Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL EXTREME  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



ARKONA - Slovo (2011)
Par VOLTHORD le 18 Octobre 2011          Consultée 2951 fois

ARKONA, avec ses ambitions fantastiques et ses copinages exquis, nous fait toujours attendre une nouvelle galette avec impatience. Annoncé avec une torchée d’invités, dont le violoniste d’ELUVEITIE, l’accordéoniste et le chanteur de SVARGA et j’en passe des moins alléchants, mais surtout, surtout annoncé avec un orchestre de chambre moscovite et un chœur d’étudiants fauchés, on s’attendait forcément à un truc aussi, voire ENCORE PLUS épique que le déjà fabuleux "Goi Rode Goi!".

Sur "Az" on marche déjà en cadence, la couille au vent et le regard fier, sur une introduction martiale d’une rare qualité… l’intro symphonique étant récemment redevenue le genre de morceaux qu’on zappe, je me frottais déjà le chibre contre ma chaise en bois d’ébène. Puis, "Arkaim" et son clavier glacé un peu kitschouille, ne surprendra que lorsqu’un chœur magnifique viendra se poser à mi-morceau. A ce moment, binious et violons redonneront une atmosphère plus véritable et tribale, absolument comme on aurait pu l’attendre du successeur de "Goi Rode Goi!", un ton dramatique que l’on retrouvera dans un "Bof’no Mne" plaintif, écorché. Passé l’inutile "Leshiy", on verra enfin plus nettement la couleur de ce fameux orchestre de chambre sur "Zakliatie", le juste milieu entre un pagan folk rituel et des arrangements simples, carrés, mais accrocheurs. Masha chante à perte de voix et excelle sur des couplets déclamés qu’elle ressortira sur le titre éponyme.

ARKONA a toujours su nuancer son appartenance à un genre que l’on raille souvent de ne pas être assez ‘Metal’. Un équilibre féroce entre Metal extrême et Folk. Mais "Slovo" mise encore davantage sur l’instrumentation folk, quitte à nous pondre le superbe moment pagan-folk, "Tam Za Tumanami", qui se transforme en chevauchée d’hommes à barbes et à toques, ou encore l’hymnique "Zimushka", concluant la galette sur une reprise trad' en un grand regard vers un ciel incandescent ! En revanche, aucun riff de guitare, aucun blast ne paraîtra vraiment pertinent. Le Metal est délaissé, ARKONA perd un peu l'équilibre.

Les idées de "Slovo" sont assez rarement développées plus longuement que sur 5 minutes, un choix qui déplaira aux fans des deux précédents albums, qui justement misaient sur des compositions denses et, si on a encore le droit de le dire, progressives. D’un autre côté, on aurait pu y voir là un souci de clarté qui aurait pu être tout aussi subtil, ou imaginer un retour peut-être triomphant vers un "Vo Slavu Velikim", mais décidément aucun des morceaux de "Slovo" n’est aussi ahurissant, et bien loin des structures originales de cet album qui propulsa le groupe dans la cour des grands. Bien au contraire, "Slovo" tend à normaliser tout ce qu’ARKONA avait envisagé de créatif sur ses deux dernières galettes. De là viendra une petite déception, car même si l’ajout subtil et clinquant d’un chœur et d’un ensemble à cordes, ou même l’utilisation toujours excellente d’une palette d’instruments désormais impressionnante, ARKONA ne remet pas ses parties génitales en jeu, il semble régner de haut, sans plus grand-chose à prouver.


L’introduction annonçait une symphonie martiale ultime : on se retrouve avec un bon album de Metal Folk à tendance symphonique, sans l’éclat triomphal qu’on aurait pu attendre de la part du groupe qui nous aura comblé avec "Goi Rode Goi !". "Slovo" est plus orchestral mais pas plus excessif, pas moins fin mais plus facile d’accès, quoiqu’un peu moins sombre et plus irrégulier que son prédécesseur.

Il n’en reste pas moins l’introduction idéale pour qui voudra découvrir le groupe.

A lire aussi en FOLK METAL EXTREME par VOLTHORD :


ARKONA
Yav (2014)
La houle d'un rituel païen richissime.




MOONSORROW
Jumalten Aika (2016)
Toujours maître ?

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Masha 'scream' (chant, claviers, tambourin, khomuz, shaman drums etc.)
- Sergey 'lazar' (guitares, balalaika)
- Ruslan 'kniaz' (basse)
- Vlad 'artist' (batterie)
- Vladimir 'volk' (gaita gallega, flûtes,sopilka, zhaleyka, hurdy-gurdy)
- Mari Tadic (guest violon)
- Anna Kalinovskaya (guest tsymbali)
- Tatiana Narishkina (guest, chant sur “zimushka”)
- Dariana Antipova (guest, chant sur “zimushka”)
- Ilya 'wolfenhirt' (choeur sur 'stenka na stenku')
- Aleksandr 'shmel' (choeur sur 'stenka na stenku')
- Aleksandr Oleynikov (guest accordeon sur 'stenka na stenku')
- Ilya 'hurry' (guest accordeon sur 'leshiy')
- Chamber Orchestra Of Kazan State Conserv (dirigé par darya ivanova)
- The Choir Of Moscow State Conservatory S (dirigé par alexandra sidorova)


1. Az’
2. Arkaim
3. Bol’no Mne
4. Leshiy
5. Zakliatie
6. Predok
7. Nikogda
8. Tam Za Tumanami
9. Potomok
10. Slovo
11. Odna
12. Vo Moiom Sadochke…
13. Stenka Na Stenku
14. Zimushka



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod