Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO/DOOM  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



The RUINS OF BEVERAST - Takitum Tootem ! (2016)
Par MEFISTO le 14 Mars 2017          Consultée 606 fois

Il n'a pas fallu longtemps à Alexander Von Meilenwald pour asseoir sa domination sur le Black/Doom avec sa monstruosité nommée THE RUINS OF BEVERAST, TROB pour les intimes. Avec "Unlock The Shrine", mais surtout avec "Rain Upon The Impure" et "Foulest Semen", il a déchiré à un point tel qu'il est devenu le prêtre de l'underground, prêtre qu'il a incarné sur sa dernière œuvre, "Blood Vaults", un hommage à Heinrich Kramer.

Ce dernier album a démontré quelques faiblesses, notamment au niveau de la production, trop claire par rapport à ses efforts précédents, et dans les longueurs et passages atmosphériques qui n'aidaient nullement son propos. On lui avait pardonné cet élément sur "Rain" et "Foulest" parce que l'aura émanant de ce duo infernal a subjugué tout le monde. Mais sur "Blood", on sentait que le compromis était exagéré pour qu'Alexander Von Meilenwald puisse se rapprocher de je ne sais qui ou quoi. Bref, il devra à tout prix réajuster le tir sur son prochain bloc de grès.

En attendant, il nous offre ce E.P, "Takitum Tootem !", constitué de deux longues pièces hypnotiques. La première, la pièce-titre, est vraiment une danse de la guerre ; elle évoque les traditions ancestrales de tribus, gorgées d'incantations et de bondissements lascifs et complexes, priant leurs dieux et forces supérieures pour les bénir au combat. On y perçoit une chaleur intense, des feux éclairant les visages possédés des danseurs, arme au poing, sautillant pour attirer l'attention de leur sauveur.

J'ose espérer que l'Allemand poursuivra dans cette direction sur son prochain full-lenght, car c'est un domaine peu exploité que cette culture tribale. Même par des groupes provenant de contrées où ces traditions sont encore pratiquées. Croisons les doigts, car ce "Takitum Tootem !" est très agréable.

Pour la seconde moitié de cet en-cas, on a droit à une reprise de PINK FLOYD menée sur le même rythme. C'est à croire que Von Meilenwald s'est inspiré de "Set The Controls For The Heart Of The Sun" pour écrire sa marche guerrière ! La transition est parfaite, on continue de nager dans de noires eaux. Bon, si vous ne connaissez pas ce classique du FLOYD, disons que ce n'est pas son œuvre la plus pétante d'énergie… Longue, voire sempiternelle, elle est construite surtout autour de la basse de Roger Waters et du synthé de Richard Wright. La trame est lente, inquiétante, mystérieuse et enrubanne notre imagination autour de ce titre des plus intimidants. Un choix parfait pour Von Meilenwald, en général et sur cet E.P, car la pièce lui colle à la peau et elle s'imbrique parfaitement avec son univers tordu.

Voyons maintenant à quoi ressemblera le prochain chapitre de sa jeune et prolifique carrière musicale. THE RUINS OF BEVERAST est à un tournant majeur, Alexander le Grand doit l'assumer et nous pondre un troisième disque de génie. C'est là que ça se passe.

Note : 3,5/5.

Indice de violence (IV) : 1,5/5.

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


DRAUGSÓL
Volaða Land (2017)
Jeune ENSLAVED islandais ?




BLUT AUS NORD
777 - Sect(s) (2011)
Vindsval en solo : encore du tout bon !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Alexander Von Meilenwald (tout)


1. Takitum Tootem ! (war Dance)
2. Set The Controls For The Heart Of The Sun



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod