Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  SINGLE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : In Flames, The Absence , Dark Tranquillity, Nightrage, Soilwork, Children Of Bodom, Hypocrisy
- Membre : The Night Flight Orchestra , Dismember, Opeth, The Agonist , Arsis, Ozzy Osbourne , Dream Evil, Firewind, Mystic Prophecy, Spiritual Beggars, Illwill
- Style + Membre : Carcass
 

 Myspace Du Groupe (459)
 Site Officiel Du Groupe (477)

ARCH ENEMY - Revolution Begins (2007)
Par ALANKAZAME le 14 Septembre 2007          Consultée 5658 fois

La révolution commence ?! Foutredieu il était temps, l’insipide "Doomsday Machine" commençait sérieusement à me faire douter de la capacité d’ARCH ENEMY à dépoussiérer une nouvelle fois le genre. Alors bien sûr, puisque le combo de Michael Amott nous prépare d’ores et déjà un gros coup avec son nouvel album "Rise Of The Tyrant", il se devait de sabrer le champagne avec un bon single histoire de persuader les fans les plus assidus à mettre la main au porte-monnaie avec appréhension (ou la bave aux lèvres, c’est au choix).

Je lance le premier morceau, attention, suspense … Bon dieu, qu’est ce que c’est que ces sirènes à deux balles ? Ah nom de dieu ça commence mal, je sens que ça va chier ! Ah mais non tiens, qu’est ce que c’est que ces guitares qui démarrent sur les chapeaux de roue ? La vache ça déménage, on avait plus entendu ça depuis ... "Wages Of Sin" ma parole !! Mouahahaha ça arrache la gueeeeuuule yeaaaaarh !!

Bon je ne me suis peut être pas emporté de la sorte à l’écoute de "Blood In Your Hands", mais c’est globalement les impressions que m’ont fait ressentir ce tube exceptionnel. Ceux qui connaissent DARK TRANQUILLITY ont peut-être en leur possession l’EP "Lost To Apathy". Eh bien ce disque-ci donne exactement la même impression, c'est-à-dire que le premier titre est tout simplement génial : ça va à 200 à l’heure, les mélodies sont dantesques comme jamais et on ne s’ennuie pas une seconde, pour finalement lâcher un soupir de satisfaction lorsque tombe le dernier riff. Pour vous donner une idée, les guitares sont à mi-chemin entre "Burning Bridges" et "Wages Of Sin", avec une très légère touche de ""Doomsday Machine", et les vocaux font férocement penser aux plus beaux méfaits de "Wages Of Sin", tels "Burning Angel" ou "Enemy Within". Appétissant, oui, en effet !

Tout content, je passe à la suite, me disant que cette jouissive avalanche de brutalité tout en hymnes mémorables allait se poursuivre. Eh bien il m’a fallu vite ravaler mon enthousiasme, puisque l’autre nouveau titre issu de "Rise Of The Tyrant" est tout simplement frustrant. On a droit à du gros riff basique en guise de refrain, et les couplets ne sont autres que d’ennuyeux monologues au cours desquels Angela se hisse au sommet de son art (grougnagnagnaaaa, j’ai une grosse voix de chanteur de death, grougnaaaah !) tandis que les gratteux tripotent mollement leurs guitares, essayant de donner à ce titre un air sinistre et glauque. Eh bien manque de pot, comme il nous l’avait prouvé avec "Doomsday Machine", ARCH ENEMY est toujours aussi mauvais dans ce domaine. Non seulement ça n’est pas sinistre et certainement pas glauque, mais en plus c’est chiant et redondant, tout le contraire du titre précédent. Enfin bref carton rouge pour "Revolution Begins", le titre. Dommage …

Les deux pistes suivantes sont, sans surprise, un live et une reprise. "I Am Legend / Out For blood" est peut être encore plus ennuyeux et clichièsque en live qu’en studio, aucun intérêt donc. Quant à la reprise de "Walk In The Shadows" de QUEENSRYCHE, un groupe que je ne connais que trop peu, elle m’a laissé bien froid : il n’en ressort pas grand-chose et je doute que la version d’origine soit aussi carrée et redondante …

Bref le bilan général est plutôt franchement mitigé. On a droit, concrètement, à un titre de très grande qualité, à un autre plutôt chiant, à un extrait live dénué de toute forme d’intérêt et à une reprise plutôt passable. Au final, on ne sait pas trop si ARCH ENEMY est en pleine forme où s’il a encore la gueule de bois … Il serrait franchement dommage que cet excellent groupe de death mélo se convertisse définitivement à la médiocrité "Doomsday Machinienne", ce qui ne pourrait l’amener qu’à produire des albums basiques et ennuyeux. Mais gardons encore espoir : Maître Amott a plus d’un tour dans son sac. D’ailleurs les vocaux de Gossow ne sont plus trafiqués (ce qui ne la rend pas plus talentueuse au micro pour autant en revanche), alors quoiqu’il arrive, l’écoute de "Rise Of The Tyrant" sera, au pire, supportable.

NB : j'ai écouté "Blood On Your Hands" avant "Revolution Begins", ce qui explique que je l'aborde en premier dans la chronique.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par ALANKAZAME :


MORS PRINCIPIUM EST
The Unborn (2005)
Les dignes héritiers de dark tranquillity !

(+ 1 kro-express)



ARCH ENEMY
Stigmata (1998)
En hommage à deux frères

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Angela Gossow (chant)
- Michael Amott (guitare)
- Christopher Amott (guitare)
- Sharlee D'angelo (basse)
- Daniel Erlandsson (batterie)


1. Revolution Begins
2. Blood On Your Hands
3. Walk In The Shadows (queensrÿche Cover)
4. I Am Legend / Out For Blood (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod