art, d'autres jouent du metal » aurait pu être la devise de l'Allemand THE RUINS OF BEVERAST. Ce premier opus intitulé ''Unlock the Shrine'' est bien différent du suivant déjà bien plus sombre et moins expérimental : ''Rain Upon the Impure''. Mais il l'égale, parole de Tonton Guud. Mesdames et Messieurs, voici le magistral THE RUINS OF BEVERAST et avec lui, du Grand Art Noir, du Black Metal dans toute sa grandeur, du Metal Noir exigeant, perfectionniste, technique. Enfanté par le génie Alexander Von Meilenwald, ''Unlock the Shrine'', cette Œuvre, longue de soixante et onze minutes, vous emportera en des contrées inconnues... Ce Maître multi-instrumentiste compose non seulement avec une inspiration jubilatoire et foisonnante et un sens inhumain de la justesse – ce qu'on appelle l'Art -, mais en plus il est un as de la composition. Ses Œuvres d'ailleurs ne sont que des chef-d'œuvres et elles sont trop riches, trop longues et trop épaisses pour qu'il soit possible de les cerner. Le chroniqueur que je suis doit de temps en temps s'avouer incapable de faire autre chose qu'évoquer un disque sans pouvoir vraiment le décrire.

Avec des samples, de discrètes nappes de synthé variées, divers sons industriels bizarres ou inquiétants, des chœurs, des morceaux de discours et encore d'autres effets plus ténus, THE RUINS OF BEVERAST prend un visage industriel ou électro qu'il délaissera dans le fantastique ''Rain Upon the Impure''. Néanmoins, ce faisant, je me demande si je dois qualifier le Black Metal de T.R.O.B. dans ce premier acte, d'Industrial ou d'Electro Black Metal. Faut dire qu'il y a même de courts passages Folk ! Et pourtant, tout ça reste sacrément cohérent et pertinent. Ces ajouts justement ne sonnent jamais kitsh ou malvenus, ils apportent chacun leur tour un élément de folie ou d'ambiance, qui font de cette galette un disque à la fois très dense et hermétique et en même temps un full-length mettant mal à l'aise, remuant les boyaux : des effets certainement voulus. Et réussis. Mais je me demande quelle étiquette précise donner à ''Unlock the Shrine'', car jamais le Black Metal aux sonorités Darkthroniennes du one-man-band germain (je parle de sonorités : dans le style, T.R.O.B. n'a rien à voir avec le Maître Norvégien) ne se fond à ces touches exotiques parcimonieusement déposées...

Pour ce qui est du Black Metal en lui-même d' ''Unlock the Shrine'', il annonce ce que l'on entendra sur ''Rain Upon the Impure'' : des guitares rasantes menaçantes, maléfiques et extrêmement mélancoliques, une voix digne de Thor et une batterie exceptionnelle – Alexander est avant tout un fabuleux batteur, assurément un des meilleurs du genre. Les titres, tout en longueur, alternent ainsi passages doomesques et vitesse subsonique (dans les blast-beats, il est vraiment très fort le Monsieur). Les ambiances varient donc de l'Apocalypse à la décrépitude, faisant balancer la lourdeur nécrotique avec une spiritualité que ne connaît pas l'humain... De plus, le son n'est pas ici « low » il est presque clair, ce qui contraste totalement avec ''Rain Upon the Impure''. Ce premier méfait annonce donc la suite mais en est pourtant distinct de par cette production à la hauteur des expérimentations.

J'aurais mis la note maximale si j'avais chroniqué cet opus à sa sortie en 2004 chez Van Records. Avec le recul et même s'il est plus novateur que son successeur , ''Unlock the Shrine'' n'atteint pas la magie introspective de ''Rain Upon the Impure''. Néanmoins, cela fait de lui un excellent disque de Black Metal !

A lire aussi en BLACK METAL par ONCLEGUUD :


The RUINS OF BEVERAST
Rain Upon The Impure (2006)
Chef-d'oeuvre d'Art Noir - Black Metal germain THQ

(+ 2 kros-express)



SILENCER
Death - Pierce Me (2001)
Monument de folie extrême. Joyau du Black Metal


Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
   POSITRON

 
   (2 chroniques)



- Alexander Von Meilenwald (tout)


1. Between Bronze Walls
2. Skeleton Coast
3. Euphoria When The Bombs Fell
4. God Sent No Sign
5. The Clockhand's Groaning Circles
6. Procession Of Pawns
7. Summer Decapitation Ritual
8. Cellartunes
9. Unlock The Shrine
10. Subterranean Homicide Lamentation
11. The Mine
12. White Abyss



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod