Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (17)
Questions / Réponses (4 / 21)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mystic Prophecy, Firewind, Nightrage, Headspace, Snakecharmer, Revolution Saints, Dream Evil, Metallica, Faith No More, Arch Enemy, Zakk Wylde , Pride & Glory, Alice In Chains, Black Label Society, Infectious Grooves, Quiet Riot, Uriah Heep, Rainbow, MÖtley CrÜe
- Style + Membre : Msg, Black Sabbath
 

 Site Officiel (578)

Ozzy OSBOURNE - Blizzard Of Ozz (1980)
Par POWERSYLV le 1er Décembre 2002          Consultée 18014 fois

On dit parfois que d'un grand désarroi peut sortir une renaissance.



C'est ce qui est arrivé à l'ex-frontman de BLACK SABBATH. Viré de son groupe pour divergences de tous ordres avec le moustachu Iommi, on ne donnait pas cher de la peau du Madman en cette année 1978. S'ensuivit une période de dépression et d'alcoolisme qui faillit lui être fatale.

C'est alors que son chemin croise celui d'un jeune guitariste très très doué, Randy Rhoads, qui s'empresse de lui remonter le moral. Ce jeune loup a fait ses premières armes chez les américains de QUIET RIOT et se targue d'égaler (voire plus si affinité) le jeu du grand tritureur de 6-cordes de l'époque, Mister Eddie Van Halen himself.

Épaté par ce "p'tit gars qui n'en veut", Ozzy fonde alors avec lui le BLIZZARD OF OZZ, afin de refaire de la musique et par la même occasion de faire la nique à la bande à Iommi. Tâche pas évidente car le Sabbath Noir, flanqué de son nouveau chanteur Ronnie James "Lutin" Dio, a la tchatche et sort en cette année 1980 un chef d’œuvre de heavy-metal plombé et mélodique, le rutillant "Heaven And Hell".



"Blizzard Of Ozz", premier album de l'association Ozzy/Randy Rhoads est un album époustouflant et pour moi aussi génial que l'album de BLACK SABBATH sus-cité.Une atmosphère magique, démoniaque même règne sur ce disque, et on se prend à penser au BLACK SABBATH des débuts, avec un jeu de guitare à la fois lourd mais plus fluide et plus subtil. Qui n'a jamais eu de frissons en écoutant ces pièces immortelles que sont le sulfureux "Suicide Solution", l'inquiétant "Mister Crowley" ou l'épique et émouvant "Revelation (Mother Earth)" ? Qui ne s'est jamais fendu d'un petit headbanging sur le classique du métal qu'est "Crazy Train" ou le final "Steal Away (The Night)" ? Qui n'a jamais été ému par la très belle ballade "Goodbye To Romance" et le petit instrumental "Dee" que Randy Rhoads a composé pour sa mère ?



On notera que le guitariste est particulièrement mis en valeur sur cet album. Soutenu par la rythmique imposante des vétérans Bob Daisley (ex-RAINBOW) et Lee Kerslake (ex-URIAH HEEP), accompagnant la voix nazillarde mais si caractéristique du Madman, il nous délivre de superbes envolées de guitares (la dernière partie de "Mister Crowley") avec des teintes classisantes très bien pensées, des solos d'anthologie ("Goodbye To Romance") et des partie plus incisives et plus heavy (le riff de "Suicide Solution" est imparable).

Un guitariste non seulement technique mais qui sait faire passer des émotions, contrairement à Van Halen et son "Big Rock strass et paillettes". Ozzy a tiré la bonne carte, c'est sûr ! Premier coup de maître pour l'ex-frontman de SABBATH, et frissons garantis tout au long de cet album à (re)découvrir.

Indispensable, inépuisable, inusable...

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


Jon Oliva's PAIN
Maniacal Renderings (2006)
Très bon 2è disque de sir oliva en solo

(+ 1 kro-express)



Ozzy OSBOURNE
Speak Of The Devil (1982)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   FENRYL
   STEF

 
   (3 chroniques)



- Ozzy Osbourne (chant)
- Randy Rhoads (guitare)
- Bob Daisley (basse)
- Lee Kerslake (batterie)


1. I Don't Know
2. Crazy Train
3. Goodbye To Romance
4. Dee
5. Suicide Solution
6. Mr. Crowley
7. No Bone Movies
8. Revelation (mother Earth)
9. Steal Away (the Night)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod