Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL EXTREME  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



ARKONA - Lepta (2004)
Par VOLTHORD le 29 Octobre 2008          Consultée 2216 fois

Un zeste de black, une voix presque forcée.
Trois hommes, une femme.
Une bonne tonne de compositions qu'il a fallu étaler sur deux albums (et les meilleures sur celui-ci).
L'image lointaine d'une Grande Russie pré-moyenâgeuse, et les quelques restants de ses traditions folkloriques.
Un zeste de vodka, bordel de dieu.
Quelques claviers à deux francs six sous dans l'atmosphère.
Cette atmosphère kitsch pour l'un, prenante pour l'autre.
Puis des guitares qui flamboient parfois.
Mais pas souvent, et pas toujours.

...Lepta, ou quelque chose comme ça.

Alors que je me prends à faire de la poésie de comptoir, ARKONA posait quelques années de ça sa première "véritable" pierre à l'édifice : avec sa prod déjà très fine et peu extrêmiste, ces (très) nombreuses dérives symphoniques de chez Lidl, ces chants russes pas franchement répandus dans le genre, au charme assez peu professionnel mais d'une candeur qui émoustille.

Et évidemment, l'apport d'une culture folklorique fait de bondissements mignonnets sur fond d'accordéon et de flûtes. Le fer slave est aiguisé à la liqueur, elle est bien belle la Russie des combats épiques! Elle donne envie de danser autant que de boire de la vodka, et de nombreux écouteurs trouveront ça presque trop cons pour être vrai. ARKONA est imbibé par des idées de grandeurs dont la fresque musicale frise parfois l'excès. Lepta, avec ses faibles moyens et sa naïveté parfois trop palpable aurait sans doute une qualité graphique de série B.

Et si l'album présente de la manière la plus claire possible ce que sera ARKONA sur Vo Slavu Velikim, il ne le dépasse certainement pas en terme de variété et de contrastes pittoresques. L'apport de vrais instruments amènera à ARKONA une crédibilité certaine, et ce temps n'est pas encore venu.

Le ARKONA de 2004 n'est pour moi QUE supportable, bien que je lui reconnaisse des passages rapides parfois plus réussis que chez son successeur, j'ai parfois du mal à entrer complètement dans son gimmick féerique un brin pompeux.

Mais merde. Pourtant ça en envoie. Lepta est véloce. Il nous emporte tôt ou tard. Les structures sont plus conformes, mais on se laisse faire, et ça ne nous déplaît certainement pas. On oublie même toute notion de "titres", on en retient aucun sous peine de les apprendre tous, ce qui nous apparaît tout de même comme une action un poil trop ambitieuse vu la qualité toute relative de la galette.

Il y a ce fond passionnel qui nous retient dans une ambiance agréable. Il y a cette griffe qui nous chatouille les tympans.
C'est le ARKONA des débuts, sans grandes étincelles mais peut-être moins pénible dans ses pulsions folkitsch, car moins prétentieux.

Rien de véritablement complexe, une originalité quand même bien affirmée après le plutôt hésitant Vozhrozhdenie, juste assez bien ficelé pour éveiller l'attention et assez varié pour faire durer le plaisir...

Si l'image dominante restera pour certains une Russie moyenâgeuse de cartes postales avec des guignols en costumes ridicules, les adeptes reconnaîtront sans doute Lepta comme l'album qui a véritablement lancé l'un, voir le meneur de la scène Folk Metal Russe actuelle.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


HEOL TELWEN
An Deiz Ruz (2005)
Les gaugau, les gaugau...les gaulois droit devant!




ELUVEITIE
Spirit (2006)
Fureur Helvète et metal celtique rageur!


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Masha 'scream' (chant)
- Sergej 'lazar' (guitare)
- Ruslan 'kniaz' (basse)
- Vlad 'artist' (batterie)


1. Sotkany Veka
2. Lepta O Gneve
3. Chernye Debri
4. Zarnicy Nashej Svobody
5. Vyjdu Ja Na Voljushku
6. Voin Pravdy
7. Marena
8. Epilogue
9. Oj, To Ne Vecher...



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod