Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (60)
Questions / Réponses (7 / 44)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spread Eagle, Beautiful Creatures, Hardcore Superstar, Hall Aflame, Buckcherry, Aesthesia
- Membre : Slash's Snakepit , Gilby Clarke , Velvet Revolver, The Cult , Duff Mc Kagan , Sons Of Apollo
- Style + Membre : Hollywood Rose, L.a. Guns
 

 Site Officiel (298)
 Myspace (297)
 Chaîne Youtube (325)

GUNS N' ROSES - Appetite For Destruction (1987)
Par POWERSYLV le 1er Décembre 2002          Consultée 33501 fois

Ce qui a de dingue avec le rock (je vous parle pas de la variété, mais du rock burné, authentique), c'est qu'on a toujours l'impression qu'après une stagnation plus ou moins longue, y a toujours un groupe style "vilain petit canard" qui vient foutre un coup de pied au cul à tout le monde et ranimer la flamme. On avait eu les STONES et les WHO dans les années 60. On avait eu LED ZEP au début des années 70.

On avait eu les SEX PISTOLS à la fin des années 70. On avait eu AC/DC, MOTORHEAD, la N.W.O.B.H.M. pour le metal. Là en l'occurence, c'est au tour d'un quintet de déjantés issu des rues de Los Angeles de jouer ce rôle. Car dans la fourmilière de groupes (la plupart n'étant rien d'autre que des ersatz de MOTLEY CRUE et autres TWISTED SISTER) qui jouaient du hard-rock dans les clubs, Axl, Slash et les autres se font vite remarquer. Par quoi me direz-vous ? Par une attitude nihiliste et dérangeante héritée des punks (Duff est issu du milieu punk/hardcore américain), par le refus de toute compromission et leur allure de mauvais garçons... alors que les groupes les plus accessibles, BON JOVI en tête, fleurtent en haut des hits parades. Leur musique ? Un hard-rock'n roll spontané, joué avec hargne, un peu comme si les AEROSMITH (les grandes idoles de Slash alors en train de remonter la pente) avaient fait un gosse à Johnny Rotten. Ironie du sort, le groupe sera remarqué par David Geffen, patron de la major du même nom, qui les signera illico. Vous me direz : "Arrg dommage ! Les voila perdus pour la cause, eux qui voulaient défendre un hard-rock sincère et authentique sans tomber dans le système". Perdu. Car la production n'altérera en rien l'impact et la spontanéité du produit, et quel produit !!!

"Appetite For Destruction", c'est la grosse baffe dans la gueule de l'année 1987, un peu comme si on vous foutait un baton de dynamite dans le c** et qu'on allumait la mèche sans vous le dire. Mettez un peu la rondelle dans la platine et vous verrez si c'est des conneries. "Welcome To The Jungle", son intro qui fait frissonner et son refrain entêtant, "It's So Easy", "Nightrain"... vous avez là des classiques du heavy-rock US. Les grands brûlots que sont "Paradise City" (et sa fin endiablée), la très jolie ballade "Sweet Child O Mine" (qui prouve qu'Axl sait chanter de façon mélodique;o)), "You're Crazy"... des titres à connaître sur le bout des griffes pour tout hard-rocker qui se respecte. Le point commun entre tous ces morceaux ? Des interprétations mélant hargne et sentiments, avec une sincérité et un vécu qui transpire sur chaque titre, un chant rageur et déjanté, une guitare rock qui sait être pleine de feeling sans être pour autant très technique...

bref, les rockers qui ont découvert ce disque ont eu l'impression d'ouvrir une fenêtre et de respirer l'air frais de peur d'étouffer dans ce marasme de productions aseptisées qui a caractérisé la scène heavy-rock ricaine de la fin des années 80. On comprend alors pourquoi dès la sortie de l'album, la groupe a fait l'objet d'un véritable culte (un peu comme avec NIRVANA et la vague grunge quelques années plus tard). Le meilleur des GUNS'N ROSES, ne cherchez pas plus loin, c'est celui-là. Culte et gros succès commercial pour un album qui le vaut largement.

Un des meilleurs albums de hard-rock de ces 20 dernières années, à ranger à côté de "Rocks" d'AEROSMITH et du "Sticky Fingers" des STONES.

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


KISS
Kiss (1974)
Un vrai best-of que ce premier opus

(+ 1 kro-express)



The BLACK LEAGUE
Man's Ruin Revisited (2004)
Du bon hard rock'n roll, puissant et enthousiaste


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   ALANKAZAME
   BAAZBAAZ
   FENRYL
   LATIMUS
   POSSOPO
   THE MARGINAL

 
   (7 chroniques)



- Axl Rose (chant ,clavier)
- Saul "slash" Hudson (guitare)
- Izzy Stradlin (guitare)
- Duff Mckagan (basse)
- Steven Adler (batterie)


1. Welcome To The Jungle
2. It's So Easy
3. Nightrain
4. Out Ta Get Me
5. Mr. Brownstone
6. Paradise City
7. My Michelle
8. Think About You
9. Sweet Child O'mine
10. You're Crazy
11. Anything Goes
12. Rocket Queen



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod