Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  E.P

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 4)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Caladan Brood, Forgotten Winter
- Membre : Abigor, Pazuzu
 

 Site Officiel (1076)
 Myspace (275)
 Chaîne Youtube (261)

SUMMONING - Lost Tales (2003)
Par VOLTHORD le 31 Octobre 2015          Consultée 1185 fois

Ah le EP maudit. Le seul faux pas de SUMMONING dans toute sa carrière. Le truc que je préfère oublier, ou à la limite recaler au rang de side-project, tant je n’arrive pas à comprendre la démarche de Silenius et Protector derrière cet inutile quart d'heure de Dungeon Synth passable.

Privé de ses guitares qui avaient pris tant d'importance après "Dol Guldur", de la synergie de ses chants qui avaient pris tant de nobless, SUMMONING se voit diminuer. On a l'impression d'entendre les projets solo des deux Autrichiens sans la multiplication de leur talent qui rend SUMMONING plus que royal.

"Arcenstone" est d'ailleurs une repompe d’un titre de la démo de MIRKWOOD, projet ambient plutôt bizarroïde et curieux composé par Silenius en 1996. C'était quelque part l’un des prémisses de SUMMONING, et comme un témoignage du passé, la compo est quasi-inchangée. C’était déjà pas fabuleux à l’époque (un des morceaux faibles de la démo ? J’en parlerai un jour, promis !), c’est pas tellement mieux une fois qu’on met le nom de SUMMONING dessus et qu’on rajoute deux trois samples de voix. Même la fin est tout aussi abrupte, au moins UNE chose que les Autrichiens auraient pu un tant soit peu changer. Même pas de fade out, même pas de coup de batterie final. Non, ça s’arrête sur une moitié de mélodie et rien à battre. Bref, à moins d’être ultra amoureux de Dark Ambient et de Dungeon Synth (si vous êtes SM du répétitif bâclé, en somme), on se fait un peu chier sur cette suite d’accord aux claviers interminables et sans profondeur.


"Saruman" fait encore plus collage de chutes studios, avec des sons de claviers complètement ingrats, abîmés comme si on avait fait chauffer la bande au soleil. La mélodie fait "tadadin tadadin" et puis c’est tout. Et puis on nous la répète, cette mélodie triomphalement anorexique… et on nous la répète encore ! On bénit une variation bien sentie de milieu de morceau, où ENFIN, sons de flûtes et de piano donnent un peu d’épaisseur. Sauf que c’est pas le milieu du morceau, c’est la fin.

Pas seulement du morceau, mais du EP.

Voilà voilà.


Comme suite à l’invincible "Let Mortal Heroes Sing Your Fame", des sons de claviers si nazes, un son si peu travaillé (en dessous de DOL GULDUR, c'est dire)… ce n’est même pas le minimum syndical qu’on pouvait attendre du duo Silenius et Protector (même si on sait qu’individuellement, ils sont capables de faire des trucs tout aussi nuls hein). Beaucoup de fans ont dans tous les cas vu ça comme un "bonus", et c’est sans doute comme ça qu’il fallait le prendre : une manière de déterrer des chutes studio pour ceux qui en voulaient bien. Ce n'est pas une excuse pour saluer cet EP, qui vaut au final vraiment pas grand chose, même pour le Die-Hard fan que je suis. Juste un tout petit plus que la note minimale, rendons-nous à l’évidence.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par VOLTHORD :


CALADAN BROOD
Echoes Of Battle (2013)
Copie carbone de SUMMONING, en réussi.

(+ 1 kro-express)



XANTHOCHROID
Blessed He With Boils (2012)
Mieux vaut être un rôdeur qu'un paladin


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
   DAMONIL

 
   (2 chroniques)



- Protector (claviers)
- Silenius (claviers)


1. Arcenstone
2. Saruman



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod