Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH-DEATH MéLODIQUE  |  LIVE

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : In Flames, Hypocrisy, The Black Dahlia Murder , The Absence , Dark Tranquillity, Nightrage, Soilwork, Children Of Bodom
- Membre : Illwill, The Night Flight Orchestra , Dismember, Opeth, The Agonist , Arsis, Ozzy Osbourne , Spiritual Beggars, Dream Evil, Firewind, Mystic Prophecy
- Style + Membre : Carcass
 

 Myspace Du Groupe (481)
 Site Officiel Du Groupe (496)

ARCH ENEMY - Burning Japan Live 1999 (1999)
Par ALANKAZAME le 22 Septembre 2006          Consultée 3778 fois

Ce live mineur, contenant des extraits des concerts japonais donnés le 30/10/99 au "Air East" de Shibuya, et le 01/11/99 au "Liquidroom" de Shinjuku, a vu le jour, d'après les propos de Michael Amott tenus dans le Hard Rock Mag de novembre 2002, parce que les membres d'Arch Enemy "voulaient enregistrer quelques concerts au Japon, et que cela a très bien marché." A l'écoute de cette galette, on veut bien le croire, mais hélas nous sommes loin de la tuerie qu'on était en droit d'espérer...

Tout d'abord la qualité sonore est plutôt médiocre... La batterie est brouillonne, les guitares ont du mal à se faire entendre, et la basse a tendance à tout massacrer selon ses accords... De plus, Johan Liiva semblait ces soirs-là en petite forme : on ne retrouve pas sur ce live toute l'intensité de ses vocaux à la fois clairs et graves. Il tente de donner à sa voix un registre black dominant qui ne fait pas très bon effet, même s'il contribue à rendre les titres plus agressifs. On est alors en droit de se demander si Arch Enemy, qui se séparera de son chanteur quelques mois plus tard (en automne 2000), et après l'écoute de la voix d'Angela Gossow sur Wages of Sin, n'aurait pas exigé de son frontman un certain regain d’agressivité dans ses lignes de chant... En tous cas une chose est sûre : la voix de Burning Japan n'a plus rien à voir, ou presque, avec celle des 3 albums studios sortis précédemment, et c'est bien dommage.

Pour ce qui est de la performance en elle même, le résultat est plutôt satisfaisant : les titres sont brillamment exécutés, on ne déplore aucun temps mort ni aucune fausse note malvenue, et la set-list, qui comporte en grande majorité des titres de Burning Bridges et de Stigmata, agrémentés de quelques tubes de Black Earth, est franchement bonne. Le public nippon n'est pas en reste, et il ne manquera pas la moindre occasion de se manifester pendant les moments forts de titres phares comme The Immortal, Bridge Of Destiny ou Angelclaw.

Il n'y a pas grand chose de plus à dire sur ce live. C'est même plus une sorte de bootleg officiel qu'un véritable live digne de ce nom. Ce CD referme donc le chapitre de la première période d'Arch Enemy, l'arrivée d'Angela Gossow au sein du groupe marquant du même coup l'ouverture d'un nouveau chapitre pour le combo suédois. Il peut constituer un morceau de choix au sein de la collection du fanatique, mais je doute que le profane ou l'auditeur occasionnel puisse réellement y trouver son compte...

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par ALANKAZAME :


ARCH ENEMY
Live Apocalypse (2006)
Enfin ! ça valait le coup d'attendre!

(+ 1 kro-express)



MORS PRINCIPIUM EST
The Unborn (2005)
Les dignes héritiers de dark tranquillity !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Christopher Amott (guitare)
- Michael Amott (guitare)
- Johan Liiva (chant)
- Sharlee D'angelo (basse)
- Daniel Erlandson (batterie)


1. The Immortal
2. Dark Insanity
3. Dead Inside
4. Diva Satanica
5. Pilgrim
6. Silverwing
7. Best Of Man
8. Bass Intro/tears Of The Dead
9. Bridge Of Destiny
10. Transmigration Macabre
11. Angelclaw



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod