Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

 Myspace Officiel (256)
 Site Officiel (189)
 Chaîne Youtube (165)

IMMOLATION - Shadows In The Light (2007)
Par POSSOPO le 29 Juin 2007          Consultée 5520 fois

IMMOLATION, c'est un gros nounours tout en dévotion. La dévotion à un art né à la fin des années 80, un art qui s'est laissé piégé par les médias au début des années 90, un art qui a conséquemment beaucoup souffert au milieu des années 90, un art qui s'est aujourd'hui retrouvé et vit une existence sereine au milieu d'autres courants, loin des affres de la mode, un art qui se regarde aussi beaucoup le nombril, qui ne respire que selon ses propres codes et ne cherche pas à plaire ou déplaire. Un art qui s'appelle le death metal orthodoxe. Orthodoxe comme cette religion qui n'a pas subi de la même manière que sa cousine catholique les attaques de la réforme. Orthodoxe, éternelle et immuable.

Né en 1986 dans l'état de New-York, IMMOLATION connut la douleur de sortir son premier album un peu tard et dans un temps d'apothéose pour le death metal. Juste avant le reflux médiatique. Et "Dawn Of Possession" resta longtemps fils unique. IMMOLATION devait lutter pour concrétiser ses envies à une époque ou le black régnait en maître sur l'extrême. Puis vint Göteborg et son death mélodique, je ne vais pas refaire l'histoire, et un certain revival death qui fait que "Shadows In The Light" est maintenant tout de même le septième album du groupe. Dévoué à la cause de l'orthodoxie comme BOLT-THROWER ou DISMEMBER, autres acteurs de l'ombre.

Musicalement, ces trois entités ne se ressemblent guère, IMMOLATION ne connaît ni parti pris militariste, ni désir charcutier. Et s'il fallait trouver une comparaison, la plus belle serait certainement MORBID ANGEL. Car, trop souvent qualifié de brutale, la musique d'IMMOLATION est au contraire d'une finesse et d'une intelligence rares. Techniquement moins alambiqué que le vrai MORBID ANGEL (celui des premières années) mais alliant avec la même classe ce goût du viril et une esthétique travaillée et méticuleuse.

En 2007, IMMOLATION (qui a débuté de façon plus crasse) affirme une nouvelle fois (cela fait déjà plusieurs années) son statut de colonne inamovible, de plus en plus parfaitement lustrée (entendez par là une production charnue mais parfaitement audible qui rend grâce à chaque instrument) et ne bénéficiant que rarement et parcimonieusement d'évolutions et de nouveaux détails dans son architecture. Avec le temps, l'orchestre s'est poli, y a certainement gagné en muscle, et s'est un peu laissé aller à la mélodie. Comme un aboutissement final, "Shadows In The Light" reprend des éléments de son passé le plus récent, tantôt passablement bourru ("World Agony"), tantôt plus expérimental ("Breathing The Dark"), toujours créatif, riche de lignes de guitares surprenantes d'efficacité et d'ingéniosité et une allure de bulldozer très prégnante.

Voilà le seul problème que m'a toujours posé IMMOLATION, son absence de respiration. D'où ma sévérité sur la note (vous avez compris, mon goût est ailleurs mais je me devais de parler de ce mastodonte et pallier cahin-caha au départ TRES regrettable de Mox de l'équipe rédactionnelle -petit aparté qui ne fait pas de mal-). Mais alors que les autres artistes dont je parle dans ma chronique plongent depuis longtemps déjà dans les abysses de la médiocrité (je m'abstiens de parler de DISMEMBER dont j'ai arrêté de suivre l'évolution il y a très longtemps), IMMOLATION continue sur un trajet de grande qualité. Et s'il n'a jamais atteint les cieux touchés par MORBID ANGEL, il peut se vanter, vingt ans après sa naissance, de conserver fière, et même très fière allure.

A lire aussi en DEATH METAL par POSSOPO :


UNLEASHED
Where No Life Dwells (1991)
Death metal




CARCASS
Necroticism-descanting The Insalubrious (1991)
Sadique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Ross Dolan (basse, chant)
- Steve Shalaty (batterie)
- Bill Taylor (guitare)
- Bob Vigna (guitare)


1. Hate's Plague
2. Passion Kill
3. World Agony
4. Tarnished
5. The Weight Of Devotion
6. Breathing The Dark
7. Deliverer Of Evil
8. Shadows In The Light
9. Lying With Demons
10. Whispering Death



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod