Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spiritual Beggars
 

 Site Officiel (258)
 Myspace (212)

MONSTER MAGNET - God Says No (2000)
Par MOMO HEARTBREAKER le 2 Mai 2003          Consultée 4428 fois

Pour entrer directement dans le vif du sujet, « God Says No », le nouveau Monster Magnet est un voyage au bout de l’enfer du Vietnam. Cet album transpire le napalm par tous les pores. S'il ne s'agit pas à proprement parler d'un concept-album, il s'en rapproche dans la forme ainsi que dans le fond par le parcourt initiatique à la limite du métaphysique qu'il propose.

Musicalement, il s’agit de reprendre la même formule éprouvée avec le multi-platine « Powertrip » à quelques nuances près. Il ne s’agit donc pas d’une simple redite. Moins facilement accessible que son illustre prédécesseur, Monster Magnet nous propose une œuvre composée en moyenne de titres plus middle tempo privilégiant des ambiances bien glauques et suintantes (à ce propos le premier et excellent morceau axé middle tempo plombé de gros riffs, « Melt », est un bon exemple du climat de l’album). « God Says No » est une expérience dont on ne ressort pas indemne. Autre caractéristique : la plus grande variété des compositions. En effet, on passe sans cesse de titres rageurs ponctués de solos de guitares incisifs ou l’efficacité est de mise (gros refrain facilement mémorisable, idéal pour les concerts) tel « Heads Explode », « Kiss of the Scorpion » ou « Down in Jungle » à des morceaux plus ambiant généralement middle tempo tel « God Say No » (selon moi, le hit single potentiel de l’album bien groovy avec une belle mélodie pleine de mélancolie) ou l’intense « Queen of You ». Le morceau de bravoure de la galette est sans aucun doute « Cry » (où l’on note les progrès au micro de Sieur Wyndorf qui s’affirme comme un grand chanteur dans son registre très personnel d’écorché vif) petite merveille de plus de 7 minutes à rapprocher du mythique « The End » des Doors.

A noter, dans un registre plus inattendu, le psychédélique « Doomsday » avec son riff pachydermique ainsi que l’entraînant « My Little Friend » avec ces magnifiques lignes de basses signées Joe Calandra. En bref, rien à reprocher au gang Dave Wyndorf qui ajoute un disque supplémentaire à sa collection de pépites. Ah si, j’allais oublier : les gars est-ce qu’il vous serait possible, la prochaine fois, de nous épargner les un ou deux titres de remplissage qui se glissent à chaque fois sur vos CD ? Ici, « Take It » la ballade bizarroïde qui (nrd : le comble du mauvais goût) clôture l’album et dans une moindre mesure le country distordu « Gravity Hell »qui n’apporte pas grand chose. Par contre, l’inédit « Silver Futur » qui nous est offert en bonus, est un très bon titre dans la lignée de « Temple Of Your Dreams » (composition très directe de l’album « Powertrip ») sans aucun compromis.

Pour conclure, l’on est donc une fois plus en face d’un excellent disque de hard rock inventif et original dont les Monster Magnet ont le secret. Un album que je conseille particulièrement aux amateurs de grosses guitares bien rock n’roll !

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


The QUILL
Voodoo Caravan (2002)
Hard rock




FREAK OF NATURE
Freak Of Nature (1993)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   LONER

 
   (2 chroniques)



- Dave Wyndorf (chant, guitare)
- Ed Mundell (guitare)
- Phil Caivano (guitare)
- Joe Calandra (basse)
- Jon Kleiman (batterie)


1. Melt
2. Heads Explode
3. Doomsday
4. God Says No
5. Kiss Of The Scorpion
6. All Shook Out
7. Gravity Hell
8. My Little Friend
9. Queen Of You
10. Leapin' Lizards
11. Cry
12. Take It
13. Silver Futur



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod