Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


VOLTHORD - 2006
Consulté 3144 fois
SUMMONING - Oath Bound

Album de l'année pour ma part, contestable certes comme SUMMONING nous pond finalement une seconde version de Dol Guldur. Comme qui dirait, on ne change pas une équipe qui gagne, les mélodies sont bien trop belles pour ne pas qu'on soit à nouveau subjugué.

UNEXPECT - In A Flesh Aquarium

Plus déjanté tu meurs. Sorte de mélange improbable de metal symphonique, de metal extrême furieux, avec des touches morbido-enfantines à la ELFMAN, des petites touches électro...et pleins de bonne petites choses mélangées sans vergogne dans un chaos sonore tellement maîtrisé qu'il en devient admirable.

AGALLOCH - Ashes Against The Grain

L'album automnal qu'il fallait. Des portraits et des paysages froids, qui pèsent de mélancolie... en une phrase j'ai déjà l'impression d'avoir tout dit. Une perle comme AGALLOCH en a le secret...indispensable pour tout les spleenatiques saisonniers.

BATTLE OF MICE - A Day Of Nights

Urbain, cauchermardesque, dérangeant au possible, A Day Of Nights est éprouvant et pourtant si attirant. Un plaisir masochiste qui se redécouvre à chaque nouvelle écoute, une musique lourde de légèreté, lumineuse d'ombres...Un oxymore à elle toute seule, un coup de maître de la part d'une formation américaine improbable.

DEATHSTARS - Termination Bliss

Je ne misais pas beaucoup sur l'avenir de la carrière de DEATHSTARS. Pourtant Termination Bliss m'a foutu plus qu'une claque, une râclée. Varié, plus détaché de ses influences qu'un Synthetic Generation plutôt bon mais pas révolutionnaire, l'album fait la juste part entre Metal electro/indus hérité de la vague allemande et Metal gothique et atmosphérique... Des morceaux comme «Greatest Fight On Earth », « Death In Vogue » ou « Termination Bliss » sont empreints de la noirceur et de la mélancolie la plus subtile et travaillée. Un album aussi mécanique que touchant.

DIABLO SWING ORCHESTRA - The Butcher's Balroom

Entre prog, metal symphonique, jazz, opéra, voir flamenco, DIABLO SWING ORCHESTRA a sorti l'un des albums les plus variés de l'année (avec Unexpect), avec une chanteuse théâtrale comme on en voit désormais trop rarement, et des musiciens blindés d'idées en tout genre. Ambiance un peu glauque, burlesque, mais toujours entraînante, dommage que le cd s'essoufle un peu sur la fin. La suite des aventures est à attendre avec impatience.

ELUVEITIE - Spirit

Au coude à coude avec TROLLFEST dans la catégorie Folk Metal Extrême, les Suisses d'ELUVEITIE ont juste régalé l'auditoire bien comme il faut, avec des putains de titres accrocheurs comme pas permis, une production intense, et un côté folklorique assumé, revendiqué et pertinemment utilisé. Un vrai bonheur de guerrier!

MANEGARM - Urminnes Hävd

La facette folk de Månegarm est la plus convaincante. Preuve en est de ce Urminnes Hävd qui fleure bon le temps de la reconversion pour nos païens suédois.

SATURNUS - Veronika Decides To Die

Un Métal goth/doom atmo dans une veine archi classique, et qui s'impose pourtant comme un album foutrement pertinent au final. Le manque d'originalité et une voix death un peu poussive sont ratrappés par des compos tout bonnement inébranlables.

SIG:AR:TYR - Sailing The Seas Of Fate

L'album de Viking Metal de l'année se tient là. Derrière un concept archi travaillé, et une musique semi-acoustique, avec peu de percussions, des guitares ambiantes, et un bonhomme qui murmure... Il fallait tenter l'experience, SIG:AR:TYR l'a fait, avec une justesse rare. La relève de Bathory? On en est pas loin.

SUBWAY TO SALLY - Nackt

Petite encartade folk sur scène, avec un STS en pleine forme, qui pioche un peu partout dans son répertoire tout en créant quelque chose de véritablement uniforme. Une sorte de best of acoustique des plus réussis, à fortement conseiller à ceux qui veulent découvrir ce groupe sous un jour moins...métallique.

THE GATHERING - Home

Mélancolie urbaine, rêve déçu, émotion brisé...Il y a plein d'idées qui découle de cet album... Je ne suis pas un spécialiste du groupe, mais cet album, moi, je le trouve excellent. Voilà.

TROLLFEST - Brakebein

L'incarnation du délire gobelinoïde complètement barré. TROLLFEST persiste dans son délire et signe un album dégueulant du plus grotesque des humours et la rage la plus primaire soit-elle. Une furie festive qu'il sera difficile de concurrencer.

VREID - Pitch Black Brigade

Petit affaiblissement de la part de VREID, qui ne fait que répéter les idées du génial Kraft...sans plus.

BELPHEGOR - Pestapokalypse Vi

Après un Goatreich/Fleshcult entrant dans les plus gros défouloirs Extrême d'il y a deux ans, Pestapocalypse VI fait bien piètre mine, un peu redondant, et ne renouvelant guère la claque procurée par son prédécesseur...ce malgré quelques efforts convenables tout de même.

BLACKMORE'S NIGHT - Village Lanterne

Blackmore's Night ne renouvèle rien dans son répertoire, ni plus folk, ni plus rock, toujours aussi joyeux luron et naïf...ça commence à gaver gravement, ce petit jeu, surtout quand on a l'impression de réentendre un ersatz des autres albums.

BLACKMORE'S NIGHT - Winter Carols

Village Lantern était médiocre mais avait au moins des compositions originales. Winter Carols est une purge inommable qui repompe des airs de noël mille fois râbachés... pas moins pourris que les cds pour l'entretien du toit de la paroisse dans les patelins de Dordogne. Chiatique, et encore, je pèse mes mots.

RHAPSODY - Triumph Or Agony

La déception de l'année ? Peut-être bien. Je m'attendais à un retour en force, avec ce titre qui annonçait la reprise de RHAPSODY dans un genre plus incisif. Il n'en est rien, Triumph Or Agony est plus sobre, trop sobre, avec quelques bons moments par ci par là et un pavé final très largement réussi...ça reste quand même insuffisant, mais comme toujours, vivement la suite!

INACTIVE MESSIAH - Be My Drug

On aurait pu attendre mieux de ce « Dark Symphonique » aseptisé à mort et banal au possible. La recette prend bien sur certains morceaux, mais faut quand même avouer que majoritairement, c'est de l'esbrouffe.

KORPIKLAANI - Tales Along This Road

TATR fait en moins bien ce qui était bon mais insuffisant sur Spirt Of The Forest compte tenu du talent de la troupe finlandaise. Un album à durée de vie courte, sympa, mais vraiment sans plus, comme il ne propose qu'une vision du folk metal au ras des pâquerettes.

LACUNA COIL - Karmacode

Lacuna Coil lèche les bottes d'EVANESCENCE...quand on pense que c'est eux qui ont plus ou moins initié les amerloques, et aussi quand on pense que c'est les mêmes qui ont sorti le sublime Comalies un jour, ça fait plutôt peur. Je mets quand même deux étoiles, parce que ça s'écoute bien.

NOMANS LAND - Raven Flight

Album trop peu personnel. NOMANS LAND fronce les sourcils, et ça ne lui va pas, ou beaucoup moins que les atmosphères rêveuses de ses deux premiers opus.

HELLEBAARD - Valkyrenvlucht

La purge innomable et gravement perrave de l'année en matière de Black pseudo-folklorique. Mal produit, cheap au posssible, avec quelques idées de compos par ci par là, mais rien de vraiment sérieux dans l'ensemble.







1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod