Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1980 Blizzard Of Ozz
1981 Diary Of A Madman
1982 Speak Of The Devil
1983 Bark At The Moon
1986 The Ultimate Sin
1988 No Rest For The Wicke...
1991 No More Tears
1995 Ozzmosis
2001 Down To Earth
2007 Black Rain
2010 Scream
2014 Memoirs Of A Madman
2020 Ordinary Man
2022 Patient Number 9
 

- Membre : Gus.g, Revolution Saints, Dream Evil, Metallica, Faith No More, Mystic Prophecy, Gioeli - Castronovo, Badlands, A New Revenge, Vicious Rumors, Jerry Cantrell , The Dead Daisies, Animetal Usa, Snakecharmer, Black Label Society, Infectious Grooves, Quiet Riot, Alice In Chains, Pride & Glory, Uriah Heep, Rainbow, MÖtley CrÜe, Zakk Wylde, Arch Enemy, Firewind, Nightrage, Headspace
- Style + Membre : Michael Schenker, Firstborne, Lizzy Borden, Red Dragon Cartel, Black Sabbath
 

 Site Officiel (1187)

Ozzy OSBOURNE - Down To Earth (2001)
Par FENRYL le 27 Décembre 2022          Consultée 712 fois

Six années sans rien sortir côté studio et L.P… Le bougre profitait du Ozzfest (qui rencontrait un succès phénoménal) et savourait donc le fait d’enchaîner les tournées sans autre forme d’obligation… avant que la maison de disque ne réclame un nouvel effort reposant sur de nouveaux titres ! Fort de ces premiers éléments, essayons de recomposer les pièces du puzzle avec objectivité pour dépeindre ce "Down To Earth" avec clarté.

C’est donc ainsi qu’Ozzy se retrouve en studio entre avril et août 2000 pour donner un successeur à un faible "Ozzmosis", qui avait vu le départ de Zakk juste après sa sortie. Son poulain est rappelé pour l’occasion et ne se fait semble-t-il pas prier pour rappliquer. Ce dernier ne revient que très tardivement dans le processus de création, ce qui lui interdit de participer à la composition : il n’est pas crédité sur le moindre titre de ce "Down To Earth", fait remarquable pour la première fois depuis son arrivée chez le Madman en 1988 !
Mais le bougre vient compléter ce que je qualifie de Dream Team OO : je me dois de le réécrire ici mais j’ai découvert cet opus en fait via le "Live At Budokan" qui sortira une année plus tard. Si avec "Live & Loud", le line-up était déjà impressionnant (Wylde avec Mike Inez et Randy Castillo, évidemment que cela a de la gueule), là on parle de Robert Trujillo (SUICIDAL TENDENCIES et INFECTIOUS GROOVES à l’époque) mon bassiste adulé, faisant équipe avec rien de moins que Mike Bordin (FAITH NO MORE) dont la frappe de fûts est juste unique ! Ce line-up n’existerait sur le papier et donc dans le studio que pour cet unique album "Down To Earth", Robert quittant ensuite le groupe pour rejoindre METALLICA en 2003. Il est pour moi quasi ultime mais là n’est ni la question, encore moins le débat.

Bref, à partir de ce constat, c’est donc ainsi que j’ai découvert trois titres présents sur ce huitième album studio du Prince of Darkness :
- l’excellente "Gets Me Through" dont les paroles sont un appel au respect de la personne d’Ozzy après tant d’années de polémiques stériles. Toutefois, j’ai mis de très nombreuses années (et ce n’est pas encore totalement réussi) à apprécier cette version studio, plus lourde et lente que la sublime version live captée à Budokan où Zakk balance des harmoniques artificielles surréalistes qui donnent une toute autre dimension à ce tube absolu.
- "That I Never Had" et "Junkie" qui sont ultra efficaces (on regrettera la nouvelle polémique d’incitation à l’usage des drogues autour de ce dernier titre, qui fait pourtant référence à l’histoire de la famille entre lui et Kelly notamment, fortement concernés). On sent sur ces deux (voire trois, en intégrant le précédent) l’influence du jeu d’un Zakk Wylde période BLACK LABEL SOCIETY à ses débuts. Le son est lourd, pesant et appuyé.

On notera qu’Ozzy participe pourtant à la création de tous les titres, que Trujillo est quant à lui crédité trois fois. C’est Tim Palmer, le producteur, qui participe au processus, accompagné du précédent gratteux (Joe Holmes) et de Marti Frederiksen (qui a par le passé déjà beaucoup écrit pour AEROSMITH notamment).

Ozzy fait ensuite du Ozzy, si j’ose dire : j’ai bien conscience que je vais heurter du monde mais rien à faire, la sirupeuse et insupportable ballade "Dreamer" ne passe pas chez moi ! Je sais qu’elle a fait un carton, hommage à peine dissimulé pour les BEATLES (auxquels Ozzy voue un culte sans borne), mais ce clavier avec ces paroles niaiseuses au possible me laissent totalement indifférent. C’est un peu le même constat avec "Running Out Of Time", morceau générique et ultra classique avec un poil de gratte mais sans grand intérêt.
Le banal se poursuit au fil de l’eau avec le "pourquoi ?" de "You Know… (Pt.1)" d’une minute et six secondes… Quel intérêt ? Tout comme avec un "No Easy Way Out" où quelques timides harmoniques artificielles ne viennent pas soulever les foules. Heureusement que "Facing Hell" vient réveiller tout cela avec un riffing somme toute assez classique mais porté par un solo de ZW qui fait vraiment du bien, avant un "Can You Hear Them ?" qui raisonne par son ambiance et ses guitares !

"Down To Earth" est un album calibré et vraiment intéressant, qui ne peut être négligé dans la carrière de notre Anglais préféré. Il marque toutefois le début du déclin de l’artiste qui va s’opérer durant deux décennies...

Note réelle : ce 2,5/5 arrondi à 3/5 car il récompense des titres solides et efficaces en live, permettant de faire l’impasse sur du remplissage fade.

Top : "Gets Me Through", "Junkie", "That I Never Had".

A lire aussi en HARD ROCK par FENRYL :


MÖTLEY CRÜE
Carnival Of Sins (2006)
Un grand CRÜE... au sommet de sa forme !

(+ 1 kro-express)



BLACK LABEL SOCIETY
Hangover Music - Vol.vi (2004)
Un lendemain de cuite magique...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   POWERSYLV

 
   (2 chroniques)



- Ozzy Osbourne (chant)
- Zakk Wylde (guitare)
- Robert Trujillo (basse)
- Mike Bordin (batterie)


1. Gets Me Through
2. Facing Hell
3. Dreamer
4. No Easy Way Out
5. That I Never Had
6. You Know
7. Junkie
8. Running Out Of Time
9. Black Illusion
10. Alive
11. Can You Hear Them ?



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod