Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (2 / 6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Edge Of Sanity, Amon Amarth, Arch Enemy, At The Gates, Dark Tranquillity, Hypnosis, Aesmah
- Membre : Witchery, The Abyss , Pain, Lock Up, Immortal, Demonoid, Dark Funeral, Lindemann
- Style + Membre : Bloodbath
 

 Chaîne Youtube (222)
 Myspace (225)
 Site Officiel (322)

HYPOCRISY - Abducted (1996)
Par MOX le 30 Juillet 2004          Consultée 5423 fois

Vous y croyez, vous, aux extra-terrestres? J'ai du mal à admettre qu'on soit totalement fermés à ce sujet.
L'astronome Frank Drake, aux débuts des années 60, avait mis en équation le nombre de civilisations technologiques détectables: N=R.fp.ne.fl.fi.fc.L (je vous passe l'explication des variables, c'est très fastidieux, mais si vous êtes intéressés, manifestez-vous) Une équation qui prête à sourire, ainsi que son résultat: de 20 à quelques millions de civilisations technologiques vivant dans notre galaxie. A vous de juger la pertinence de ces calculs, mais on ne peut décemment pas penser que nous sommes seuls dans la Voie Lactée.

Hypocrisy vient de trouver son fonds de commerce. Peter Tägtgren prend son groupe beaucoup plus à coeur, et son thème favori fait ici sa première apparition: le paranormal et les petits hommes gris ("Abducted" signifie "enlevé"). Presque une B.O d'X-Files.

Et "Abducted" se fait encore plus varié que son prédécesseur. Outre le death-metal graisseux remontrant le bout de son nez, Hypocrisy agrémente le plat d'intros, de morceaux instrumentaux, de mid-tempos voire même de ballades où Peter Tägtgren fait ses premiers pas de chanteur pour minettes. Autre fait non négligeable: le son. Il est puissant et enfin digne de la furie musicale du groupe. Les studios Abyss font leur effet. Passé "The Gathering", cette intro parsemée de dialogues américains spatiaux (du moins c'est ce que celà m'évoque) qui met en place le thème, le groupe déboule avec un de leurs meilleurs titres, "Roswell 47". Peter a changé de casquette de chant, et officie désormais plus vers le black-metal. Il abat ses cartes préférées: des refrains prenants, un son de guitare tranchant et résonant, des rythmiques lourdes croisées avec des passages furieux.

Hypocrisy oscille entre les moments abrasifs et ceux à la violence plus contenue, il ne laisse s'échapper sa folie que dans les moments les plus opportuns. Ce sens du rythme ne devient jamais très évident, mais les atouts sont suffisants pour rendre des morceaux comme "Buried" ou "Abducted" efficaces. Un gros death-metal graisseux aux riffs et aux breaks excellents, incluant ces parties de batterie surexcitée. Et quand ce n'est pas une impression de violence gratuite qui s'en dégage, les morceaux plus lourds ou plus calmes prennent le relai et se chargent d'introduire des atmosphères assez différentes, celles déjà présentes dans "The Fourth Dimension". Le véritable changement vient donc de ces morceaux rapides et sans concession, plus ingénieux ici dans "Abducted".

Il me reste à citer 3 autres énergumènes, assez nouveaux pour le groupe: "When The Candle Fades", sorte de mid-tempo destructuré et antinomique (le chant aggressif en opposition avec des riffs parfois tristes), "Slippin' Away" la ballade pleine de synthés et "Drained" avec sa mélodie douce et ses solos très bluesy. Je vous imagine déjà trouver celà foireux, mais je vous ai compris comme dirait l'autre. Beaucoup buteront sur la ballade. Mais je ne peux m'empêcher de féliciter Hypocrisy d'avoir proposé un album aussi varié et d'avoir toujours et encore osé dans son propre style.
Est-ce une fermeture d'esprit que de détester ce type de morceaux? Ou une simple histoire de goût? Pour ma part, leur présence ne baisse pas la note. Point.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par MOX :


HYPOCRISY
The Final Chapter (1997)
Death melodique




ABADDON INCARNATE
Dark Crusade (2004)
Sacré tord-boyaux à l'ancienne


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Peter Tägtgren (chant, guitare, claviers)
- Mikael Hedlund (basse)
- Lars Szöke (batterie)


1. The Gathering
2. Roswall 47
3. The Arrival Of The Demons (part 2)
4. Buried
5. Abducted
6. Paradox
7. Point Of No Return
8. When The Candle Fades
9. Carbed Up
10. Reflections
11. Slippin' Away
12. Drained



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod