Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : System Of A Down

SERJ TANKIAN - Elect The Dead (2007)
Par POULPI le 3 Décembre 2007          Consultée 7772 fois

De nos jours, on peut grosso modo classer la population en deux catégories bien distinctes. Les ermites, vivant reclus loin de toute civilisation en écoutant en boucle le premier album d’IRON MAIDEN, considérant que le metal est mort juste après sa sortie, et les autres. Si vous faites partie de la première catégorie, vous avez une excuse. Pour les autres, vous DEVEZ avoir entendu parler de Serj Tankian. Si ce n’est l’avoir entendu lui-même d’ailleurs…

J'en veux pour preuve, Serj Tankian n’est autre que l’émérite chanteur de SYSTEM OF A DOWN, groupe culte s’il en est. Chef de file - et unique représentant ? - de la nouvelle vague de néo-métal américain, le jeune groupe fait déjà partie du panthéon du metal, notamment grace à son originalité et son côté hors normes. Balaise, non ? Après un double album plus ou moins acclamé, notre Serj décide de prendre un bol d’air frais et de s’éloigner un peu de ses comparses arméno-américains pour créer son premier album solo. Plus qu’un simple recueil de chansons écrites en loucedé dans un bus tour, Elect The Dead se révèle être un véritable side-project, et chaque chanson de l’album bénéficiera d’un clip réalisé chacun par un réalisateur différent. Une initiative plutôt originale, et pas vraiment étonnante de la part de notre larron (et pas notre Daron ….), toujours prêt à diffuser ses opinions à qui veut bien les entendre. Qui plus est, Serj partira en tournée pour promouvoir son petit poulain, en première partie des FOO FIGHTERS. Il y a donc du background derrière cet album, et espérons qu’il soit à la hauteur de nos espérances.

Autant l’annoncer clairement : si vous aimiez SYSTEM, vous aimerez Elect The Dead. Non pas que le chanteur ai fait une copie carbone de ce qu’il faisait avec le groupe, mais tout de même, on sent bien le lien de parenté entre les deux, et on reconnait immédiatement cette « patte OF A DOWN » si caractéristique. Pourtant, force est de constater que cet album est moins bourrin que ceux de SYSTEM. Si on retrouve toujours certains passages plutôt trash, très syncopés, avec un chant limite rappé, la part belle est faite aux mélodies aériennes, et aux ambiances travaillées. En étant fainéasse, on pourrait même qualifier cet album solo de SYSTEM édulcoré. Pourtant, ce serait sombrer dans la facilité ...

En effet, plusieurs éléments contrastent avec le groupe sus-nommé. Le piano, par exemple, est très mis en avant. On a ainsi droit à des « riffs » de clavier du meilleur goût, parfois même un peu baroques, donnant des saveurs un peu nouvelles aux chansons. Et c’est tant mieux. Quelques bons riffs – de guitare, cette fois - viennent relever la sauce, mais elles ne sont pas forcément mises en avant par rapport aux autres instruments. D’où ce coté moins « cru » et plus chaud de la musique du chanteur. A noter que si ce dernier se trouve entouré de quelques musiciens pour sa tournée, c’est lui-même qui a joué et enregistré chaque instrument présent, ce qui n’est tout de même pas rien. Au niveau des textes, qui occupent un place importante chez notre homme, on trouve un peu de tout, du très engagé "The Unthinking Majority" au plus humoristique "Baby". On ne se refait pas ...

En terme de qualité, rien à dire, on se trouve devant un excellent album. Musique et voix s’entremêlent à la perfection (j’allais dire comme chez SYSTEM, mais bon, vous avez déjà compris ….). A nouveau, le chanteur tente d’explorer des chemins mélodiques tortueux, et on peut dire de but en blanc qu’il y arrive avec succès. Les mélodies sont toujours aussi bien trouvées, et souvent faciles d’accès, si bien qu’on ne se lasse pas facilement de cet album. Donc à part un titre un peu plus faible, peut-être un peu trop original (« Praise The Lord And Pass The Ammunition » pour ne pas le citer), on est devant un grand cru de l'année 2007.

Alors oui, la recette du hit semble avoir été honteusement pompée sur SYSTEM OF A DOWN, et altère du coup un peu le coté original de l’objet. Mais pinailler sur quelques infimes défauts ferait davantage preuve de mauvaise foi que de critique objective. Cet album brille par son excellence, n'en doutez pas. Et à titre personnel, je le trouve même bien supérieur qu’Hypnotize, où le groupe se mordait quelque peu la queue …

Elect The Dead est donc album qui se veut plein d’émotions, et qui remplit parfaitement son contrat. Une œuvre, qui malgré sa ressemblance avec SYSTEM OF A DOWN, chemine hors des sentiers battus, et apporte un peu de fraicheur au paysage musical un peu terne et pas vraiment novateur de ces derniers temps.
On frise l'excellence. A découvrir absolument !!!

En vrac :
- « Sky Is Over » : excellent mid tempo, au refrain très épique, et à la progression très épique. Un hit comme on les aime.
- « Money » : chanson bicéphale, tantôt hargneuse, tantôt aérienne, et tantôt épique, une très bonne surprise. Très représentative de l’abum.
- « Lie Lie Lie » : titre tout en nuances, où piano, guitares, chants et chœurs trouvent parfaitement leur place. Génial, tout simplement.
- "The Unthinking Majority" : chanson très engagée, c'est aussi celle par laquelle on ressent le plus la paternité de SYSTEM sur l'album. Excellent titre fait d'un patchwork d'ambiances différentes ...

A lire aussi en NEO METAL par POULPI :


PAPA ROACH
Infest (2000)
Ex avenir du Metal

(+ 1 kro-express)



P.O.D.
Satellite (2001)
Néo métal de haute volée


Marquez et partagez




 
   POULPI

 
   CANARD WC
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Serj Tankian (tout)


1. Empty Walls
2. The Unthinking Majority
3. Money
4. Feed Us
5. Saving Us
6. Sky Is Over
7. Baby
8. Honking Antelope
9. Lie Lie Lie
10. Praise The Lord And Pass The Ammunition
11. Beethoven's C*nt
12. Elect The Dead



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod