Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  COMPILATION

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Mystic Prophecy, Firewind, Nightrage, Headspace, Snakecharmer, Revolution Saints, Dream Evil, Metallica, Faith No More, Arch Enemy, Zakk Wylde , Pride & Glory, Alice In Chains, Black Label Society, Infectious Grooves, Quiet Riot, Uriah Heep, Rainbow, MÖtley CrÜe
- Style + Membre : Msg, Black Sabbath
 

 Site Officiel (611)

Ozzy OSBOURNE - The Essential (2003)
Par FENRYL le 25 Février 2011          Consultée 2657 fois

COBAYE 1 : profil "trve fan de la mort". Mais pas le neuneu de base qui va trop overkiffer tout ce que fait le Madman. Le mec avec de la retenue et du calme. Le genre de mordu qui vénère le début de la carrière solo d'OZZY mais qui a senti le vent du boulet arrivé.

Ce type, c'est moi. Un mec qui adore OZZY, le soliste, pendant les années 80. Un fan qui a laissé sa chance à tous les gratteux mais qui adore RR, ZW et aussi JEL... Bref, le genre d'auditeur qui remercie chaque jour BLACK SABBATH de l'avoir foutu à la porte !!
Alors, forcément quand je regarde le champ de ruine qui entoure cette légende vivante du Metal, inutile de vous dire que cela devient de plus en plus délicat d'assumer son amour d'OSBOURNE.
Il est clair que les deux dernières bouses sont déjà oubliées. Pas le choix quand on écoute les pépites des "Blizzard Of Ozz", "Diary Of A Madman" (dans leurs versions remasterisées) ou autres "No More Tears"...
Quand je ne suis pas en phase de trance avec les grands moments de la carrière d'OO, je me réécoute avec beaucoup de plaisir de "The Essential". Un titre pompeux s'il en est. Indécent même pour ne pas dire provocateur. Pourquoi ? Car un Best of n'est jamais parfait. Il ne contente personne.
Tiens, un exemple : putain mais il est où "Believer" ?! J'adore ce titre, que dis-je, je le vénère ! On peut regretter d'autres titres dispensables en comparaison.
Le genre de remarques tellement classiques qu'on en vient à ne plus vouloir lire de chroniques sur ce genre de produit !
Car il ne faut pas déconner : deux cd, 30 titres pour couvrir la période allant de 1981 à 2002, on ne va pas faire la fine bouche non plus ! Tous les essentiels semblent répondre présents : "Blizzard Of Ozz" nous balance les monuments intemporels que sont "Crazy Train", "Mr. Crowley", "I Don't Know (live)", "Suicide Solution" notamment, "Flying High Again" et "Over The Mountain" se devaient d'être de la partie avec l'éponyme de "Diary Of A Madman"... Je ne vais pas énumérer tous les fondamentaux, mais il ne risque pas de décevoir le fana que je suis.
Bien évidemment, rien de neuf sous le soleil d'OZZY. Si on espérait une petite friandise pour nous récompenser, nous les tarés de toujours, on peut se la mettre profond. Que du connu, vu et entendu.
Mais "Bark At The Moon" me file toujours autant de frissons, "Breakin' All The Rules" et "Perry Mason" remuent les cervicales et que dire des "Mama, I'm Coming Home", "Road To Nowhere" et "No More Tears" ?
On notera l'absence complète de titres issus de "The Ultimate Sin" (embrouilles, embrouilles...).

Pas avare pour une fois, OZZY OSBOURNE ne prend pas trop de risques en nous délivrant un bestouf bien sage mais terriblement gavé. J'ai beau avoir tous les albums du Prince Of Darkness, ce "The Essential" rode souvent dans ma voiture pour me permettre de voyager en compagnie d'une des sacrées voix du Metal (ou une voix sacrée du Metal, comme vous le sentez sur ce coup-là...).

Note réelle : 3,5/5.


COBAYE 2 : le newbie "Maître, je veux découvrir OZZY OSBOURNE avant de me lancer dans une visite discographique exhaustive et chronologique".
Une poignée d'écoutes plus tard.... "Maître, c'est juste trop bon OZZY, je suis fan. Je vais tout bouffer"...

Note réelle : 4/5.


Entre les deux extrêmes ? La saveur de ne pas s'être totalement fait dosé malgré tout sans aucun bonus quand on est un trve fan (encore que parfois, on a quelques relents de déceptions...) et le bonheur de voyager allégrement dans la discographie d'une gloire passée du Metal.
Déjà pas si mal.

Note finale ayant peu de sens : 3/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par FENRYL :


SHÄDE
Pätchwörk (2000)
Heavy Metal Haut Normand de haute volée




CHILDREN OF BODOM
Hate Crew Deathroll (2003)
La fin de la triplette magique !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Ozzy Osbourne (chant)
- Randy Rhoads (guitare)
- Rudi Sarzo (basse)
- Tommy Aldridge (batterie)
- Bob Daisley (basse)
- Lee Kerslake (batterie)
- Jake E. Lee (guitare)
- Don Airey (claviers)
- Zakk Wylde (guitare)
- Randy Castillo (batterie)
- Michael Inez (basse)
- John Sinclair (claviers)
- Geezer Butler (basse)
- Dean Castronovo (batterie)
- Rick Wakeman (claviers)
- Micael Beinhorn (claviers)
- Robert Trujillo (basse)
- Mike Bordin (batterie)


- Cd 1 :
1. Crazy Train
2. Mr. Crowley
3. I Don't Know (live)
4. Suicide Solution
5. Goodbye To Romance
6. Over The Mountain
7. Flying High Again
8. Diary Of A Madman
9. Paranoid (live)
10. Bark At The Moon
11. You're No Different
12. So Tired
13. Rock 'n' Roll Rebel
14. Crazy Babies
15. Miracle Man
16. Fire In The Sky

- Cd 2 :
1. Breakin' All The Rules
2. Mama, I'm Coming Home
3. Desire
4. No More Tears
5. Time After Time
6. Road To Nowhere
7. I Don't Want To Change The World' (live)
8. Perry Mason
9. I Just Want You
10. Thunder Underground
11. See You On The Other Side
12. Gets Me Through
13. Dreamer
14. No Easy Way Out



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod