Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Endstille
- Membre : Abruptum, Devian, Hellfest Open Air Edition, Witchery
 

 Site Officiel (1117)
 Myspace (221)
 Chaîne Youtube (199)

MARDUK - Those Of The Unlight (1993)
Par JULIEN le 2 Mai 2004          Consultée 7531 fois

Deuxième disque du groupe suédois, “Those Of The Unlight” dévoile un MARDUK encore un peu éloigné du Black effréné et massif qu’il pratiquera à partir d’ ”Opus Nocturne”, les suédois affinant ici l’aspect Black brut et primitif de « Dark Endless » en le trempant dans un bain Heavy plus marqué.

Que l’on se s’y trompe pas, MARDUK officiait déjà bel et bien dans le Black, avec des blast beats très présents, des tempos rapides, de nombreuses cassures court-circuitant toute monotonie, un chant hurlé et des riffs qui tabassent. Mais le groupe ne gavait pas encore son nuage sonore de gros cumulus orageux : des compos comme le morceau titre, « Burn My Coffin » (quelle conclusion glauque !) ou encore la tuerie « Darkness Breeds Immortality » ouvrant l’album y vont franchement de leurs breaks judicieux et très Heavy. D’où une musique rendue presque aisée à écouter ! Et le mémorable instrumental atmosphérique « Echoes From The Past » (et son final quasi maidenien) ne faisait qu’accroître cette impression !

Encore une fois, gare aux interprétations hâtives : Promu au micro, Joakim Af Graves (également batteur) y va de son chant particulièrement fantômatique, et les riffs typiques et parfois lancinants de Morgan ne font pas dans la dentelle. Mais la mise en avant d’une batterie puissante qui claque sauvagement, le rôle prépondérant de la basse galopante, les compositions travaillées et aérées qui pullulent sur ce disque, aident à agrémenter le son du jeune MARDUK, et font de ce deuxième disque le plus abordable du groupe. En outre, « Those Of The Unlight » contient deux classiques absolus : l’intense et violent « Wolves » avec son riff introductif jouissif et infernal, et le tuant « On Darkened Wings », avec ses breaks à la basse, ses accalmies saisissantes et son refrain à hurler à gorge déployée.

Bref, avec ce deuxième disque, MARDUK réussissait un joli coup, présentant à un public encore peu familiarisé avec le Black (nous sommes en 1993 !) un groupe doué, pas encore extrêmiste, et qui fait des ténèbres l’hôte d’un Black sauvage mais bourré de dynamique, inspiré de l’héritage brutal des 80’s (notamment au niveau des solos). Un disque à découvrir sans préjugés... vous pourriez être étonnés !

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


ABIGOR
Nachthymnen (from The Twilight Kingdom) (1995)
Chef d'oeuvre de Black épique médiéval et complexe




SETH
Les Blessures De L'ame (1998)
Majesté et beauté d'un grand du Black français


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Morgan Hakansson (guitare)
- B. War (basse)
- Joakim Af Gravf (chant, batterie)
- Devo Andersson (guitare)


1. Darkness Breeds Immortality
2. Those Of The Unlight
3. Wolves
4. On Darkened Wings
5. Burn My Coffin
6. A Sculpture Of The Night
7. Echoes From The Past
8. Stone Stands It's Silent Vigil



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod