Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO-THRASH  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 13)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


1987 1 R.I.P
1988 1 Punishment For Decadence
1989 2 No More Color
1991 2 Mental Vortex
1993 3 Grin
1995 Coroner
 

- Style : Sadus

CORONER - Grin (1993)
Par CANARD WC le 1er Avril 2007          Consultée 7244 fois
Il y a des mots qui semblent sémantiquement impossible comme « Rap-Metal » ou encore « Techno-Thrash ». Ce genre de mot sonne comme des mélanges contre-nature, presque voués à l’échec. Perso, la première fois que j’ai entendu parler de « Techno-Thrash », j’ai bien cru que j’allais défaillir.

T-E-C-H-N-O-T-H-R-A-S-H !!!

Quel point de jonction entre des samplers pathétiques et mes riffs tonitruants ? Entre un « boom boom » insipide et mes titres en béton armé ? Entre cette musique industrielle dénuée de toute intelligence et mon beau gros Thrash des familles ? Oui, je suis tolérant comme type. Quoi ? Ça se voit tant que ça que j’ai été traumatisé par la génération « THUNDERDOME » et que j’exècre cette musique ?

Tout ça pour dire qu’à la base, Techno et Thrash, ça pue comme cocktail. Du moins, on a de quoi rester sceptiquement perplexe devant l’improbabilité du mélange.

Sauf que, rassurez-vous, quand on parle de « Techno-Thrash », « Techno » ne renvoie pas à la musique d’abrutis, mais au terme « technique ». Techno = technique. Le Techno-Thrash, c’est donc un Thrash technique, sophistiqué avec des titres en général assez longs et élaborés. Plus qu’un genre à part entière, il s’agit davantage d’un micromouvement né au début des années 90 et porté par quelques groupes dont CORONER et MEKONG DELTA. Ouf, l’honneur est sauf.

A titre personnel, CORONER m’a ouvert en grand les portes du Metal Extrême. Le groupe joue dans un registre ambivalent : une musique à la fois malsaine et complexe. Un Thrash intense, viscéral, rocailleux (argh cette voix éraillée), calculé. Il se dégage de CORONER une violence froide, attirante comme une morgue. Une violence clinique, simplement magnifique. Leur musique évolue très loin des carcans du Thrash et de ses aspects primaires (qui a dit « bête et méchant » ?), donnant au genre une profondeur insoupçonnable, lui ouvrant les portes d’une autre dimension. Les abimes d’une complexité qui n’en finit pas de vous happer.

Malheureusement, GRIN marque le point final de l’extraordinaire (et confidentielle) carrière du groupe. Mais quel point final ! Un point d’orgue, pour ne pas dire une révérence somptueuse devant le concept que le groupe a lui-même commencé à bredouiller depuis l’album "No More Color".

Sans être le meilleur morceau de l’album, "Internal Conflicts" s’avère assez représentatif du chemin parcouru par le groupe. Le morceau en lui-même évoque les conflits intérieurs et autres sentiments contradictoires qui nous assaillent dans les moments difficiles. Un voyage en première classe au pays des esprits torturés : le riff est obsédant, la batterie hypnotique, le refrain lancinant. Puis, il y a ce « break » duquel s’échappe THE solo. Un solo de guitare presque "magique" qui parachève l’œuvre, comme une évidence mathématique. Il est à lui seul une bouffée d’air qui vous permet in extremis de ne pas vous noyer dans les profondeurs du Thrash « made in CORONER ».

Dire que le reste de l’album est fort serait un euphémisme. Il est l’album qui définit et justifie à lui seul cette « appellation » de Techno-Thrash. GRIN est de la race de ces albums qui ne laissent pas indemnes. Le groupe lui-même ne s’en remettra pas. Parce que sortir un album pareil, c’est déjà le début de la fin. Il est bien trop délicat de survivre à un concept poussé à son paroxysme.


Note : 4/5.

Morceau préféré : "Internal Conflicts"
Tueries : "Serpent Moves", "Paralized, Mesmerized"
Pas de morceau bidon.




Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   DEADCOM
   ERWIN
   POSSOPO

 
   (4 chroniques)



Non disponible


1. Dream Path
2. The Lethargic Age
3. Internal Conflict
4. Caveat (to The Comming)
5. Serpent Moves
6. Status : Still Thinking
7. Theme For Silence
8. Paralized, Mesmerized
9. Grin (nails Hurt)
10. Host



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod