Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Forbidden, Essence
- Membre : The Organization

DEATH ANGEL - The Art Of Dying (2004)
Par POWERSYLV le 27 Avril 2004          Consultée 6884 fois
Après EXODUS, voici les vétérans de DEATH ANGEL qui pointent le bout de leurs ailes. Qui ne connait pas DEATH ANGEL au moins de réputation ? Ces 5 jeunes thrasheurs métisses de la Bay Area qui sont montés en puissance à la fin des années 80 avec des brulôts devenus cultes tels Frolic Through The Park et surtout The Ultra-Violence ou Act III ? Profitant de la vague de reformations et d'engouement pour les anciennes formations thrash américaines (EXODUS, TESTAMENT, NUCLEAR ASSAULT etc ...), le groupe a été remi sur pieds voici maintenant quelques années, parcourants festivals divers aux States et en Europe. Des performances scéniques qui, pour y avoir assisté, étaient carrément explosives. Un nouvel album était en préparation ... et le voici.

Ce qui frappe avant tout à son écoute, c'est cette jeunesse et cette spontanéité qui transpire par les pores du disque, comme si les années passées n'avaient pas atteint la musique et le dynamisme du groupe. Les caractéristiques de la musique du groupe sont bien là : on a la plupart du temps un heavy/thrash plus ou moins technique avec ses riffs carrés mais efficaces ("Thrown To The Wolves", le très Motorheadien "Thicker Than Blood", le presque punk "No" ...), avec une technicité remarquable ("5 Steps Of Fredom"). Les solos sont formidables et les guitares mélodiques tombent toujours au bon moment pour rappeler que le metal est une musique virulente mais néanmoins mélodique (le titre "Spirit" qui démarre bien "thrash Bay Area" et son break suivi d'une guitare quasi-bluesy, "Land Of Blood").

Comme à son habitude, le groupe expérimente sur certains titres bien que la base de la musique reste toujours heavy/thrash : quelques disgressions psychés et limites mansoniennes sur l'étrange "Famine", "The Devil Incarnate" et sa première partie lourde et sombre proche de BLACK SABBATH (avec la voix de Mark qui lorgne vers celle d'Ozzy) et aussi le début très calme à la guitare acoustique du dernier morceau "Word To The Wise". Et c'est ça qu'on aime chez DEATH ANGEL, cette faculté de mélanger des ambiances et d'autres styles tout en gardant son identité, faculté qui en faisait un groupe très prometteur avant qu'un split malheureux ne fasse son effet à l'aube des 90ies. Cet art qui fait que DEATH ANGEL rendait le thrash ricain moins linéaire et plus passionnant que celui de ses congénères.

Gageons que cette bombe nommée The Art Of Dying et qui porte bien son nom pourrait bien faire exploser votre platine, et que les Ricains sauront maintenant rattraper le temps perdu (d'autant qu'ils sont encore jeunes). Surement une des plus belles renaissances du genre et un disque qui pourrait plaire aux amateurs non seulement de thrash mais de heavy-metal musclé, spontané et bien joué.




Marquez et partagez



Par RENAUD STRATO




 
   POWERSYLV

 
   CANARD WC

 
   (2 chroniques)



- Mark Osegueda (chant)
- Rob Cavestany (guitare)
- Ted Aguilar (guitare)
- Dennis Pepa (basse)
- Andy Galeon (batterie)


1. Intro
2. Thrown To The Wolves
3. 5 Steps Of Freedom
4. Thicker Than Blood
5. The Devil Incarnate
6. Famine
7. Prophecy
8. No
9. Spirit
10. Land Of Blood
11. Never Me
12. Word To The Wise



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod