Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK AMBIANT  |  STUDIO

Commentaires (26)
Questions / Réponses (4 / 19)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Caladan Brood, Forgotten Winter
- Membre : Abigor, Pazuzu
 

 Site Officiel (1063)
 Myspace (255)
 Chaîne Youtube (250)

SUMMONING - Oath Bound (2006)
Par VOLTHORD le 1er Mai 2006          Consultée 13606 fois

Un nouveau voile d’obscurité recouvre la terre du milieu, qui jusqu’alors avait été enfouie dans un paisible sommeil, comme si les étoiles s’éteignaient à nouveau. Au loin grondent les volcans des vallées du Mordor, l’âme fantomatique de Sauron rejaillit des ténèbres, l’éther sombre et malsain se propage dans les airs…
Les deux démons sont à nouveau éveillés.

SUMMONING est de retour ! Cinq ans qu’on attendait cet album… avec de l’inquiétude pour ceux qui comme moi craignaient qu’après deux (voir trois pour ceux qui magnifient « Dol Guldur ») albums excellentissimes, SUMMONING se plante. Avec de l’espoir pour ceux qui avaient été déçus par un « Let Mortal Heroes Sing Your Fame » un peu trop « équilibré », et voulaient voir le groupe renaître.
Et il est là, le « Oath Bound ». Et pour ma part, je ne suis vraiment pas déçu.

Si…peut être par cette introduction, qui m’a induit en erreur aux premières minutes. Avec sa pseudo flûte un peu trop aigüe et qui, aux premiers abords, m’a davantage fait penser à une parodie des introductions des albums précédents. Mais dès « Across The Streaming Tide », on entre dans l’univers fantaisiste si personnel du duo Autrichien.

Sons essoufflés des cuivres, puis claviers tintants et merveilleux, tempo lent et moins emporté que sur les deux derniers albums, boîte à rythme plus vraie que nature, complexe et martiale, guitares poussièreuses redevenues plus saturées et moins distinctes, plus en retrait par rapports aux claviers. SUMMONING semble s’inspirer du son de « LMHSYF » tout en revenant à la période de « Dol Guldur » (notamment concernant la durée des morceaux, qui atteignent toujours la septième minute, et plus si affinités !).

Comme pour chaque album de SUMMONING, inutile d'être trop pressé, chaque morceau prend son temps, chaque mélodie s’intègre peu à peu. Ce qui semble être une masse amorphe et répétitive devient au fil des écoutes un véritable roman digne de l’univers de TOLKIEN, divisé en plusieurs chapitres ayant chacun leur particularité. Se succèdent les différents sons de claviers, instruments médiévaux (et notamment les cuivres) ou effets atmosphériques qui prennent vie et créent une atmosphère… déroutante, solennelle, empreinte de tristesse et de beauté. La voix glaireuse de Silenius et le ton affligé et chuchotant de Protector reprennent encore et toujours les superbes poèmes de feu JRR Tolkien, leur donnant une dimension noire et glaciale. « Might And Glory » et « Land Of The Dead » sont également enrichis par des chœurs médiévaux, comme c’était également le cas du morceau « Farewell » sur LMHSYF. Mais ces derniers n’apparaissent qu’en fin de morceau, le groupe modère ses effets et au final, me voilà encore davantage subjugué par tant de perfection et d’éminence. « Land Of The Dead » entre certainement dans les trois/quatre meilleurs morceaux du groupe sur l’ensemble de sa discographie. Une pièce de douze minutes qui termine l’album par un orgasme musical. Fantomatique et éthéré, mélancolique et désespéré, ténébreux et magnifique…une perle comme SUMMONING a seul le secret.

Peut être pourrais-je malgré tout noter un morceau faible (si on compte pas l’intro), « Mirdautas Vras », pas dénué de tout intérêt tout de même (on ressent bien l'armée du Mordor faire trembler le sol), mais un peu en dessous des autres morceaux, les mélodies me paraissant un peu faciles.
Mais c’est bien le seul léger défaut que je vois à cet album.

On pourrait voir Oath Bound comme un second Dol Guldur, mais plus raffiné, qui explore encore plus profondémment le versant chaotique de l'oeuvre de Tolkien. Faute de ne pas véritablement renouveler la musique de SUMMONING (et d’ailleurs j’aime tellement la musique du groupe telle qu’elle est que j’aurais même du mal à l’aborder si elle changeait « trop » d’un album à l’autre), « Oath Bound » persiste sur la même voie d’excellence (le mot me paraît tellement faible…) que ses deux prédécesseurs. Les fans ne seront pas déçus, et ceux qui n'ont pas apprécié les précédents albums n'aimeront pas plus celui là (comme d'habitude).

Sans doute l’un, voir l’album de l’année 2006 pour mon compte. Le temps me dira si cet album est au niveau de « Stronghold » et « Let Mortal Heroes Sing Your Fame » (et c’est dire, il m’a fallu au moins un an pour intégrer totalement ces deux albums et les considérer comme de véritables perles du genre)…une chose est sûre en tout cas, SUMMONING fait toujours autant rêver et me fait toujours vivre cette expérience musicale exceptionnelle qu’aucun groupe encore n’a véritablement réussi à égaler.
Finalement ce qui manque à cette chronique c'est ce que la musique des Autrichiens a de plus que toutes les autres (à quelques exceptions quand même), cette profondeur que je lui trouve (qui m'a valu une bonne semaine et demi d'autisme). Il m’est toujours impossible (et ça deviendrait peut être trop subjectif) de décrire véritablement dans une chronique chaque émotion, chaque image, chaque souvenir qu’un album de SUMMONING m’évoque, tant ils sont divers, tant ils varient à chaque écoute et tant ce groupe à son propre langage.

Enfin, une perle en tout cas.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par VOLTHORD :


LE GRAND GUIGNOL
The Great Maddening (2007)
Black sympho.petit coup de génie ou coup de maître




DARZAMAT
In The Opium Of Black Veil (1998)
Un black gothic symphonique GRANDILOQUENT

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez





Par VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Silenius (chant, claviers)
- Protector (guitares,chant,programmation,clavier)


1. Bauglir
2. Across The Streaming Tide
3. Mirdautas Vras
4. Might And Glory
5. Beleriand
6. Northward
7. Menegroth
8. Land Of The Dead



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod